Bienvenue  -  Welcome
Willkommen
  -  Bienvenuda   Benvenuto  -  Welkom


Numéro 275
SEMAINE du 31 août au
6 septembre 2015



                 



LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

20150808 09 BR 90 ANS EXTRAIT
francevuedutrain  
(France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 5 et 6 septembre, L'ATTAQUE DU TRAIN ALLEMAND PAR LES ALLIÉS organisée par le CFTVA (Chemin de Fer Touristique de la Vallée de l'Aa) avec la participation de ATLANTIK WALL C.O.R 39/45. Samedi 5 septembre : Événement « L'attaque du train allemand » avec sons et lumières, départ du train à 15h00. Les samedi 5 et dimanche 6 septembre : Circulations de trains à vapeur avec accès aux camps militaires allemands et alliés. Départ du train à 15h00 le samedi et à 10h00 et 15h00 le dimanche. Réservations conseillées au 03.21.12.19.19.
CFTVA. Chemin de Fer Touristique de la Vallée de l'Aa. Gare d'Arques. Accès « Petite vitesse » à ARQUES (62). Site Web. Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end et pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LA PHOTO DE LA SEMAINE



Locomotive 150+T, TY2 - BR 52 6690 de 1943, du CFTVA (Chemin de Fer Touristique de la Vallée de l’Aa) en approche de la halte de Helfaut (62), le 19 juillet 2015. Cette machine fait partie des 7559 locomotives dites « de guerre » construites de 1942 à 1945, par 15 constructeurs européens différents.

Photo : Philippe ARMAND   (France-Autorails)

Pour publier vos photos ou vidéos, cliquez ici.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LORSQUE LE JOUET DEVIENT OBJET DE COLLECTION À OIGNIES

En organisant son Festival annuel sur le thème du TRAIN JOUET, le CMCF a joué avec la nostalgie des plus anciens et suscité bien des rêves chez les plus jeunes.
Au tout début, le train jouet se définissait comme étant une interprétation grossière d’un train réel. Avec le développement dans la seconde partie du XIXème siècle et au début du XXème siècle, le jouet ferroviaire connaît un essor florissant. Vendu dans les bazars et boutiques de jouets de l’époque, ces trains de fantaisie malgré leurs mécanique et technique modestes et leurs couleurs chatoyantes très éloignées des modèles réels sensés inspirés, font le plaisir et la joie des enfants et... la tranquillité des parents.



Un des joyaux de l'exposition était ce train jouet de l'époque Napoléon III

Aujourd’hui, ces petits trains de distractions au charme suranné et désuet, sont tellement recherchés par les collectionneurs passionnés, qu’ils font le bonheur des antiquaires, car devenus très chers.
En réunissant ces pièces rares dont une grande partie provient de collections personnelles des membres du club et des collections amicalement prêtées par le Musée de la Poupée et du Jouet ancien de Wambrechies et de La Ferme des Orgues de Steenwerck, le CMCF a ravi et émerveillé les très nombreux spectateurs venus participer à cette fête du train qui ont également pu admirer les maquettes, plus René et Jacqueline Gardyn (alias Madame Z), du Ronchin Model Club, les réseaux de l'AMFI (Amicale des Modélistes Ferroviaires Indépendants) et de l’Association Les Modélistes Châlonnais, sans oublier le club de Coudekerque-Branche, le stand de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), l'APSFI (Association des Passionnés de Simulation Ferroviaire par Informatique), le Cercle du Zéro et les créations du CMCF avec ses réseaux miniatures à toutes échelles (Z, N américain, TT, HO américain et grand réseau, 0, 1, IIm LGB, digital, etc.), son simulateur de conduite et autres très belles collections statiques.
Mais le CMCF, ce n’est pas seulement le monde du modélisme ferroviaire, car en extérieur, les spectateurs avaient le loisir de voir les choses en plus grand et de partir en balade sur les réseaux de jardin en 5’’ et 7 ¼‘’ avec des trains tractés par des machines à vapeur et électriques. Le train réel n’était bien sûr pas oublié avec la visite de l’atelier de restauration de la Super Pacific 231.C.78 (la locomotive de l’Entente cordiale), les wagons postaux de l’ACAPF (Association pour la Conservation d’Ambulants Postaux Ferroviaires), et une immersion dans le monde de la mine avec la visite des galeries animées semi-souterraines à bord d’un petit train qui jadis emportait les mineurs au fond des galeries. L'A.A.A.T.V Villeneuve d'Ascq (La Halle aux Trains), l’AMITRAM et Nord Cartophilie étaient également de la partie.
Avec ce thème du TRAIN JOUET, le CMCF a organisé une exposition qui, au cours de ces deux journées, a marqué les esprits des 3.200 visiteurs, et ravivé les souvenirs d’enfance de certains. Un bon moment que l’on n’est pas près d’oublier.



Maurice Vroman devenu guide d'un jour pour les nombreux visiteurs du Festival

CMCF
. Centre de la Mine et du Chemin de Fer. Musée vivant du Chemin de Fer sur fond d’épopée minière. Centre Denis Papin. Rue Émile Zola à OIGNIES (62). Site Web.
Ph. B. (reportage et photos)

UN ÉTÉ DIFFICILE POUR LES USAGERS DU TRAIN ET POUR LA SNCF

En général, la période estivale est le moment où l'on s'évade, où l'on oublie tracas, soucis et autres problèmes de travail pour se retrouver en famille ou entre amis, un peu comme lors de « la trêve des confiseurs » en fin d'année. Pour la SNCF et ses voyageurs, c'est aussi la période des départs (et retours) où, en général les choses se passent sans trop de difficultés malgré l'importance du nombre de passagers transportés.
Il y a d’abord les retards et modifications des horaires consécutifs aux travaux d’entretien et de rénovation nécessaires du réseau national. Viennent ensuite les retards occasionnés par les accidents de personnes, un phénomène qui malheureusement est de plus en plus fréquent. S’ajoutent à cela les accidents aux passages à niveau, les chocs avec les animaux domestiques qui longent et traversent les voies (bovins, ovins, chevaux), les « rencontres» inattendues avec les engins agricoles, les accidents aux passages à niveau, les incidents et pannes techniques des matériels roulants, les colis suspects nécessitant l’interruption des circulations, les motrices de TGV en flammes, les glissements de terrain et autres incidents consécutifs à une météo capricieuse et bouleversée, les feux de broussailles, les quelques grèves ou débrayages régionaux du personnel, sans oublier, tout dernièrement, les inquiétantes menaces et actions terroristes.



Oui, l’été fut difficile pour les usagers du train, mais pas seulement, et notamment pour les personnels du groupe SNCF qui, jour et nuit et dans des conditions difficiles, ont œuvré pour dégager, réparer les voies afin de rétablir, en un temps record et en toute sécurité, la circulation des trains.
Malgré cet inventaire à la Prévert, des incidents survenus durant la période estivale, ne perdons pas de vue que plus de 24 millions de personnes ont voyagé sur le réseau national à bord 67.000 trains en juillet et août. C'est quand même pas mal du tout !
Ph. B.

PHOTOS FERROVIAIRES

Pour les amateurs de belles photos ferroviaires, une exposition a ouvert récemment ses portes avec plus de 200 clichés retraçant l’histoire du chemin de fer Qinghai-Tibet, la première ligne qui dessert la région tibétaine jusqu'à Shigatsé en passant par Lhassa, et dont la construction fut achevée le 15 août 2014. Le premier tronçon reliant les villes de Golmud à Lhassa fut inauguré le 1er juillet 2006.


Cette ligne qui emprunte le col des Tangula Shankou à 5.068 mètres d'altitude, est la plus haute du monde. Plus de 960 km, soit 80% de la longueur, se trouvent à une altitude supérieure ou égale à 4.000 mètres, et plus de 50% de la ligne est construite en terrain gelé en permanence, ce qui ne sera pas sans poser de problème à l'avenir si le réchauffement de la planète se poursuit.
Pour visionner quelques photos de cette exposition, cliquer sur ce lien, mais si vous désirez voir l’intégralité de l’exposition, il faudra vous rendre à Pékin.
Source : news.cn. Photo : cpanet.cn.

PRÉAVIS NÉCESSAIRE POUR UTILISATION DE L’ASCENSEUR…

On pourrait prendre cela pour un canular mais malheureusement l’information est bien réelle. En effet, Le Canard Enchaîné, journal satirique toujours bien informé, rapporte dans son édition du 19 août 2015, qu’un jeune homme se déplaçant en fauteuil roulant et désireux de visiter le Château de Versailles, décide de prendre le RER C à la station du Pont-du-Garigliano à Paris. Pour se rendre sur le quai, il se dirige vers l’ascenseur prévu à cet effet mais surprise, celui-ci ne fonctionne qu’avec une clé !!!
Cherchant en vain un agent sur place, il remarque une affiche qui invite les voyageurs à prendre contact avec le personnel de la station ou de téléphoner au numéro de service Accès Plus Transilien. Il compose donc le numéro indiqué et explique son problème, ce qui amène à une réponse des plus surprenante car on lui propose un rendez-vous pour le lendemain, pour une prise en charge afin de pouvoir avoir accès au quai par l’ascenseur. Pratique ! Contactée par le journal, la SNCF a effectivement répondu qu’il faut réserver la veille pour bénéficier d’une prise en charge. On a du mal à y croire…



On se demande ce qu’en pensent les associations qui militent pour un accès facile des lieux publics et des transports, aux personnes à mobilité réduite.
Source : Le Canard Enchaîné.

SOLIDARITÉ ET INCIVILITÉ

Début août, une enquête sur la bienveillance entre voisins à bord des trains a été rendue publique. D’après les résultats publiés, trois types de voyageurs ont été identifiés :
  • Les « proactifs », 46%, dont l’attitude ouverte consiste à souhaiter activement une relation avec les autres.
  • Les « attentistes », 30%, qui aimeraient entrer en relation avec les autres mais n’osent pas « faire le premier pas ».
  • Les « hermétiques », 24%, dont l’attitude illustre une réticence à entrer en relation avec les autres.
Cette étude menée en février 2015 auprès d’un échantillon de 1619 voyageurs « longue distance », a également révélé que 77% des voyageurs se disent prêts à aider quelqu’un (72% proposent généralement leur aide aux personnes âgées pour monter dans le train ou porter leurs bagages et 61% font de même aux personnes qui voyagent seules avec des enfants). 65% déclarent accorder de l’importance aux relations entre les gens, mais 23% seulement engagent généralement la conversation avec leurs voisins.
Enfin, une grande majorité, 94%, déclare être attachée au respect des civilités (80% disent généralement bonjour à leurs voisins, et 80% suppriment la sonnerie de leur téléphone).



Il arrive parfois que l’attitude « proactive » de certains voyageurs, prenne une orientation un peu particulière comme ce fût le cas, fin août, dans un TER entre Nancy et Bar le Duc, où un groupe de navetteurs ont organisé un barbecue avec un appareil électrique, une initiative qui n’a pas été du goût de tout le monde.
Sources : SNCF et Le Républicain Lorrain.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Zug um Zug - TRAINS ARE AWESOME
 


trainfart



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

A mesure que les voyageurs s'habituent à ce type de déplacement, ils développent de nouvelles formes de comportement et de perception, dans lesquels s'intègrent ces nouveaux contenus de l'expérience. La vision « panoramique » est une invention de cette sorte, tout comme la nouvelle conscience générale de l'espace et du temps qui s'appuie sur les indicateurs horaires, et comme l'activité nouvelle qu'est la lecture de voyage.
Ces nouveaux modes de comportement et de perception font disparaître le premier sentiment des voyageurs en train à l'égard de l'appareil qui les transporte : l'angoisse.

Wolfgang SCHIVELBUSCH - Journaliste, historien allemand (Né en 1941)
Histoire des voyages en train (Geschichte der Eisenbahnreise) (1990)



Numéro 275. Édition 2. Semaine du 31 août au 06 septembre 2015. Dernière mise à jour : 31/08/2015



Membre du Club de la presse NPDC

Google+

    © Philbru Production