REPORTAGES


LE CONTOURNEMENT FERROVIAIRE DE LILLE

Le contournement ferroviaire de Lille est la création d’un nouvel itinéraire fret de transit permettant de désengorger le centre névralgique ferroviaire de Lille qui accueille près de 80 % du flux régional de voyageurs.
Actuellement, aux heures de pointe du matin et du soir, les trafics voyageurs et fret, qui passent par le complexe ferroviaire lillois, entrent en « conflit » ce qui peut occasionner des ralentissements et va à l’encontre des travaux réalisés ces 3 dernières années dont le but est de permettre une augmentation de 30 % du trafic de la gare de Lille Flandres.



RFF (Réseau Ferré de France), en collaboration avec la SNCF, a donc décidé de créer un nouvel itinéraire pour les trains de marchandises, itinéraire qui permettra de contourner l’agglomération lilloise par le sud de la région. Ainsi le fret à destination de Dunkerque ou Calais qui transitait par Fourmies et Lille, passera à l’avenir par Aulnoye-Aymeries, Busigny, Somain, Douai, Arras, Lens et Hazebrouck.

Ce nouvel itinéraire fret, qui empruntera dans sa majeure partie les infrastructures et installations existantes, nécessite plusieurs chantiers dont notamment la création de plusieurs boucles de raccordements (Aulnoyes-Aymeries et Honnechy), permettant de relier directement des différents réseaux et évitant ainsi les manœuvres de retournement en gare. A noter que la boucle de Blanguy, près d’Arras, a déjà été réalisée en 2010 lors d’un précédent chantier.
Les travaux qui ont débuté cette année, par la création d’un nouveau quai en gare de Busigny et le chantier de terrassement de la boucle de raccordement entre Honnechy et Maurois, se poursuivront en 2014 avec la pose des équipements ferroviaires et le début des premiers essais de fonctionnement. La mise en service commercial du contournement est prévue pour 2015.



Ce nouvel itinéraire qui permettra aux trains de marchandises de circuler à une vitesse de plus de 70 km/h, représente un investissement de 66,8 millions € cofinancé à 55 % par l'État et à 45 % par la Région Nord - Pas de Calais.
Source : RFF. Merci à Jean-Yves Dareaud (RFF).

Philippe BRUYELLE  (02/09/2013)
© 


© Philbru Production