Bienvenue  -  Welcome  -  Willkommen
Bienvenuda - Benvenuto - Welkom



Numéro 231
SEMAINE du 27 octobre au
2 novembre 2014



                 



LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

[TGV] High speed saturday
dashloc  (France)


LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 1 et 2 novembre 2014, EXPOSITION/BOURSE internationale de modélisme ferroviaire organisée par le club TRAIN MINIATURE DES TROIS FRONTIÈRES. De nombreux clubs, français, allemands et suisses, vous présenteront de magnifiques réseaux à différentes échelles, entre autres sur le thème du cirque. La manifestation englobera une bourse internationale de trains, autos et jouets anciens. Des artisans seront également présents. Ouvert le samedi de 14h00 à 18h00 et le dimanche de 10h00 à 17h00. Entrée 4 € et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Petite restauration sur place. Espace 2000. Rue des Forges à BARTENHEIM (68). Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir.
Sans oublier les trains spéciaux « Halloween » et les nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires dont vous trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LA PHOTO DE LA SEMAINE



Locomotive 040 + T KDL, fabriquée en 1945 par la Franco-Belge, lors de la journée Trains Photos organisée par l’Appeva (Association Picarde pour la Préservation et l’Entretien des Véhicules Anciens), sur le réseau du P’tit train de la Haute Somme, au Hameau de Froissy (80), le 18 octobre 2014.

Photo :
Philippe BRUYELLE  [ trainvapeur.fr ]

Pour publier vos photos ou vidéos, cliquez ici.


LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

SUCCÈS POUR LES TRAINS MINIATURES DE QUESNOY SUR DEÛLE


C'est à l'Espace Festi'Val de Quesnoy sur Deûle qu'était organisé, à l'initiative de l'Association FRANCE-AUTORAILS, en collaboration avec l'Association QUESNOY ET SON HISTOIRE et sous l'Égide de la Municipalité, le 7ème Salon Européen du Chemin de Fer et du Modélisme Ferroviaire les 25 et 26 octobre derniers. Musées ferroviaires, clubs et associations de modélismes, boursiers et autres passionnés de trains s'étaient donnés rendez-vous pour proposer aux nombreux visiteurs ce qui se fait de mieux dans le monde du « petit train miniature » et du ferroviaire.
Les nombreux visiteurs ravis ont notamment pu admirer : le fantastique réseau alsacien du Train de la Moder réalisé par Hubert et Laurent BERTRAND, un réseau de 16 mètres aux multiples détails d’un réalisme étonnant - la superbe maquette de club LIBERTY RAIL qui nous invitait à voyager à travers le temps en gare de Saint-Jacques-des-Blats - trois magnifiques réalisations de Jacqueline GARDYN (alias Madame Z) du RONCHIN MODEL CLUB (La scierie - Les quatre saisons - Tombe la neige) une nouvelle preuve que le modélisme ferroviaire est aussi un art - deux autres réalisations fort remarquées à l’échelle Z de Pascal GARDYN - sans oublier les splendides dioramas et scénettes de Claude VERBEET, Régis DELMOTTE et Pascal VERMEULEN de Modélisme Passion Wasquehal - le magnifique réseau bavarois de Catherine et André GAUDEL assistés de Noisette - la présentation de la nouvelle maquette en construction du club FERRONORD de Tourcoing, et le petit train Lego de Jonathan CALLEBERT.
Il y en avait de toutes les tailles, pour tous les âges, pour tous les goûts, un réel plaisir pour les yeux des visiteurs.
Ajoutons les nombreux boursiers venus proposer, aux amateurs, l'objet tant convoité depuis longtemps ainsi que les autres animations fort appréciées comme le simulateur de conduite de train de l’APFSI (Association des Passionnés de Simulation Ferroviaire Informatique), l’A.A.A.T.V. Villeneuve d’Ascq (La Halle aux Trains), l’Atelier n°5, l’A.C.A.P.F. (Association pour la Conservation d’Ambulants Postaux Ferroviaires), l’association Quesnoy sur Deûle et son Histoire et Sylvia RHODIER venue présenter ses livres sur l’histoire d'une famille au destin remarquable : les Decauville qui, en passant de la culture de la betterave à l'industrie ferroviaire avec la fabrication de locomotives à vapeur et d'un système de réseau portatif à voie étroite, ont laissé une trace qui, encore aujourd'hui, est très présente dans l'histoire du chemin de fer et de la révolution industrielle.
Tous les ingrédients étaient ainsi réunis pour la réussite de cette manifestation qui s'est déroulée dans une ambiance sympathique et festive.
Un grand merci à Philippe ARMAND pour son organisation et rendez-vous en 2016 pour une huitième édition.

Philippe BRUYELLE (28/10/2014)
©

LA GESTION DU TGV REMISE EN QUESTION


La Cour des Comptes, dans un rapport publié le 23 octobre 2014, a épinglé la SNCF pour sa gestion de ses trains à grande vitesse. D’après la Haute institution financière, les objectifs souhaités pour les lignes à grande vitesse seraient très en dessous des prévisions annoncées. Créé au début pour concurrencer l’avion, le TGV est devenu un outil pour dynamiser les régions, les élus locaux faisant pression pour que le train s’arrête dans leurs villes. Ainsi, progressivement, le TGV français a remplacé les trains à grande distance classique pour au final desservir plus de 200 destinations avec 40 % du temps de parcours, en moyenne, sur les lignes classiques. Ces dessertes locales ont également nécessité une flotte importante de rames.
Ce modèle à la française est unique en Europe : 230 villes de l’hexagone sont desservies par une flotte grande vitesse de 413 rames, pour 47 villes en Allemagne et 253 rames, plus ou moins 35 villes en Espagne avec 210 rames environ et 24 villes en Italie avec 120 rames (voir le schéma ci-dessous).



Les coûts importants nécessaires au bon fonctionnement de cette desserte importante et la stagnation de la fréquentation du TGV depuis 2008, impactent grandement le chiffre d’affaires de l’activité TGV au sein de la SNCF. De plus, la rentabilité des lignes diminue au fil de nouveaux projets de plus en plus coûteux. En outre, la concurrence d’autres modes de transport (autocar, covoiturage) se développe.
Dans ce contexte, la marge opérationnelle de l’activité TGV est passée de 29 % du chiffre d’affaires en 2008 à 12 % en 2013. On doit d’ajouter à ce constat déjà alarmant, le haut niveau d’endettement de l’entreprise et l’absence des rentrées financières qui étaient attendues si l’écotaxe n’avait pas été reportée par le gouvernement.



Au terme de son enquête, la Cour considère que le choix de nouvelles lignes à grande vitesse ferroviaire pour assurer le transport en commun des voyageurs sur grande distance doit être entouré de plus de garanties de pertinence et de rentabilité et adresse à la SNCF 8 recommandations qui permettraient d’enrayer une plus grande dégradation d’un modèle à bout de souffle, au coût devenu non soutenable :
1. mieux intégrer la grande vitesse aux choix de mobilité des Français, en insérant le TGV dans une offre tirant parti de l’ensemble des moyens de transport et en levant les restrictions à la concurrence des modes de transport longues distances routiers ;
2. restreindre progressivement le nombre d’arrêts sur les tronçons de LGV et de dessertes des TGV sur voies classiques et extrémités de lignes, en ne conservant que celles justifiées par un large bassin de population ;
3. assurer la transparence des données de la SNCF, en particulier la fréquentation par ligne ;
4. faire prévaloir l’évaluation socio-économique des projets de LGV annoncés ;
5. ne décider du lancement des études préliminaires qu’après :
- la définition d’un plan d’affaires pour la ligne, associant le gestionnaire d’infrastructure et le ou les opérateurs ferroviaires ;
- la prise en compte par une décision interministérielle formelle des perspectives de financement du projet d’infrastructure et la répartition entre les acteurs (État, RFF, éventuellement collectivités territoriales) ;
6. veiller au paiement par l’Afitf de ses engagements financiers vis-à-vis de RFF et clarifier rapidement la question des ressources de cette agence ;
7. concentrer en priorité les moyens financiers sur l’entretien du réseau par rapport aux projets de développement et améliorer le pilotage de la prestation d’entretien du réseau ferroviaire par le gestionnaire d’infrastructure ;
8. veiller à ce que la définition des futurs ratios d’endettement du gestionnaire d’infrastructure conduise effectivement à ne pas financer des projets non rentables.
Le 23 octobre, au micro de France Info, la nouvelle directrice de SNCF-Voyages déclarait : « Dans un budget qui est contraint, il y a des choix à faire entre une extension du réseau à grande vitesse et la modernisation du réseau. La position de la SNCF est de dire : commençons par remettre notre réseau à niveau plutôt que de développer des lignes très au-delà des quatre qui sont en construction ».



Une des solutions envisagées par la SNCF serait la révision à la baisse pour la desserte des petites gares TGV, en maintenant les dessertes en fin de semaine et pendant les vacances, mais en les remplaçant par des TER le reste du temps. D'autres pistes sont également à l'étude comme l'augmentation des billets de première classe, la suppression de la voiture-bar pour des trajets inférieurs à 3 heures (excepté Paris-Lyon) et le durcissement des conditions de remboursement ou d'échange des billets. A suivre...
Source : Cour des comptes. Schéma : SNCF.

VOL D'UN TRAIN À MOSCOU

Dans la banlieue de Moscou, le 22 octobre 2014, un voleur s’est introduit à bord d’une locomotive du dépôt de la gare de Lobnya. Après avoir réussi à faire démarrer le train, le voleur, qui bien sûr n‘était pas maitre de sa trajectoire puisque tributaire des aiguillages en place, est venu percuter un autre train à l’arrêt et fort heureusement vide. Aucune victime n'est a déplorer mais, comme le montre la vidéo ci-dessous, les dégâts sont importants.




Les motivations du voleur, qui a pu prendre la fuite, sont encore inconnues. Une enquête est ouverte.

Source : 20 minutes.

CONCOURS « INSTANTS VOYAGEURS »

Le concours « #InstantVoyageurs » présenté dans le numéro 225 de trainvapeur.fr, arrive à sa fin. Cette deuxième édition, qui incitait les Instagramers franciliens à mettre en scène le nom de leurs gares préférées a rencontré beaucoup de succès puisque près de 250 contributions imaginatives, poétiques, créatives ou insolites sont parvenues aux organisateurs. Un jury composé de professionnels a sélectionné 3 mises en scènes gagnantes parmi toutes les photos envoyées (voir, ci-dessous, la photo qui remporte le 1er prix du jury).



L’heure est maintenant au vote des internautes chargés d’élire le cliché qui remportera le prix du Public en votant, jusqu’au 31 octobre 2014, sur le lien suivant : Concours InstantsVoyageurs.
Source : SNCF.

LA FRANCE PLUSIEURS FOIS PRIMÉE AU TROPHÉE BRUNEL 2014

Le prestigieux trophée Brunel, appelé ainsi d'après l'ingénieur britannique de renom, Isambard Kingdom Brunel, est remis tous les trois ans par le Groupe Watford et l'UIC (Union Internationale des Chemins de fer). Ce prix entend encourager l'excellence dans le domaine de l’architecture et du design.
92 dossiers provenant de 14 pays ont été sélectionnés en vue du dépôt des candidatures au concours du Trophée, lesquelles ont été examinées par le jury international mi-juin. Au total, 31 prix et mentions ont été remis dans les quatre catégories suivantes :
1. Gares.
2
. Design industriel, Graphisme et Art.
3
. Infrastructure technique et environnement.
4
. Matériel roulant.
Dans la catégorie « Gares », les prix ont été décernés à la France (restructuration de la Gare Saint Lazare à Paris et la Halte éco-durable La Haie Fouassière), au Japon, à la Hongrie et aux Pays-Bas.
Dans la catégorie « Design industriel, Graphisme et Art », la France a encore été primée pour l’organisation d’expositions d'art temporaires dans les gares et la mise à disposition de piano dans la cadre de l’opération « À vous de jouer ». Le jury a qualifié de « Rafraîchissant et inspirant », ces initiatives françaises, ajoutant que dans ces conditions, « L'attente devient un moment privilégié ».
Le Japon a aussi obtenu un prix pour une ligne de bus mise en place après la destruction de ligne de chemin de fer par le tsunami en 2011.



Dans la catégorie « Infrastructure technique et Environnement », les compagnies ferroviaires finlandaise, française, japonaise et autrichienne ont été primées au titre de la construction pérenne et intelligente d'un nouvel atelier d'entretien couvert, d'un pont et d'un viaduc ferroviaire. La France a également été primée avec la gare de Besançon qui a été conçue dans une logique de synergie entre la nature et la technologie. Déployée au cœur d’un site naturel très marqué, c’est l’une des premières gares de France à avoir obtenu la norme « Haute Qualité Environnementale »
Dans la catégorie « Matériel roulant », deux compagnies ferroviaires japonaises ont reçu une distinction pour la conception de nouvelles rames, dont un luxueux train de croisière rappelant le mythique Orient Express. En Finlande, une voiture-restaurant équipée de chaises réversibles a été primée.
Trois autres projets français furent remarqués : La Gare de Créteil-Pompadour - Pôle Multimodal et la Gare de Toulon - Nouvel aménagement, dans la catégorie 1, ainsi que la Gare de Tours - Intervention artistique (Daniel Buren) pour l’interface Gare - Tramway, dans la catégorie 2.
Sources : UIC et Gares&Connexions.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Le gaspacho, campagne de prévention aux traversées de voie ferrées
 


Réseau Ferré de France



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Le trajet de Vienne à Venise n'a guère laissé de traces dans ma mémoire. Une heure peut-être j'ai vu tournoyer les lumières des abords de la métropole, plus ou moins rongés par la banlieue sud-ouest, avant que ne se calme la vitesse du train - qui après les infinies pérégrinations dans Vienne agissait sur moi comme un analgésique - et que je sombre dans le sommeil.

W. G. SEBALD - Écrivain et essayiste allemand (1944 - 2001)
Vertiges (Schwindel, Gefühle - 1990)



Numéro 231. Édition 5. Semaine du 27 octobre au 02 novembre 2014. Dernière mise à jour : 30/10/2014



Membre du Club de la presse NPDC

Google+

    © Philbru Production