REPORTAGES

IL ÉTAIT UNE FOIS L'ORIENT EXPRESS

Qui n’a jamais rêvé de monter à bord de L’Orient Express, ce train de légende devenu un mythe du raffinement, du chic, du rêve et de l’aventure. L’invention de cet art du voyage, on la doit à l’esprit visionnaire du belge Georges Nagelmakers qui, au retour d’un voyage aux États-Unis où il découvre les voitures de luxe mises en service par George Pullmann, décide de créer, en 1876, la CIWL (Compagnie Internationale des Wagons-Lits) et le train le plus luxueux d’Europe équipé de wagons-lits, de salons et d'un restaurant de haute gastronomie : L’Orient Express.
Le premier voyage, sur un parcours de 3.186 kilomètres effectué en 3 jours, aura lieu le 5 juin 1883, entre Paris et Istanbul via Munich, Vienne et Belgrade : La légende était née et, l’Orient, fantasmé par les récits des aventuriers de l’époque, s’ouvrait alors à des générations de voyageurs.
Romanciers et cinéastes participeront ensuite à entretenir l’imaginaire sur ce train hors du commun, passerelle entre deux continents et vivant au rythme de l’histoire mouvementée de l’Europe du XXème siècle où s’effondrent les empires pour laisser places à des pays aux frontières artificielles et incertaines. Têtes couronnées, personnalités politiques, acteurs, vedettes et autres célébrités emprunteront ce train où il faut être vu.
130 ans plus tard, la SNCF et l’IMA (Institut du monde arabe) décident de faire revivre et de partager le mythe et c’est dans le cadre prestigieux du Train Bleu, gare de Lyon à Paris, que Guillaume Pepy (Président de SNCF) et Jack Lang (Président de l’IMA) ont dévoilé, le 25 novembre 2013, le projet de l’exposition événement « Il était une fois L’Orient Express » qui aura lieu du 1er avril au 3 août 2014 à Paris. 



A partir du 1er avril 2014, le parvis de l’IMA sera transformé en gare ferroviaire. L’Orient Express, locomotive à vapeur en tête et composé de trois voitures prestigieuses (« La Flèche d’Or » voiture salon dite « Lalique », une voiture-couchettes « Orient-Express » et la voiture-bar-restaurant dite « Train bleu » immortalisée par le célèbre film, Le Crime de L’Orient Express, tiré du roman d’Agatha Christie) attendra, à quai, les visiteurs pour un voyage imaginaire vers l'Orient. Chaque voiture rappellera une scène ou un événement ayant marqué l’histoire du célèbre train. Pour que l’illusion soit parfaite, contrôleurs et conducteurs seront en tenue de la Compagnie des Wagons-Lits et répondront à toutes les questions. La visite continuera ensuite dans les salles de l’Institut du monde arabe transformé, sur deux niveaux, en véritable musée de 800 m². Films, documentaires, diaporamas évoqueront l’histoire de ce train et des contrées traversées. Des malles-vitrines géantes regrouperont objets, documents, anecdotes, affiches et décors qui en ont fait sa renommée. Un hommage particulier sera rendu à Georges Nagelmakers, industriel belge et « concepteur » de L’Orient Express, orientaliste convaincu et qui pensait que le train aurait la vertu de rapprocher les peuples dans la paix. Il mourut, espoirs déçus et ruiné, en 1905.
Enfin pour ceux qui désireront prolonger le charme de cette visite, une voiture restaurant à l’atmosphère luxueuse de l'époque, permettra de prendre un repas proposé par un grand chef étoilé, Yannick Alléno.
Exposition « Il était une fois L’Orient Express ». Du 1er avril au 3 août 2014 à l’IMA (Institut du monde arabe).1, rue des Fossés-St-Bernard. Place Mohamed V. 75005 Paris.

Philippe BRUYELLE (02/12/2013)
©



  © Philbru Production