REPORTAGES



LE REMPLACEMENT D'UN PONT RAIL À AMIENS

Construit dans les années 1930, le pont rail de la rue René et Marcelle Sobo à Amiens (80), supporte 4 voies principales électrifiées permettant le passage des trains Amiens - Paris, Amiens - Lille, Amiens - Laon et Amiens - Saint-Quentin.
Dans le cadre de la modernisation du réseau ferroviaire en Picardie, et afin de maintenir la qualité de performance et de service de cette infrastructure vieillissante, plus de 200 trains empruntant journellement ces voies, RFF, avec SNCF, a décidé le remplacement des tabliers qui le compose. Un autre ouvrage, situé dans le secteur de la Canardière, à Longueau, est lui aussi concerné par ces travaux.
L’opération, réalisée durant le week-end de Pâques, a nécessité l’interruption complète des circulations ferroviaires durant 80 heures. Une véritable course contre la montre qui a nécessité, en plus de la présence de nombreux personnels de RFF, SNCF et des entreprises Colas Rail et Bouygues, l’utilisation de moyens techniques et logistiques importants, dont une grue routière d’une puissance de 130 tonnes et d’un chariot automoteur « Kamag » (ce chariot, sur roues, est équipé d’un système de vérins permettant de dégager le tablier de son logement puis de le déplacer jusqu’au point où la grue peut s’en saisir).




Le coût de l’opération de remplacement des quatre tabliers du pont rail de la rue Sobo, d’un poids de 10 tonnes chacun, par quatre nouveaux tabliers de 23 tonnes chacun, représente un investissement de 1,5 million d’euros, financé par RFF.
En parallèle de ce chantier, la première phase du remplacement des appareils de voie (aiguillages) sur la section entre Longueau et la gare Amiens, sera engagée par RFF et SNCF.

Philippe BRUYELLE (21/04/2014)
© 



  © Philbru Production