Bienvenue  -  Welcome  -  Willkommen
Bienvenuda  -  Benvenuto  -  Welkom



Numéro 266
SEMAINE du 29 juin
au 5 juillet 2015



                 



LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

SALON DU TRAIN MAUBEUGE 2015 (2/2) - 25 et 26/04/2015
Philbru Production  
(France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 4 et 5 juillet, le FESTIVAL VAPEUR organisé par l'association MON'TI TRAIN.
Trains et bateaux à vapeur durant tout le week-end. Animations en nocturne le samedi soir. Sur place : bancs et tables de pique-nique, toilettes, buvette et glaces, aire de jeux pour petits et grands, plan d'eau. Ouvert de 10h00 à 18h30. Mon'ti Train. 15bis route de la Haye. LES MONTILS (41). Site Web. Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir.
Également les 4 et 5 juillet, le SALON ESTIVAL DE LA MAQUETTE ET DU MODÈLE RÉDUIT organisé par AMCL Treflez (Amicale des Maquettistes de la Côte des Légendes). Salon rassemblant de très nombreux participants. Ouvert le samedi de 11h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Espace sportif à PLOUIDER (59). Site Web.
Sans oublier, les 4 et 5 juillet, les journées spéciales WESTERN & CIVIL WAR RAILROAD DAYS organisées par le CFV3V (Chemin de Fer à Vapeur des 3 Vallées) en collaboration avec The 79th New-York Infantry et The 9th Battery of the 1st Michigan Light Artillery. Vie d’époque, camp d'indiens et cow-boys sur le site de TREIGNES, batailles entre nordistes et sudistes, musique country. Saloon, petite restauration, stands, et... train à vapeur.
CFV3V. Musée du Chemin de Fer à Vapeur. 1 Plateau de la gare. 5670 TREIGNES (Belgique). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end et pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LA PHOTO DE LA SEMAINE



La locomotive 030T - AD 05, construite en 1926 par les Ateliers métallurgiques de Tubize, à la sortie du Tunnel des Abannets sur le réseau du CFV3V (Chemin de Fer à vapeur des 3 Vallées en Belgique. (25/05/2015).

Photo : Serge PONCÉ (BR50-CFV3V)

Pour publier vos photos ou vidéos, cliquez ici.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

UNE LOCOMOTIVE À VAPEUR BELGE RESTAURÉE DANS LE GARD

Généralement c’est vers l’Allemagne ou la Grande Bretagne que l’on envoie les anciennes locomotives à vapeur pour restauration ou réparation. Cette fois ci, c’est une entreprise gardoise, la CITEV (Compagnie Internationale des Trains Express à Vapeur) qui a été choisie pour restaurer une vielle dame construite en 1888 par les Ateliers métallurgiques de Tubize pour la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux (SNCV) en Belgique.
Après plus de 50 ans d’inactivité, cette 030 bi-cabine, HL 303, type 7, est maintenant dans les ateliers de la CITEV où cette pièce de musée va bénéficier d’une restauration complète pendant 2 ans, ce qui lui permettra de fêter, en 2018, ses 130 ans sur la ligne de tram vicinal exploitée par les bénévoles et passionnés de l’Association pour la Sauvegarde du Vicinal (ASVi) Tramway historique Lobbes-Thuin.



Le choix de la CITEV, pour restaurer cette antique locomotive, prouve qu’il y a encore des sociétés françaises qui possèdent un savoir-faire pour l’entretien et la remise en état du matériel roulant ancien à vapeur. Le fait que la CITEV entretien et exploite avec succès le Train à Vapeur des Cévennes, entre Anduze et St Jean du Gard, n'y est certainement pas étranger.
Source : francetvinfo.

MODERNISATION DE LA LIGNE
LILLE - VALENCIENNES - AULNOYE AYMERIES - HIRSON

A compter du 27 juin et jusqu’au 29 novembre 2015, SNCF Réseau engage une première tranche de travaux, entre Valenciennes et Templeuve, pour le renouvellement des composants de la voie ferrée de la ligne Lille - Valenciennes - Aulnoye Aymeries - Hirson. Cette ligne, appelée « Artère Nord-Est » et qui assure la desserte de l’Est de la France, de l’Allemagne et de la Suisse depuis la façade littoral, est fortement sollicitée par le trafic des trains voyageurs et de marchandises. L’objectif de ce chantier de modernisation est de garantir la sécurité et le confort des circulations ferroviaires ainsi que le niveau de performance et de service de l’infrastructure en remplaçant le rail, le ballast et les traverses, à l’aide d’un train travaux spécialisé appelé « Suite Rapide » et capable de remplacer 1 kilomètre de voie par jour de nuit ou de jour. Au total sur l’ensemble du chantier 90 km de voies ferrées seront renouvelés.



Pour alimenter les chantiers successifs de cette opération phare des deux années à venir, deux bases arrières, situées à Vendin-le-Vieil et Lourches, sont chargées de stocker, préparer et acheminer les matériaux et entretenir les trains travaux.

L’opération se fera en trois étapes :
  1. de Templeuve à Valenciennes: du 27 juin 2015 au 29 novembre 2015, de nuit.
  2. de Valenciennes à Aulnoye-Aymeries : du 17 août 2015 au 1er mai 2016, en journée.
  3. de Aulnoye-Aymeries à Hirson : du 30 novembre 2015 au 14 février 2016, en journée.
Les passages à niveau situés le long de la ligne sont fermés à la circulation routière et piétonne, selon l’avancement du chantier. SNCF Réseau invite les automobilistes et piétons à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité et les déviations mises en place sur le terrain.

Ces travaux auront également des impacts sur les horaires des lignes TER suivantes :
  • Ligne 16 : Lille - Valenciennes - Aulnoye-Aymeries - Jeumont.
  • Ligne 17 : Lille - Valenciennes - Aulnoye-Aymeries - Hirson. 
  • Ligne 18 : Jeumont - Aulnoye-Aymeries - Busigny. 
  • Ligne 20 : Lille - Valenciennes - Cambrai.
Aussi la SNCF recommande à ses clients de vérifier leurs horaires de voyage 15 jours avant leur départ. Les fiches horaires TER sont actualisées au fur et à mesure sur www.ter.sncf.com/nord-pas-de-calais, rubrique Fiches Horaires.

En parallèle de ce chantier, des travaux de remplacement des appareils de voie (aussi appelé aiguillages) ont lieu en gare de Valenciennes du 27 au 29 juin 2015. La gare de Raismes verra également deux de ses aiguillages remplacés en mars 2016.


Les chiffres clés de cette opération :
  • 90 km de voie renouvelés : 55 km en 2015 et 35 km en 2016.
  • 110 millions d’euros investis pour moderniser la ligne (financement sur fonds propres SNCF Réseau). 
  • 180 km de rail neuf.
  • 150.000 traverses neuves posées.
  • 158.000 tonnes de ballast neuf.
  • 500 agents.
  • 1 train travaux « Suite Rapide ».
Source : SNCF Réseau.

ATTRACTIS : LE TRAMWAY CLÉS EN MAIN

Les villes du futur vont avoir besoin d'un réseau de transport qui permet non seulement de se déplacer mais apporte également à la population une amélioration de sa vie quotidienne.
Le tramway répond à la plupart des critères pré-requis mais, pour être totalement attractif, il devra s’intégrer dans la ville à un coût minimum, s’interconnecter avec les réseaux existants.
Lors de l’UITP World Congress and Exhibition, qui s’est déroulé à Milan du 8 au 10 juin 2015, Alstom a dévoilé ATTRACTIS, son système de tramway intégré pour les villes en fort développement.



Ce système est présenté comme une solution propre, confortable et sure. Grâce à une mise en œuvre rapide (30 mois), à un prix et un coût d’exploitation attractifs (environ 20% d’économies sur un tramway traditionnel), à son innovation en matière de technologies de l’information (standard ITxPT - Information Technology for Public Transport), et les possibilités d’extension qu’offre un système de tramway avec une capacité facilement extensible jusqu’à 14,000 passagers par heure et par direction en utilisant la même infrastructure, Attractis possède de nombreux atouts pour séduire de nombreux pays émergeants surtout que, en partenariat avec une société de travaux de génie civil, Alstom réalise l'infrastructure nécessaire et se charge des essais et de la mise en service de toute la ligne en collaboration avec l'opérateur. Une véritable installation de transport clés en mains.



Attractis propose aussi la nouvelle technologie SRS une nouvelle solution d’alimentation sans caténaire grâce à une alimentation par le sol qui recharge les batteries (supercondensateurs) à chaque station. Une solution qui permet une intégration « douce » de ce type de transport, dans l’environnement urbain et qui est également adaptable au transport routier.
Source : Alstom.

INQUIÉTUDE POUR LES ASSOCIATIONS BELGES
DE TRAINS TOURISTIQUES ET À VAPEUR

La promulgation, le 3 juin 2015, d’un Arrêté Royal stipulant que tout matériel de traction roulant sur le réseau ferroviaire belge, qu’il soit ou non touristique, à vapeur ou autre, devra, à compter du 14 juin 2015, être équipé du système TBL1+ (Transmission Balise Locomotive 1+) sous peine d’interdiction de circulation, a suscité l’inquiétude parmi les associations gérant des trains touristiques et à vapeur belges.
Cette inquiétude s’est exprimée dans un communiqué diffusé par l’Association des Amis du Rail : « Nous ne sommes pas contre la sécurité, mais il faut savoir que les trains touristiques et vapeurs roulent à faible allure ! Or ici, vu le coût et le fait que ces trains touristiques soient gérés par des Associations/Bénévoles, ceci met en péril la survie de ces attractions très populaires auprès du public. Il semble que des concertations avec les parties concernées devraient avoir lieu, ceci afin de trouver une solution acceptable et viable pour tous. »
D’après le journal belge L’Avenir, un porte-parole de la SNCB aurait rassuré les associations en indiquant qu’il était « évident que les anciens trains à vapeur qui circulent lentement et sont déjà attentifs au critère de sécurité pour les familles et les enfants, ne doivent pas être équipés du système TBL1+. »




Le système TBL1+ (Transmission Balise Locomotive 1+) repose sur une balise au sol qui envoie un signal électromagnétique. Ce signal est alors capté par une antenne placée sous la locomotive. Grâce à ce système, lorsque le train s'approche d'un signal rouge, une lampe s'allume dans la cabine de conduite. Le conducteur doit alors confirmer la réception de cet avertissement en appuyant sur un bouton. S'il ne le fait pas, le freinage d'urgence s'enclenche automatiquement. Il en va de même si après avoir confirmé l'avertissement, le conducteur s'approche du signal rouge à une vitesse encore excessive. Ainsi, le train ne peut dépasser une vitesse de 40 km/h dans les 300 derniers mètres qui le séparent du signal.
En un mot, le système TBL1+ permet de réduire sensiblement les risques de voir un train dépasser un signal rouge.
Remerciements à Serge Poncé.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

NO COMMENT INDIA // Sur les rails
 


France 2 New Delhi



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Qu'était-ce, en réalité, qu'une locomotive ? Une grosse chaudière lourdaude, condamnée à l'immobilité, capable d'écraser sous elle tous les chemins qu'on voudrait lui faire prendre, alors qu'avec le rail, ce petit bourrelet d'acier de rien du tout, judicieusement placé sur un simple platelage de chêne, elle filait légère comme le vent et rapide comme l'éclair, pour employer les expressions de Monsieur Victor Hugo.

Henri VINCENOT - Écrivain, peintre et sculpteur français (1812 - 1985)
Mémoires d'un enfant du rail (1980)



Numéro 266. Édition 4. Semaine du 29 juin au 05 juillet 2015. Dernière mise à jour : 04/07/2015



Membre du Club de la presse NPDC

Google+

    © Philbru Production