ARCHIVES 2013

LES SÉLECTIONS DE trainvapeur.fr

SEMAINE du 9 au 15 septembre 2013

LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 14 et 15 septembre, le SALON DU TRAIN MINIATURE organisé par l'AMFM (Association des Modélistes Ferroviaires de la Mayenne). Exposition de modèles réduits avec la présence de plus de 50 exposants, artisans, professionnels, boursiers et trains touristiques. Aujourd’hui le modélisme vous fait traverser des paysages réels réduits. Les locomotives roulent phares allumés, klaxonnent ; activées par ordinateur, leur moteur ronfle comme les vrais diesels, alors venez partager la passion de ces amoureux du train. Ouvert le samedi de 10h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 4 € et gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Salle polyvalente. Place de Hercé à LAVAL (53). Lien.
Également les 14 et 15 septembre, l'arrivée, en Belgique au CHEMIN DE FER DU BOCQ, de THOMAS. Ce n’est pas le jouet, pas le petit train en plastique sans voies, mais le seul et unique THOMAS, la véritable locomotive à vapeur. THOMAS sera bien évidemment accompagné par son machiniste et le gros contrôleur venus spécialement depuis l'île de Sodor. Chemin de fer du Bocq. 4 Chaussée de Dinant à SPONTIN en Belgique. Lien.



LA VIDÉO DE LA SEMAINE


Classic Cars and Steam train ride Le Crotoy - frederik

LE SITE DE LA SEMAINE

Le rail est une source d’inspiration infinie et le site de Bernard Coëffe, CES POÉSIES SONT MES VOYAGES, nous le montre une nouvelle fois. En allant sur ce site, vous y trouverez une huitaine de textes très agréablement illustrés et forts bien tournés. Preuve s’il en était encore besoin, que l’on peut être cheminot et poète à la fois. Pour aller sur CES POÉSIES SONT MES VOYAGES, cliquez sur ce lien. Vous y passerez un agréable moment.

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE TRAMWAY DE TOURS EST SUR LES RAILS

Après trois ans de préparation et de construction, le tramway de Tours a fait ses premiers tours de roues officiels, le 31 août, lors de son inauguration. L’exploitation commerciale débutée dès le lendemain a rencontré un vif succès auprès des Tourangeaux. Faut dire qu’il a fière allure ce tramway avec sa livrée extérieure en effet « miroir d’eau de Loire », en hommage au fleuve qui traverse et reflète la ville de Tours et la couleur du temps. L’avant du tramway se veut naturel et discret. Les deux bandeaux lumineux à LED qui y sont placés éclairent les rails et donnent la sensation que le tramway avance tel un curseur qui soulève la voie devant lui. C’est Alstom qui a fourni à l’agglomération tourangelle les 21 rames Citadis de 43 mètres de long, pouvant accueillir jusqu’à 280 passagers. Celles-ci circulent sur la première ligne de tramway du réseau, longue de 15 km et desservant 29 stations. Alstom a également équipé 1,8 km de voies du système APS, troisième rail central fondé sur une alimentation continue et segmentée à partir du sol, entre la gare de Tours et la place Choiseul, permettant ainsi de préserver le patrimoine historique du centre-ville.

L’originalité de ce tramway est également dans les annonces sonores car si sur la majorité du parcours les annonces sont traditionnelles, lors d'un changement de quartier, c'est une « envolée lyrique » qui annonce le prochain arrêt, une nouveauté qui risque d’en étonner plus d’un.

Parallèlement au chantier de création du tramway, la gare SNCF de Tours s’est refait une petite jeunesse pour, après 15 mois de travaux, créer un nouveau pôle gare - station tram et passer de 40.000 à 70.000 voyageurs/jour, augmentation rendue nécessaire avec l’arrivée du tramway. Ces travaux qui ont donné lieu à des interventions spectaculaires, dont une nouvelle ouverture de la gare vers la ville qui respecte à la fois l’architecture d’origine et intègre la modernité du tramway avec un espace ouvert, épuré et lumineux, ont mobilisé une cinquantaine de personnes d’une douzaine d’entreprises de la région, notamment des artisans de métiers d’art. En complément de ces travaux pour une intermodalité optimale tram/train, une nouvelle signalétique claire et lisible a été mise en place. Cette démarche sera complétée en 2014 par l’installation de nouveaux écrans d’information voyageurs plus modernes. Enfin, l’année 2014 verra la gare complètement transformée avec de nouveaux services et commerces et un espace de vente modernisé.
L'AUGMENTATION DE LA CAPACITÉ DE LA GARE DE LILLE FLANDRES

Commencée il y a 3 ans, la réorganisation des voies en gare et avant gare de Lille Flandres, s'est terminée officiellement lundi 2 septembre 2013 avec le traditionnel geste inaugural de coupure du ruban bleu blanc rouge.
Cette opération, en augmentant jusqu'à 30 % la capacité d'accueil du trafic grâce à la séparation des flux, permet de remédier à la saturation de la gare Lille Flandres, en heure de pointe, et d'assurer la régularité des trains. Elle est aussi un préalable pour tout projet de développement de l'offre de transport régional.
La majorité des opérations engagées sur ce chantier ont été réalisées essentiellement de nuit, afin d'avoir le minimum d'impact sur le trafic. La fermeture temporaire des voies 10 à 16 a malgré tout occasionné une gène pour les voyageurs de juin à août 2013.


En pratique, les travaux ont consisté : à implanter de nouveaux aiguillages pour fluidifier les circulations, adapter les installations électriques dont la caténaire, adapter la signalisation ferroviaire et implanter de nouveaux feux sur potence, adapter un nouveau plan des quais voies 10 à 16 et créer une voie de dédoublement, réaliser une extension des salles techniques du poste d'aiguillage (PCRI).
Rappelons que la gare Lille Flandres accueille quotidiennement : 80 % des flux voyageurs régionaux plus les relations transfrontalières avec la Belgique - 460 TER - 36 TGV en provenance ou à destination de Paris - 65.000 voyageurs. Elle est la première gare régionale (hors Île de France) pour le trafic TER, et la deuxième pour tous trafics confondus.
Sources : Trains TV et RFF. Merci à Jean-Yves DAREAUD (Direction de la Communication RFF Nord-Pas de Calais Picardie).
A lire également : Le réseau d'accès de Lille Flandres optimisé.

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE

Depuis 1984, les Journées du Patrimoine sont l’occasion de découvrir des trésors insoupçonnés près de chez vous. Musées, monuments historiques et autres Palais ouvrent leurs portes dévoilant ainsi au public leurs coulisses et collections secrètes.
Le monde du ferroviaire ne fait pas exception à cette initiative et de nombreux clubs de modélisme organisent des opérations portes ouvertes pour faire partager leur passion pour le train miniature et leur savoir-faire.
Une grande partie des associations de trains touristiques ouvrent également leurs ateliers au public pour faire découvrir les matériels, voitures et locomotives si amoureusement restaurés et entretenus, tout en vous proposant des voyages en train vapeur ou diesel, une façon de remonter le temps à l’époque où voyager était encore synonyme d’admirer le paysage.
Les musées ferroviaires ne font pas exception à la règle et vous montreront leurs collections sur l’histoire du rail, du train et des cheminots.
Les Journées du Patrimoine c’est aussi le moment où la SNCF met en lumière son magnifique patrimoine. Dans de nombreuses gares comme Paris-Lyon, Paris-Est, Metz ou Rouen, des visites sont organisées pour vous permettre d’entrer dans les coulisses de bâtiments à l’architecture de plus de 100 ans qui vous font replonger au début de l’histoire ferroviaire. A noter qu'en gare de Paris-Lyon, des trains mythiques comme le « Mistral » et « L’Orient Express » seront exposés voie M.
Impossible en quelques lignes de faire la liste de toutes ces manifestations à la gloire du ferroviaire. Aussi je vous invite à aller sur les sites internet des associations, musées et autres clubs ferroviaires, dont vous trouverez les adresses e-mail dans les rubriques « Agenda ferroviaire » et « Le monde associatif du rail » de trainvapeur.fr, pour vous informer des animations organisées dans votre région.

AUSTRALIE : UNE COLLISION ENTRE DEUX TRAINS PROVOQUÉE PAR DES…
MILLE-PATTES !

Non ce n’est pas un canular. L’accident s’est passé le mardi 3 septembre à la gare de Clarkson au nord de Perth, en Australie Occidentale. Un train à l’arrêt qui chargeait des passagers a été percuté par un deuxième convoi qui n’a pas pu s’arrêter correctement. La cause du mauvais freinage serait des centaines de mille-pattes présents sur la voie et qui, une fois écrasés par les roues de la locomotive, rendent les rails gluants empêchant ainsi tout freinage efficace. Le choc, qui a eu lieu à faible vitesse, a fait six blessés légers victimes du « coup du lapin ». Dans l’enquête engagée pour déterminer les causes de l’accident, les autorités annoncent que la présence des mille-pattes est un facteur qui sera pris en considération.

Ce phénomène de manque d'adhérence provoqué par les mille-pattes n'est pas nouveau. Il avait déjà été signalé l’an dernier sur une partie du réseau ferré australien et avait nécessité une opération de projection d’insecticide sur les voies. En 2009, l’invasion de ces « ommatoiulus moreletii » (nom latin de ces mille-pattes noirs originaires du Portugal) avait causé retards et annulations de nombreux trains dans la région de Melbourne.
Source : news.com.au.

NOUVEAU CONTRAT AMÉRICAIN POUR ALSTOM

Alstom a remporté un contrat de 150 millions $ pour la rénovation et la modernisation des 53 rames de la flotte du métro léger de la ville de Baltimore dans le Maryland. La première voiture de métro léger de Baltimore a été fabriquée il y a près de 25 ans et le réseau transporte chaque jour près de 28 000 passagers entre le centre-ville de Baltimore, les banlieues nord de l'agglomération ainsi que l'aéroport international de Baltimore-Washington Thurgood Marshall. Ces travaux permettront de prolonger de 15 ans environ la durée de vie des rames.

Ce contrat arrive après les chantiers engagés pour la rénovation des flottes du métro léger de Philadelphie et des trains de banlieue de Boston.
Source : Alstom.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

LE CONTOURNEMENT FERROVIAIRE DE LILLE




Philbru Production



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Le train avait ralenti son allure
Et je percevais dans le grincement perpétuel des roues
Les accents fous et les sanglots
D'une éternelle liturgie.

Blaise CENDRARS - Écrivain français (1887 - 1961)



Édition n° 172. Semaine du 09 au 15/09/2013

© Philbru Production