ARCHIVES 2013

LES SÉLECTIONS DE trainvapeur.fr

SEMAINE du 26 août au 1 septembre 2013

LA VIDÉO DE LA SEMAINE


New Hope & Ivyland - LC #40 Freight - Joseph Fusco  (U.S.A.)

LE SITE DE LA SEMAINE

PETITE HISTOIRE DES VOITURES PRÉSIDENTIELLES

C'était au temps où, comme le commun des mortels, nos Présidents prenaient le train, avec toutefois une petite différence car, soit tout le train, soit une ou plusieurs voitures leur étaient entièrement réservées.
Le site PETITE HISTOIRE DES VOITURES PRÉSIDENTIELLES vous raconte, comment depuis la fin du 19ème siècle, la République m'était à la disposition de nos dirigeants et de leurs hôtes qu'ils recevaient, des trains de grand luxe. Pour aller sur le site PETITE HISTOIRE DES VOITURES PRÉSIDENTIELLES, cliquez sur ce lien.

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

L'ÉCLISSE PLUS QUE JAMAIS EN QUESTION

Lors de la chronique les 4 vérités, diffusée dans l’émission Télématin du 14 août sur France 2, le Président de la SNCF est revenu sur le déraillement de Brétigny sur Orge du 12 juillet dernier, confirmant que l'enquête des services techniques de la SNCF a bien déterminé que l'origine de l'accident est dû à l'arrachage d'une « éclisse » et à son déplacement lors du passage du train (lien).
Depuis l'accident, cette petite plaque de métal chargée de relier les rails entre eux, est donc l'objet de nombreuses hypothèses et informations. La dernière en date, révélée par France Inter le 12 août (lien), est la présence d'une trace jaune qui indiquerait qu'une anomalie aurait été constatée sur ce matériel lors d'un contrôle avant l'accident. Une photo montrerait également l'absence d'un des quatre boulons sur l'éclisse...
Ces nouvelles révélations s’ajoutent aux nombreuses questions relayées par la presse, comme : peut-il y avoir une relation entre l’accident de Brétigny et le déraillement d’un train survenu exactement le même jour dans la Haute Vienne pour cause d’éclisse déboulonnée et déposée (lien) ? La lettre d’alerte adressée à la SNCF par un professionnel des pièces mécaniques et relatant son inquiétude après avoir relevé un grand nombre d’anomalies (36) sur une centaine de mètres de rails à Brétigny, a t-elle été réellement prise en compte (lien) ? Cette fameuse éclisse déplacée est-elle la cause ou une des conséquences du déraillement (lien) ? … Toutes ces questions alimenteront certainement les réflexions des « experts » car, pour l’instant, aucune hypothèse n’est officiellement exclue.


Si l’enquête de la SNCF est maintenant terminée, deux enquêtes, une judiciaire et une autre technique (demandée par le Ministère des Transports au BEA-TT) sont encore en cours et risquent d’être longues. Espérons qu'elles permettront de connaitre enfin la vérité sur les causes profondes de cette catastrophe qui a fait 7 morts et de nombreux blessés. Rappelons que la responsabilité du conducteur du train n'a jamais été mise en cause et que sa conduite exemplaire, avant et après l'accident, a été soulignée par les autorités.
Sources : France 2, France Inter, L'Express, L'Est-Éclair et MobiliCités.

LE RÉSEAU D'ACCÈS DE LA GARE LILLE FLANDRES OPTIMISÉ !

30 % d’augmentation de la capacité du trafic, c’est le résultat obtenu en Gare de Lille Flandres après trois années de réaménagements, réorganisations et travaux en gare et en avant gare.
La dernière phase du chantier qui s’est terminée le 25 août consistait principalement à créer une nouvelle voie permettant de supprimer le tronçon commun sur lequel convergeait précédemment tous les départs et les arrivées, ainsi qu’à procéder à un renouvellement complet de 7 voies et sécuriser l’accès aux trains avec la pose de bandes d’éveil et la mise en conformité des bordures des quais.


Les données de ce chantier réalisé dans la deuxième gare de province (21 millions de voyageurs par an) sont impressionnantes : 24 aiguillages ont été posés, 75 supports caténaires déplacés, 4,3 km de rails remplacés et 22,6 km de câbles de signalisation déroulés. S’ajoute l’extension de 80 m² du poste d’aiguillage qui gère les circulations départs et arrivées à Lille-Flandres. L’ensemble de ces travaux aura mobilisé plus de 20 entreprises, soit près de 200 .000 heures de travail, et correspond à un montant total de 53 M€, cofinancé par le Conseil Régional, l’État et Réseau Ferré de France.
A noter qu’un autre chantier destiné à rendre la gare plus fluide et plus accueillante est également en cours depuis le 1er trimestre 2013.
Source : RFF.

SAUVETAGE RÉUSSI

Dans son numéro 147 du 18 au 24 mars 2013, trainvapeur.fr s’était fait le relai du projet de collecte de fonds, lancé par l’APPEVA (Association Picarde pour la Préservation et l'Entretien des Véhicules Anciens) pour la remise en état d’un de ses joyaux : la locomotive à vapeur VULCAN.
Après un peu plus de cinq mois d’appel aux dons orchestré par My Major Company, la somme de 6.271 € a été récoltée soit 125 % de 5.000 € espérés. Grâce à cette générosité, et pour le plaisir de tous, la VULCAN va bientôt pouvoir reprendre du service sur le réseau du Petit train de la Haute Somme au Hameau de Froissy (80). Site Web.

Sortie des usines Vulcan Werke à Stettin en août 1925, la 040+T VULCAN posa pour la première fois ses roues le 22 mai 1978 sur les rails du P'tit train de la Haute Somme à Cappy (80). Après épreuve de sa chaudière le 17 novembre, elle put se dégourdir les bielles le 3 mars 1979, et assurer un premier train le 8 avril, avant de prendre une part active à l'exploitation à partir du 6 mai. Sa grande puissance et son autonomie en eau lui permettaient d'assurer la traction des trains entre le « Z » et Dompierre tout l'après-midi sans réapprovisionnement. C'était alors le « joyau » de la collection de l'APPEVA.
L'intérêt historique de cette locomotive a été reconnu par le Ministère de la Culture qui l'a classée « Monument Historique » le 09 novembre 1987. Elle assura pratiquement tous les « spéciaux vapeur » et tint bien entendu la vedette lors des festivals vapeur organisés tous les ans sur le P'tit train de la Haute Somme pour la clôture de la saison. Sa dernière prestation en service commercial eut lieu lors des festivités du 25ème anniversaire du P'tit train de la Haute Somme du 16 au 19 mai 1996, sa dernière présentation en chauffe le 27 septembre 1997. Le P'tit train de la Haute Somme. Hameau de Froissy. La Neuville les Bray (80).
Source : APPEVA.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

AVANT LE RER : LA GARE DE LA BASTILLE




sncf



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Il semble parfois que les circonstances sont attachées les unes aux autres comme les wagons d'un grand train de marchandises chargés de fleurs, de bêtes, de minéraux, de glace, d'ennuis, de joie et de rêves, et aussi, de loin en loin, parfaitement vides.

André DHÔTEL - Écrivain français (1900 - 1991)



Édition n° 170. Semaine du 26/08 au 01/09/2013

 © Philbru Production