Bienvenue - Welcome - Willkommen
Bienvenuda - Benvenuto - Welkom


Numéro 352
SEMAINE du 20
au 26 février 2017



                 



LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Tokyo Monorail
ErebosSan 
(France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 25 et 26 février, la BOURSE D'ÉCHANGE de modélisme, maquettes, vieux jouets anciens de collection, etc., organisée par CFG07 (Club Ferroviaire Grangeois). Ouvert le samedi de 09h00 à 18h00 et le dimanche de 9h00 à 17h00. Entrée 3 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Restauration sur place. Salle Agora. 222 avenue Georges Clémenceau à GUILHERAND-GRANGES (07). Site Web. Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir.
Également les 25 et 26 février, MODEL TRAINS, la sixième édition de l'exposition LE MONDE DU TRAIN EN MINIATURE organisée par l'AMFR (Association des Modélistes Ferroviaires de Romilly-sur-Seine), sur 1.300 m² avec de nombreux réseaux, vendeurs, artisans et fabricants. Ouvert de 10h00 à 18h00. Entrée 3 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Restauration. Parking. Gymnase C.O.S.E.C. (Complexe Sportif Évolutif Couvert). 100 avenue Jean Jaurès à ROMILLY-SUR-SEINE (10). Site Web. Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans les journaux et offices de tourisme régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LA PHOTO DE LA SEMAINE



Locomotive BB 460 007 Fret SNCF dont l’autorisation de mise en exploitation a été délivrée le 20 juillet 2007. Elle est ici en tête de convoi lors d’un passage à Marcq en Barœul (59), le 15 septembre 2010.

Photo : Philippe BRUYELLE  [Philbru Production]

Pour publier vos photos ou vidéos, cliquez ici.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LES ASSOCIATIONS DE TRAIN TOURISTIQUE NE CHÔMENT PAS !

Pour faire vivre leurs associations de train touristique, les bénévoles ne chôment pas et réparent, rénovent ou restaurent un patrimoine ferroviaire qui, sans leurs interventions, serait voué à la ferraille ou à la démolition.
Grâce à leur dévouement, à la Transvap, le Chemin de fer touristique de la Sarthe, c’est « Alice », une 020T anglaise bientôt centenaire qui a refait quelques tours de roues le 14 février 2017 à Beillé (72). Construite en Grande Bretagne en 1917 par W.G. Bagnall Ltd, à Stattford, la 020T du type « Saddle tank », passe la majeure partie de sa vie en France où pendant de nombreuses années elle tire des wagons de betteraves pour une société d’industrie sucrière dans le Pas-de-Calais. Arrivée à la Transvap en 1981, elle participe à la vie du train touristique pendant quelques saisons avant que son état nécessite qu’elle soit remisée en attendant une grande opération de restauration.
En février de cette année, après 20 ans de sommeil, 9 ans de chantier, et des milliers d’heures de travail, la machine a recommencé à siffler et à rouler le jour de la Saint-Valentin. Une belle histoire d’amour qui devrait connaître une nouvelle étape le 4 juin prochain, pour le centenaire de la machine qui devrait se retrouver en tête d’un train spécial à vapeur.



Autre exemple en Charente-Maritime où le Train des Mouettes, qui circule chaque été entre Saujon et La Tremblade, vient de recevoir une nouvelle locomotive à vapeur construite en 1906, en Allemagne, par Borsig, une 030T qui végétait dans un hangar des tramways de Strasbourg et que les bénévoles du Train de Mouettes vont totalement démonter et remettre en état de marche après 4 ans et 5.000 heures de travail. Un challenge que l’équipe est certaine de relever, vu l’expérience acquise lors de précédentes et nombreuses restaurations déjà réalisées.



Depuis de nombreuses années, dans toute la France, les associations entretiennent et font revivre un patrimoine ferroviaire riche d’un passé devenu aujourd’hui légendaire. Merci à elles et aux nombreux bénévoles sans qui rien ne serait possible.
Sources : Transvap et Train des Mouettes.

NOS VOISINS BELGES AURONT AUSSI UNE COUPURE DE TRAFIC

Il y a quinze jours, dans son numéro 350*, trainvapeur.fr vous informait de la totale interruption de trafic, les 18 et 19 mars, en gares de Bercy Bourgogne Pays d’Auvergne et Paris Lyon, suite à la mise en place d’une nouvelle tour de contrôle ferroviaire qui va permettre de passer d'un système en temps réel - qui consistait pour les agents à devoir réagir immédiatement aux aléas -, à un système d'anticipation, avec la programmation d'itinéraires.
Chez nos voisins belges, c’est un important chantier de modernisation de la signalisation ferroviaire qui durant le week-end prolongé des 29-30 avril et 1er mai va interrompre complètement le trafic entre les gares de Bruxelles-Nord et de Bruxelles-Midi, la technologie dite « tout-relais » (électromécanique) étant remplacée par une technologie totalement informatisée,
Cette coupure est un événement très exceptionnel en un ½ siècle d’existence de la jonction « Nord-Midi », l’axe le plus dense du réseau ferroviaire belge.



Un plan de transport adapté est en cours d’élaboration mais les répercussions seront importantes pour les voyageurs, tant nationaux qu’internationaux.
  • Thalys reliera Paris, Bruxelles-Midi et les Pays-Bas selon un horaire adapté (contournement de Bruxelles via la ligne 28 entre Bruxelles-Midi et les Pays-Bas). Entre Paris et l'Allemagne, les trains Thalys circuleront sans passer par Bruxelles-Midi mais desserviront Liège-Guillemins puis l’ensemble des destinations allemandes.
  • La circulation des Eurostar, au départ et à destination de Bruxelles-Midi, ainsi que la circulation des TGV Bruxelles-France au départ et à destination de Bruxelles-Midi seront par contre totalement normales.
Les entreprises ferroviaires concernées invitent toutefois leurs voyageurs à se tenir régulièrement informés via leur site Internet ou via leurs applications ou les annonces émises en gare.
* Lire l’article Deux jours sans trains à Paris Gare de Lyon (lien).
Source : Infrabel.

SÉRIE NOIRE AU BÉNÉLUX

DRAMATIQUE COLLISION AU GRAND-DUCHÉ

Mardi 14 février au matin, une collision entre un train de marchandises et un train de voyageurs, à hauteur de Dudelange au Luxembourg a fait un mort, le conducteur du train de voyageurs, et deux blessés, une contrôleuse et le conducteur du train de fret. D’après les premières investigations, il semblerait que le train de voyageurs luxembourgeois n’ait pas respecté un signal d’arrêt en sortie de gare de Bettembourg et se soit engagé sur la voie déjà empruntée par un train de fret belge venant en sens inverse.



Le train de voyageurs TER 88807 de la CFL (Société nationale des chemins de fer luxembourgeois), était constitué d'une rame à deux niveaux, et le train de marchandises était composé de deux locomotives et 21 wagons pour le transport de tôles d’acier. Sous la violence du choc frontal, la première voiture du TER luxembourgeois a été enfoncée de moitié, tandis que plusieurs wagons du train de marchandises ont déraillé et se sont couchés sur le côté. Fort heureusement aucun voyageur n’était à bord du TER tous les passagers étant descendus en gare de Bettembourg, évitant ainsi une catastrophe bien plus lourde.
Les circonstances exactes de l’accident restent encore à déterminer. Erreur humaine ou défaillance technique des systèmes de sécurité sont les deux pistes principales que les enquêteurs explorent. L’analyse des deux boites noires devrait pouvoir donner des réponses précises aux autorités judiciaires luxembourgeoises en charge de l’enquête.

DÉRAILLEMENT MEURTRIER À LOUVAIN

Peu après 13h00, le samedi 18 février, le train de voyageurs n°3636 effectuant la liaison Louvain-La Panne, a déraillé pour une raison encore inconnue quelques centaines de mètres après son départ de la gare de Louvain avec 95 personnes à son bord . Une des voitures s’est détachée du convoi avant de se coucher sur le flanc.



Une personne est décédée et 27 voyageurs sont blessés dont 3 grièvement.
Les services de secours se sont immédiatement rendus sur place. Plusieurs enquêtes, aussitôt diligentées par les autorités, devront permettre de connaître les raisons de cette nouvelle catastrophe.
Sources : Luxemburger Wort et SNCB.

ON SAIT ENFIN QUI VA PAYER LES TGV POUR SAUVER BELFORT

L’annonce faite en octobre 2016, par les représentants de l’État, de commander en direct 15 TGV Euroduplex, pour pérenniser les activités ferroviaires et industrielles d’Alstom sur le site de Belfort avait déjà suscité à l’époque de nombreuses réactions de toutes parts, car si pratiquement tous étaient d’accord sur la décision de sauver le site belfortain, c’est sur la méthode employée que la critique était la plus virulente. Commander 15 rames TGV étudiées et équipées pour une vitesse de croisière à 300/320 km/h, en les utilisant en trains Intercités roulant sur une infrastructure ne permettant pas une vitesse supérieure à 200 km/h, était pour beaucoup non seulement une aberration technique mais également financière.



Le problème est que près de cinq mois plus tard, aucune commande n’est encore arrivée à Belfort, une situation qui commence à susciter un certain émoi légitime surtout que certaines informations rapportées dans la presse font mention d’une impossibilité de mener à bien cette commande pour des raisons juridiques.
De là à penser que cette promesse de sauvetage n’était qu’un effet d’annonce (pré) électorale tombée dans les oubliettes, il n’y avait qu’un pas à franchir, une situation que le gouvernement a aussitôt désamorcée en annonçant officiellement que la commande serait signée avant la fin du mois de février.




Aux termes d’un arrangement réalisé entre l’État et la SNCF, l’achat de ces 15 TGV sera en fait supporté par la SNCF.
Dans un communiqué publié le 16 février, la SNCF s’engage à compléter la commande en cours de 40 TGV « L’Océane » par une commande de 15 TGV Duplex qui seront mis en service en 2019 et 2020 pour la desserte Paris-Bordeaux, donc sur une ligne à grande vitesse et non sur une ligne traditionnelle comme prévue à l’origine entre Bordeaux et Marseille. La logique est donc respectée.
L’arrivée de ces 15 rames TGV supplémentaires va permettre de remplacer 24 anciennes rames dont certaines étaient âgées de plus de 35 ans et pour lesquelles 150 millions d’euros avaient été provisionnés en vue de leur rénovation. De plus l’État a prévu un allégement, sur 5 ans, de la taxe sur les trains régionaux ce qui amènera, en final, une économie de 420 millions d’euros pour une facture de 415 millions d’euros pour les 15 TGV.
Ainsi l’État ne perd pas la face et tient sa promesse, et la SNCF ne fait pas une si mauvaise affaire avec une solution qui permet de dégager des moyens financiers supplémentaires et de renforcer la compétitivité de son offre TGV.
A moins, qu'à l'issue des prochaines élections, le futur ministre des finances ne remette en cause l’accord de l’allègement de la taxe sur les trains régionaux, ce qui alourdirait encore plus la dette déjà abyssale de la SNCF.
A suivre, donc…
* Lire l’article Le TGV (Train à Grande Vitesse) transformé en TMV (Train à Moyenne Vitesse) dans le numéro 333 de trainvapeur.fr.
Ph. B.

CESSION DE MODÉLISME FERROVIAIRE

Deuxième diffusion. Pour raisons personnelles, un passionné de modélisme ferroviaire décide de vendre la totalité de son réseau ferroviaire, accessoires, décors et figurines en échelle 0, ainsi que des véhicules échelle 1/43. La majorité des machines à charbon sont de marque FULGAREX.
Si ce matériel vous intéresse, merci de contacter Monsieur Georges Caprini à l’adresse mail suivante : Georges.Caprini@orange.fr.




INSOLITE - ÉTONNANT - HUMOUR

Décidément il y aura toujours des inconscients qui, au péril de leur vie, traversent des voies ferrées sans respecter les règles de sécurité. La société australienne V/Line a publié une vidéo enregistrée le 28 janvier 2017 par une caméra embarquée en cabine, d’un motard tentant de franchir les rails alors que le train arrivait à grande vitesse.



Fort heureusement aucune victime n’est à déplorer à l’exception de la moto fortement endommagée par le choc. Un moindre mal.
Source : V/Line.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Derailing train - LIVE¡¡
 


Best Videos



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Je toussai plusieurs fois et le train en question glissa à travers des tunnels, endormit des ponts suspendus.

André BRETON - Poète et écrivain français (1896 - 1966)
Poisson soluble (1924)



L'ACTUALITÉ FERROVIAIRE EN TWEETS






   

Membre du Club de la presse des Hauts-de-France

Google+

Numéro 352. Édition 1. Semaine du 20 au 26 février 2017. Dernière mise à jour : 22/02/2017


    © Philbru Production