ARCHIVES : JUIN 2015

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

Numéros  262 - 263 - 264 - 265




Numéro 262
SEMAINE du 1
au 7 juin 2015


LA VIDÉO DE LA SEMAINE

MTVS JPO 2014
130HSP   (France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 6 et 7 juin, EXPOSITION ET BOURSE MULTI-MODÉLISME organisées par l'ATELIER DES PASSIONNÉS DE MODÉLISME (APM) et le Comité des Fêtes. Plus de 1.000 m² et un total de 130 personnes exposantes. 13 réseaux de trains, échelle Ho ou N de 13 clubs différents dont plusieurs clubs venant de Belgique, 7 clubs de véhicules radiocommandés (voitures drift, voitures crawler, camions, engins de travaux publics, chars militaires, etc.), le Bidule à balles : la machine infernale en LEGO, 9 exposants de maquettes et dioramas civils et militaires, 1 bassin avec des bateaux radiocommandés présentés par plusieurs clubs, vendeurs et boursiers, tombola, etc.. Buvette et petite restauration sur place. Entrée 2 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Ouvert le samedi de 13h00 à 18h00 et le dimanche de 09h30 à 18h00. Salle des Fêtes. Espace Louis Basquin à SAINT-AUBERT (59). Site Web.
Également les 6 et 7 juin, la première exposition FÉDÉ RAIL organisée par la F.F.M.F. (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire) en partenariat avec le C.F.V.E. (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure). Gymnase Georges Pompidou à PACY-SUR-EURE (27). Lire tous les détails dans l’article ci-dessous.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end et pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE PREMIER FÉDÉ RAIL VOUS ATTEND À PACY-SUR-EURE

Petits et grands trains seront de la fête pour la première édition de l’exposition FÉDÉ RAIL organisée les 6 et 7 juin par la F.F.M.F. (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), en partenariat avec le C.F.V.E. (Chemin de Fer de la Vallée de l’Eure) et la Municipalité de Pacy-sur-Eure.
Au programme 17 réseaux, 19 professionnels du modélisme et de la miniature ferroviaire, les revues spécialisées Le train, Loco Revue, Voie Étroite, Voies Ferrées, et la participation de l’AFAN, l’AMFI, l’UAICF du Cercle du Zéro, sans oublier les balades en train à vapeur d’autrefois orchestrées par le C.F.V.E. au départ de la gare de Pacy-sur-Eure.
Des navettes feront l’aller/retour entre la gare et le gymnase Georges Pompidou.
Parmi les exposants, répartis sur deux salles, on pourra notamment admirer les réalisations des clubs AMAL (Association des Modélistes d'Amiens Longueau) avec son admirable réseau sur le Train jaune, AMFI (Association des Modélistes Ferroviaires Indépendants) avec un réseau HO de Xavier Lagrange et un réseau en N de Michel et Isabelle Étienne, AMFC (Association des Modélistes Ferroviaires du Centre) qui présente La « Mine de Délérium » en HO, AMOFER (Association des Modélistes Ferroviaires Lorraine Metz Magny) avec trois petits réseaux en HOe, voie étroite, ATMC (Association Trains Miniatures du Cambrésis), CMFM (Club de Modélisme Ferroviaire du Mans), CMPC CHARTRES (Club de Modélisme du Pays Chartrain), LITTORAIL 76, la BISCUITERIE JEANNETTE d'Olivier et Gaëlle Taniou, LE TRAIN DE LA MODER le réseau magnifique de Hubert et Laurent Bertrand, WAQUERE HENNEBIERE de Michel Serrurier, l'APSFI (Association des Passionnés de la Simulation Ferroviaire Informatique), le CERCLE HISTORIQUE DU RAIL FRANÇAIS, l'UAICF (Union Artistique et Intellectuelle des Cheminots Français), le CERCLE DU ZÉRO avec un réseau sur 40 m² permettant une circulation simultanée de quatre trains qui se croisent en gare de Bléré, etc...
Le stand de la F.F.M.F. (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire) vous attend pour vous donner toutes les informations sur la pratique du modélisme ferroviaire. Un atelier trucs et astuces, un espace jeune et le défi F.F.M.F. 2015 : dioramas en boîtes à archives (sponsorisé par la revue Le Train et Hornby France), seront également de la partie.
Ouvert de 10h00 à 18h30. Entrée : Expo + navette 4 € (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans). Pass + navette + balade en train ancien, 9 € par personne à partir de 12 ans.
Gymnase Georges Pompidou. 2 avenue de Madrie et Gare à PACY SUR EURE (27). Site Web.
Le rendez-vous du train à ne pas manquer...

TERMINUS PRÉ-PROGRAMMÉ POUR CERTAINS T.E.T.*

La commission « TET d’Avenir » chargée de réfléchir à l’avenir des trains d’équilibre du territoire, a remis son rapport au Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.
Ce rapport souligne la nécessité urgente et absolue de moderniser le service ferroviaire actuellement rendu aux usagers, mais également de repenser l’offre TET pour pouvoir répondre aux besoins de mobilité des territoires tout en contenant l’effort public des contribuables.
Après six mois de travail pour comprendre la complexité, les difficultés et les atouts des trains d’équilibre du territoire, la commission fait plusieurs préconisations dont certaines seront difficiles à accepter par les usagers et les cheminots. Ainsi pour plusieurs lignes ou segments de lignes, l’analyse des volumes de trafic et des offres de mobilité alternatives révèle que la desserte de certains tronçons est aujourd’hui surdimensionnée au regard des flux constatés. Elle devrait donc être diminuée, supprimée ou reconfigurée afin de l’adapter aux besoins réels de mobilité.
Ainsi, loin de rassurer, le rapport inquiète les voyageurs et les élus qui redoutent comme conséquence l’enclavement de certaines régions. Aussi les réactions se multiplient et notamment lorsque la commission préconise le remplacement de trains par des autocars quand la liaison ferroviaire n’est plus rentable ou très peu utilisée.
A contrario, certaines lignes considérées comme exploitées en deçà de leur potentiel réel pourraient voir leurs fréquences augmentées.
Venant juste après loi Macron, dont un des volets préconise la libéralisation des services longue distance en autocar, ce rapport semble donner du grain à moudre à ceux qui pensent que le Gouvernement, et la SNCF, envisagent de se désengager de la desserte ferroviaire de certaines régions en remplaçant les lignes déficitaires par une offre routière beaucoup plus rentable. Une interprétation du texte que dément un des signataires du rapport : « L'objectif de ce rapport n'est pas de démanteler le réseau Intercités mais de l'optimiser et de le moderniser pour maîtriser le déficit à son niveau actuel ».
Quoiqu’il arrive, la décision gouvernementale, qui devrait être prise fin juin, fera très certainement grincer des dents. Mais nous en reparlerons certainement très prochainement…
Pour consulter l'intégralité du rapport, cliquez sur ce lien.
* Trains d’Équilibre du Territoire (Intercités, Teoz et Train de nuit). Entre le TGV et le TER, le TET est considéré comme le maillon faible de l’offre ferroviaire nationale.
Ph.B.

IL Y A TANT A FAIRE LE TEMPS D’UN TRAJET…

Que faisons-nous ou à quoi pensons-nous pendant un trajet en train, durant ces quelques minutes, ou quelques heures, qui peuvent être bien agréables si on s’y prépare bien. Certains lisent, d’autres essaient de deviner le film que son voisin regarde sur sa tablette, les accrocs du texto pianotent frénétiquement sur leur clavier, les timides regardent dans la vitre le reflet de la jolie voisine en faisant semblant de regarder dehors, etc., etc..
C’est sur ce thème que le STIF et la SNCF ont fait réaliser une série de cinq clips vidéo intitulés « Le temps d’un trajet » avec la complicité du talentueux comédien Édouard Baer à la voix si reconnaissable.
Jouer, tricoter, lire, textoter, rêver sont les thèmes abordés dans ces petites scénettes avec beaucoup d’humour.
Source : SNCF.

« BATTEMENTS DE RAILS »

Troisième diffusion. « BATTEMENTS DE RAILS », c’est l’histoire d’hommes courageux qui depuis plus d’un siècle ont choisi une autre voie, forcé leur destin, aux antipodes de « l’American way of life ». Parcourant cet état continent en montant clandestinement dans les trains de marchandises, les Hobos traversent les époques avec en ligne de mire leur propre survie dans une société en crise.
Marginaux, aventuriers, parias, sans domiciles fixes par choix, ils sont un peu de tout cela. Mythifiés par un pays jeune à la recherche de personnages historiques, ils ont hérité d’une place de premier ordre dans l’imaginaire de l’ouest américain, aux côtés des cowboys et autres peaux rouges.
Esprits libres, ils ont inspiré des générations d’écrivains, de musiciens et de cinéastes. Jack London et Jack Kerouac, Woodie Guthrie ou Bob Dylan, Terrence Malick ou bien Robert Aldrich. Et tant d’autres.
Mathieu MONDOULET et Astrid MEZMORIAN sont deux réalisateurs qui travaillent depuis deux ans sur un projet de documentaire sur les Hobos, destiné à la télévision.
L’histoire de ces libertaires résonne en eux et les pousse à partir à leur rencontre pour raconter leurs vies, leur quotidien. Pour cela, ils ont besoin de nous ! Et de notre soutien. Pour l’instant leur projet n’a pas trouvé de diffuseur, aussi ils ont décidé de produire ce film eux-mêmes.
Nous pouvons contribuer, et participer à cette aventure grâce au « crowdfunding » en devenant co-producteurs de ce documentaire.
Alors que diriez-vous de commencer par visiter leur page, en cliquant sur le lien Battements de Rails sur touscoprod.
Si vous le désirez, vous pouvez aussi contribuer à ce projet en diffusant leur initiative autour de vous par mail, Facebook, Twitter et autres...
Merci d’avance pour votre aide !

SUSPENSION DU TRAFIC FERROVIAIRE ENTRE ASCQ ET ORCHIES (59)

Devant l'état de dégradation constatée, suite à une inspection détaillée de l’état de la voie ferrée entre Ascq et Orchies, SNCF Réseau décide de suspendre temporairement le trafic ferroviaire sur cette partie du réseau ferré régional.
La ligne, longue de 16 kilomètres, était sous surveillance renforcée du fait de l’état général de ses composants.
Au regard des résultats de l’inspection réalisée ces derniers jours par les équipes de SNCF Réseau, qui montrent que les circulations ferroviaires ne peuvent plus circuler en toute sécurité, SNCF Réseau se voit dans l’obligation de prendre la décision de suspendre le trafic à compter du 1er juin.
L’État et le Conseil Régional ont inscrit, dans le projet de Contrat Plan État Région 2015 / 2020, la rénovation de la ligne en lien avec SNCF Réseau et les collectivités concernées.
Un service de transport de substitution sera mis en place à compter du 1er juin, date où la liaison par train sera suspendue. Le 1er juin un service par taxis sera assuré dans les 10 minutes suivant l’heure théorique du train. À partir de mardi 2 juin,  les clients sont invités à réserver leur taxi auprès du centre d’appel Contact TER au 0 969 369 379 (réservation la veille avant 17h00). Ce service taxi est assuré sur simple présentation du titre de transport TER.
Source : SNCF Réseau.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

"Single Line Working"
 


BTF (colliecandle)



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Ces rainures de fer où nous sommes forcés de courir sans dévier d'une ligne, emportés par une puissance aussi aveugle, presque aussi indomptable que la foudre, n'est-ce pas une image de cet implacable sort qui nous entraîne, et dont nous sommes les esclaves alors même que nous croyons le maîtriser ?

Jules LEFÈVRE-DEUMIER - Écrivain et poète français (1797 - 1857)
Le livre du promeneur  (1854)



Numéro 263
SEMAINE du 8
au 14 juin 2015



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

磐越西線C6120
JNR . C5741  (Japon)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 12, 13 et 14 juin, exposition « LES TRAINS DE LÉGENDE DU SUD EST DE LA FRANCE » organisée par Nîmes Métropole, la SNCF, la Cité du Train de Mulhouse et l'A.A.A.T.V. SNCF Nîmes. Inauguration le vendredi 12 juin à 17h00. Projection, à 20h30, du film de Jean Renoir « La Bête Humaine », si le temps le permet. Le samedi 13 et le dimanche 14 juin, ouverture au public de 10h00 à 18h00 non stop. Visite de certains matériels (accès au cabines). Possibilité de restauration au bar des mécaniciens de 11h00 à 15h00 ou sur place. A.A.A.T.V. - Musée du Chemin de Fer - Dépôt SNCF. 97 rue Pierre Semard. NÎMES (30). Site Web.
Les 13 et 14 juin, BOURSE DE MODÉLISME FERROVIAIRE organisée par le CFTVA (Chemin de Fer Touristique de la Vallée de l'Aa). Présentation du matériel ferroviaire de l'Association. Ouvert de 10h00 à 18h00. Entrée 2 €. Halle marchandises. Vous pourrez également faire un voyage en autorail Picasso, Arques-Lumbres-Arques. Départs de la gare d'Arques à 10h00, 14h30 et 16h30. Aller-retour 7,50 € par adulte et 4,50 € par enfant. Pour les visiteurs de la bourse de modélisme, 2 € de réduction offerts sur le trajet du Picasso. CFTVA. Gare d'Arques. Rue de l'Europe à ARQUES (62). Site Web.
Le 14 juin, OUVERTURE MENSUELLE du CMCF Oignies, le Centre de la Mine et du Chemin de Fer, musée vivant du chemin de fer sur fond d'épopée minière.
Vous pourrez y découvrir différents réseaux à toutes échelles, de nombreuses maquettes, de la vapeur vive, du train réel avec notamment l'atelier de restauration de la Super Pacific 231 - 3.1280, la locomotive de l'Entente Cordiale franco-anglaise, et de nombreuses autres activités. Ouvert de 14h00 à 18h00. Entrée : adulte 4,65 € ; enfant accompagné entre 8 et 16 ans : 3,75 € ; gratuit pour les enfants de moins de 8 ans accompagnés. CMCF. Centre Denis Papin. Rue Émile Zola à OIGNIES (62). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end et pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

QUAND L’UFC-QUE CHOISIR ÉPINGLE LA SNCF

L’association UFC-Que Choisir (Union Fédérale des Consommateurs-Que Choisir), a mené une enquête sur les trains régionaux qu'elle a rendu public le 26 mai dernier et dont la conclusion est un appel à la révision générale des règles qui entourent la gestion et le fonctionnement des TER. Dénonçant des dérives inquiétantes comme les coûts d’exploitations exponentiels, une gestion opaque de la SNCF et des taux de ponctualités biaisés, l’association préconise d’autoriser, le plus rapidement possible, la mise en concurrence* des TER dans les régions qui le souhaitent, l’association estimant que cette concurrence permettrait une économie de 20 % sur l’exploitation des TER à l’horizon 2030. A noter que l’ouverture à la concurrence est exigée par la Commission Européenne à fin 2019).
L’UFC-Que Choisir lance également un appel à la mobilisation des usagers à travers une pétition « Payons en fonction de la qualité » et une application pour smartphone « Anti-Retards », à télécharger gratuitement, et permettant aux voyageurs de signaler facilement tout incident subi, contribuant ainsi à la mise en place d’un observatoire indépendant et participatif de la qualité dans les transports régionaux.
De même, l’association intervient auprès des pouvoirs publics en vue de l’instauration d’une tarification à la qualité réelle des transports, et dépose un recours gracieux auprès du STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France) pour qu’il modifie les conventions qui le lient à la SNCF et à la RATP afin de mettre en place des dispositifs réellement incitatifs pour une meilleure qualité de service.
Cette étude, illustrée par de nombreux tableaux et graphiques, tend également à démontrer la dégradation de la ponctualité des trains régionaux français qui se retrouveraient, aujourd’hui, en queue du peloton européen avec 87,5 % de trains arrivant à l’heure, mais loin derrière l’Autriche (96,4 %), l’Allemagne et les Pays-Bas (94,9%), l’Italie (92 %), le Luxembourg (91,9 %), le Royaume-Uni (91 %), la Belgique (89,5 %) mais étonnamment devant la Suisse qui obtient (87,8 %). A noter que dans la majorité des pays européens un train arrivant avec moins de 5 minutes de retard est considéré comme à l’heure alors qu’en Suisse cette tolérance est ramenée à 3 minutes, ce qui peut expliquer le surprenant classement de nos voisins Helvètes dans ce tableau ci-dessus**.
La réponse ne s'est pas fait attendre car, dès le lendemain de la parution de l’étude, la SNCF, en total désaccord avec le bilan dressé par UFC-Que Choisir, répondait point par point aux différentes accusations sur les thématiques de la régularité, des coûts d’exploitation, des relations avec les Régions, de l’ouverture à la concurrence, de l’augmentation des frais d’exploitation des TER, des applis mobiles, de l’explosion du nombre d’annulations de trains, des mécanismes insuffisants de pénalité, de l’indemnisation des voyageurs en cas de retard.
Chacune des parties défendant avec force et conviction leurs arguments, il y a fort à parier que les deux protagonistes n’arriveront jamais à être d’accord sur les chiffres et remèdes à apporter, d’autant plus que les résultats et constats varient en fonction des Régions.
Afin de vous faire votre opinion personnelle de la situation, vous trouverez ci-après les liens vers le dossier UFC-Que Choisir et vers les réponses apportées par la SNCF.
* L’ouverture du réseau ferroviaire à la concurrence est exigée par la Commission Européenne à partir de fin 2019.
** Étonnamment, dans le classement du palmarès ferroviaire européen établi et publié le 28 avril 2015 par le cabinet de conseil en stratégie BCG (Boston Consulting Group), organisme fort sérieux au demeurant, la Suisse arrivait en tête devant la Suède, la France et le Danemark, la Finlande et l’Allemagne. La France obtenait même la deuxième place en considérant le seul critère de qualité de service (ponctualité, proportion de trains à grande vitesse, prix)…. Lire l’article La France troisième au palmarès BCG dans le n° 260 de trainvapeur.fr. Lire également l'article sur la ponctualité des trains suisses La belle ponctualité des CFF dans le n° 243 de trainvapeur.fr.
Ph. B.

TEL UN BALLET EST CHORÉGRAPHIÉ LE COUP DE BALAI NIPPON

Les japonais n’ont plus rien à prouver en ce qui concerne l’efficacité organisationnelle et le sens du service.
Et pourtant, lors de reportages sur le ferroviaire nippon, on est toujours surpris de constater que les trains arrivent toujours à l’heure, que la foule des gares est toujours fluide et calme et, en plus, raffinement suprême, que les conducteurs sont en gants blancs…
Cette efficacité on la retrouve partout, y compris lors des opérations de nettoyage des trains à grande vitesse japonais le Shinkansen dont le nettoyage est effectué en 7 minutes chrono pour un résultat parfait.
Chorégraphiée avec l'exactitude d'un ballet, la méthode mise au point par la société japonaise Tessei, dont le personnel a un âge moyen de 52 ans avec une parité homme/femme, suscite l’admiration du monde entier, à tel point qu’un groupe d’étude de l’Université d’Haward est venu analyser le service, afin de l’inclure dans un futur programme d’enseignement. L'année dernière, lors d'une visite au Japon, des dirigeants de la SNCF se sont également dit très intéressés par la technique employée...
LE PROJET I2TC

Verrons-nous bientôt fleurir des téléphériques dans les grandes villes ? C’est fort probable car ce moyen de transport, que l’on croyait jusque-là réservé à la desserte des stations de sports d’hiver, est en train de devenir un moyen de transport urbain efficace et peu couteux à construire. Moins cher qu’un pont ou un métro, ce mode de transport sans interférence avec la circulation au sol, offre la possibilité de requalifier la ville dense ou péri-urbaine et d’étendre les réseaux urbains actuels. Plusieurs pays, et notamment en Amérique du Sud, ont déjà opté pour ce genre de transport urbain aérien par câble. Bien qu’à l’origine ce type d’installation était réalisée souvent pour la desserte d'un site touristique ou pour répondre à des conditions géographiques particulières telles que traversées de fleuve, accès à des îles, coupures urbaines majeures ou dénivelés importants, les projets futurs ne devraient plus être installés pour répondre à des problèmes géographiques particuliers mais comme une solution pour désembouteiller la ville en s’affranchissant des divers obstacles et voies congestionnées, en exploitant au mieux la troisième dimension aérienne en site propre.
Plusieurs projets sont d’ailleurs déjà à l’étude en France : Créteil-Villeneuve St Georges, Fleury-les-Aubrais et Brest.
Le lundi 1er juin 2015, un consortium composé d’entreprises, grandes villes, régions et hautes écoles françaises, a lancé le projet « I2TC » (Interconnexions transports en commun & technologies câbles) dont l’enjeu consiste à adapter les systèmes de transport par câbles, habituellement utilisés en montagne, aux contraintes urbaines, afin de répondre aux enjeux sociaux et sociétaux des villes contemporaines et futures. Un véritable challenge technologique, architectural et sociétal car, avant que le transport urbain par câbles, qui est une solution environnementale décarbonée, économe et efficiente en énergies, permette une requalification urbaine majeure, il faudra résoudre de nombreux défis comme augmenter les débits, s’adapter à la trame urbaine des villes (carrefours, virages fréquents…), réussir l’intégration des différentes infrastructures, répondre aux freins psychologiques ou encore s’interconnecter efficacement avec les transports capacitifs pour rendre la chaine multimodale des transports en commun plus performante et plus durable.
Bien moins coûteux que le métro aérien ou le skytrain, le « Métrocâble », comme certains l'appellent déjà, a certainement un bel avenir dans les prochaines décennies. Source : RATP.
Ph.B.

« BATTEMENTS DE RAILS »

Quatrième diffusion. « BATTEMENTS DE RAILS », c’est l’histoire d’hommes courageux qui depuis plus d’un siècle ont choisi une autre voie, forcé leur destin, aux antipodes de « l’American way of life ». Parcourant cet état continent en montant clandestinement dans les trains de marchandises, les Hobos traversent les époques avec en ligne de mire leur propre survie dans une société en crise.
Marginaux, aventuriers, parias, sans domiciles fixes par choix, ils sont un peu de tout cela. Mythifiés par un pays jeune à la recherche de personnages historiques, ils ont hérité d’une place de premier ordre dans l’imaginaire de l’ouest américain, aux côtés des cowboys et autres peaux rouges.
Esprits libres, ils ont inspiré des générations d’écrivains, de musiciens et de cinéastes. Jack London et Jack Kerouac, Woodie Guthrie ou Bob Dylan, Terrence Malick ou bien Robert Aldrich. Et tant d’autres.
Mathieu MONDOULET et Astrid MEZMORIAN sont deux réalisateurs qui travaillent depuis deux ans sur un projet de documentaire sur les Hobos, destiné à la télévision.
L’histoire de ces libertaires résonne en eux et les pousse à partir à leur rencontre pour raconter leurs vies, leur quotidien. Pour cela, ils ont besoin de nous ! Et de notre soutien. Pour l’instant leur projet n’a pas trouvé de diffuseur, aussi ils ont décidé de produire ce film eux-mêmes.
Nous pouvons contribuer, et participer à cette aventure grâce au « crowdfunding » en devenant co-producteurs de ce documentaire.
Alors que diriez-vous de commencer par visiter leur page, en cliquant sur le lien Battements de Rails sur touscoprod.
Si vous le désirez, vous pouvez aussi contribuer à ce projet en diffusant leur initiative autour de vous par mail, Facebook, Twitter et autres...
Merci d’avance pour votre aide !

QUAND LA SNCF FAIT DE L’HUMOUR AVEC LE CINÉMA

Lors de l’édition 2012 du Festival du cinéma américain de Deauville, la SNCF avait profité du retentissement de l’événement pour lancer une campagne publicitaire un peu décalée afin de promouvoir le réseau Intercités. L’idée était de parodier le titre d’un film du cinéma américain en y intégrant le nom d’une ville desservie par un train Intecités. Exemples : Singing in the Rennes - Le facteur Carcassonne toujours deux fois - Luke, je suis ton Quimper, etc...
Une centaine de visuels furent ainsi créés dans le même esprit mêlant jeux de mots, humour et « à peu près » souvent drôles.
Pour visualiser les créations, cliquez sur ce lien.
Source : Topito.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Lille Flandres change
 


Gares Connexions



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Votre monde est superbe et votre homme est parfait !
Les monts sont nivelés, la plaine est éclaircie ;
Vous avez sagement taillé l’arbre de vie ;
Tout est bien balayé sur vos chemins de fer ;
Tout est grand, tout est beau, mais on meurt dans votre air.

Alfred de MUSSET - Poète et dramaturge français (1810 - 1857)
Rolla  (1833)




Numéro 264
SEMAINE du 15
au 21 juin 2015



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Harry Potter's French Steam Train
trainstrain1  (Grande Bretagne)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Le 20 juin, FESTIRAIL MONTLUÇON 2015, une huitième édition organisée par l'A.A.A.T.V. MONTLUÇON-AUVERGNE (Amicale des Anciens et Amis de la Traction Vapeur Montluçon-Auvergne) en collaboration avec la Ville de Montluçon. De nombreux matériels seront présentés au public et deux locomotives à vapeur seront sur le site : la 141 R 420 et la 140 C 38. La grue Cockerill 85T GD 581, récemment arrivée sur le dépôt, sera aussi de la fête. A 14h30, une navette sera assurée par les deux locomotives à vapeur entre la gare de Montluçon et la gare de Commentry. D’autres navettes en autorails, X 2900 et X 2403, seront également affrétées entre Montluçon et Commentry ainsi que Vallon en Sully. Tarifs des navettes ferroviaires : navette vapeur - tarif réduit à 7,50 € et plein tarif à 15 € ; navettes autorail - tarif réduit à 5 € et plein tarif à 10 € (le tarif réduit est applicable pour les enfants de 4 à 12 ans - groupe de 10 personnes - handicapés - porteurs de badge FESTIRAIL). De 09h30 à 17h30, une navette bus gratuite est mise en place entre la gare de Montluçon et le site de la rotonde. Sur le site du dépôt, de nombreuses animations seront présentées au public : modélisme ferroviaire ; vapeur vive ; vélorail ; matériels ferroviaires ; etc., ainsi qu’un concert à partir de 21h00 sous la rotonde. Accès libre au dépôt de 09h30 à 17h30. FESTIRAIL. Dépôt SNCF. La rotonde. 2 rue Pierre Semard à MONTLUÇON (03). Site Web.
Les 19, 20 et 21 juin, le PARIS MODEL SHOW qui rassemble les principaux acteurs du marché de la maquette, de la miniature, de la figurine et du modèle réduit toutes disciplines. Conçu  comme un évènement festif et commercial,  pour satisfaire les amateurs avertis et exigeants, il regroupe, sur une surface global de 8.000 m², les fédérations, les clubs et associations, la presse et l’édition ainsi que les professionnels cherchant à la fois à rencontrer des passionnés et le grand public avide de découvertes. Une Bourse de Collectionneurs se tiendra dans un espace dédié du salon. Plus de 100 exposants. 250 marques présentes et représentées sur les différents univers. Ouvert de 10h00 à 19h00 les trois jours. Tarifs : 12 € par personne plein tarif une journée - 10 € par personne tarif groupe (à partir de 10 personnes) - 6 € /personne tarif réduit (adolescent 15 à 18 ans) - Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans accompagnés. Espace Champerret. 6 rue Jean Oestreicher à PARIS (75). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end et pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

COMME UN SERPENT, LA LGV NORD FAIT SA MUE

C’est avec un train usine de 600 mètres de long, surnommé « BOA » et spécialement conçu pour le remplacement de Longs Rails Soudés (L.R.S.), que chaque nuit 900 mètres de rail sont renouvelés sur la LGV Nord.
Durant le premier semestre 2015, 52 kilomètres de rails et 37.000 tonnes de ballasts seront changés pour permettre aux 200 trains journaliers (TGV, Eurostar, Thalys et Lyria) de continuer à circuler en toute sécurité sur l’artère ferroviaire qui dessert une grande partie de l’Europe du Nord en reliant Paris à Lille, Bruxelles, Amsterdam et Londres.
Jusqu’en 2021, cet important programme de travaux de 280 km de voie traités en renouvellement de ballast et rails, se déplacera, durant le premier semestre de chaque année, pour remonter progressivement de Paris vers Lille au rythme de 25 à 35 km par an.
Effectué uniquement de nuit, afin d’éviter toute interruption de trafic, le chantier mobilise 165 personnes dans une véritable course contre la montre, les circulations devant reprendre dès le matin à 05h45.
Rendus nécessaires suite à l’usure occasionnée par le passage répété des trains à grande vitesse depuis 22 ans et par la présence de nombreux fontis, ces travaux permettent d’améliorer les caractéristiques géométriques de la voie pour maintenir le trafic des TGV à une vitesse de 300 km/h avec un niveau de confort et une sécurité optimale des circulations et des voyageurs.

Qu’est-ce que le « BOA » ?

Mesurant 600 m de long et pesant environ 1.600 tonnes dans sa configuration LGV, le « BOA » est un train de travaux multi fonctionnel. Il réalise en une seule prestation l’approvisionnement des rails, le déchargement immédiat pendant l’intervalle des rails neufs, le soudage électrique pour constitution d’un Long Rail Soudé, la substitution des rails, y compris des attaches, avec libération simultanée des contraintes et serrage final mesuré et le rechargement des vieux rails sur rame spécialisée. Véritable usine sur rails qui fonctionne grâce à une centaine de collaborateurs, elle avance à une vitesse croisière de 300m/h pour le remplacement du Long Rail Soudé et réalise deux soudures électriques toutes les 25 minutes.
Le « BOA » se compose de plusieurs éléments. Il y a d’abord de puissantes machines de traction de l’Entreprise TSO (2000 cv) type G1206, en tête et queue de convoi afin d’assurer son déplacement. Il comprend également un ensemble de déchargement de rails sécurisé, le SILAD, une machine de soudage des rails par étincelage-forgeage (le BOA n°812), une machine de substitution et de libération des rails (le BOA n°822) et enfin un ensemble de rechargement sécurisé des rails déposés.
Le BOA 812, machine de soudage des rails par étincelage-forgeage, opère en amont de la substitution des rails. Elle a pour but de souder, par étincelage-forgeage, les longues barres de rails (80 à 108 m) les unes aux autres. Elle effectue systématiquement le nettoyage des abouts de rail et des points de contact de la soudeuse, le soudage par étincelage-forgeage et le meulage du patin du rail. Cette machine mesure 24,6 mètres et pèse 83 tonnes, elle est équipée d’un groupe générateur de 480 kW qui fournit l’énergie nécessaire.
Le BOA 822, machine de substitution et de libération des rails, assure le détirefonnage ou dévissage automatique des attaches des anciens rails, le convoyage et l’évacuation des anciennes attaches, la mise en place des nouveaux rails, le stockage et le convoyage des nouvelles attaches et le tirefonnage mesuré des nouveaux rails. Elle mesure 53.50 mètres et pèse 133 tonnes ; deux groupes générateurs de 480 kW fournissent l’énergie nécessaire et deux réservoirs de 3000 litres assurent son autonomie.

Les L.R.S.

Les Longs Rails Soudés constituent la méthode moderne de pose des voies ferrées. Ils présentent l'intérêt de supprimer la plupart des joints de rails sur des longueurs importantes, souvent de plusieurs kilomètres. C'est la méthode de pose adoptée pour toutes les lignes à fort trafic, notamment les lignes à grande vitesse (voir la vidéo ci-dessous). Ici, le rail est amené sur la zone de chantier par le train « BOA », en longues barres de 108 mètres chacune. Ces barres se substituent à l’ancien rail usagé et sont soudées les unes aux autres.

Une base travaux de 145.000 m², nécessaire au stockage, à la préparation et à l’approvisionnement du chantier ainsi qu’à l’entretien des matériels et machines, a été créée à Longueil Sainte Marie (60). Véritable base arrière, elle possède une plateforme de 4.800 m² pour le stockage du ballast et 17 voies de 500 mètres et une voie de 850 mètres pouvant accueillir le train de dégarnissage (XDB1K1) et le train « BOA ».
Une seconde base de travaux préparatoires, d’une superficie de 20.000 m², avec 4 voies de service de 400 mètres pour accueillir les trains travaux (TTX), et une plateforme de 4.000 m² pour le stockage du ballast et autres matériaux, est en cours de construction à Ressons sur Matz (60).

LES CHIFFRES CLÉS DU CHANTIER 2015
10 : l’allongement du temps de parcours, en minutes, suite à la limitation de vitesse lors de la
          traversée des zones de chantier.
26 : le nombre de kilomètres du ballast et des rails renouvelés.
40 : l’investissement en millions d’€, pour la modernisation de la ligne en 2015.
52 : le nombre de kilomètres de rail neuf installé.
165 : le nombre d’agents mobilisés, tous corps confondus, sur le chantier.
200 : le nombre de trains circulant chaque jour sur la LGV, soit l’équivalent de 60.000 tonnes.
900 : le nombre de mètres de voie rénovés chaque soir.
10.000 : la quantité, en tonnes, de ballast réutilisé après calibrage.
27.000 : la quantité, en tonnes, de ballast neuf.
Ce chantier s’inscrit dans le programme de modernisation du réseau national sur lequel circulent, chaque jour, 15.000 trains transportant 5 millions de personnes. En 2015, plus de 1.500 chantiers ont ainsi été programmés pour un investissement de 4,9 milliards d’€.
Ph. B.

LA 231 K 8 A FAIT SON RETOUR DANS LE NORD

Ancienne gloire de l’histoire du chemin de fer, la Pacific 231.K.8, était de retour dans le Nord le 13, juin 2015 lors d'un voyage qui a permis de faire revivre, aux nostalgiques, le temps des trains express en traction vapeur, entre Paris et Douai.
Dernière représentante des « Pacific PLM » en service en France, la K.8 termina sa carrière à Calais en 1971, puis fut rachetée par la FACS en 1975 qui la confia, en 1984, à l’association MFPN* pour qu'elle en assure la restauration. Confiée aux mains expertes d’une équipe de passionnés et motivés, la Pacific retrouvait son état et sa splendeur d’antan à l'issue de 5 ans de travaux et, après un premier réallumage, le 12 avril 1990 soit 15 ans après son extinction, elle assurait du 13 au 21 septembre 1991, son premier train touristique spécial entre Paris, Tours, Nantes et La Rochelle. Une belle renaissance.
Construite en 1912, à la demande de la Compagnie du PLM (Paris-Lyon-Méditerranée), par Henschel and Shon, à Kassel en Bavière sous le numéro 4849, la 231.K.8 est aujourd’hui classée au titre des Monuments Historiques. Tout comme la 230.G.353, elle devient une vedette de cinéma et assure, à la demande de l’ORTF, un train entre Amiens-Étaples et retour, puis participe en 1974 au tournage du film de Jacques Deray, Borsalino and C°.
Machine d’exception par son âge, sa puissance et sa beauté, cette locomotive devenue mythique suscite toujours la passion à chacun de ses passages. L’émoi que son arrivée provoqua en gare de Douai en est une nouvelle démonstration.
* MFPN  : acronyme de « Modélisme Ferroviaire de Paris-Nord », lors de la fondation de l'association, et devenu ensuite « Matériel Ferroviaire Patrimoine National » plus en adéquation avec l'activité actuelle de l'association.
Ph.B.

PRENEZ VOTRE TEMPS, NE RISQUEZ PAS VOTRE VIE !

Le 3 juin dernier s’est déroulée la 8ème édition de la Journée nationale de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau.
Si le nombre des morts aux passages à niveau a diminué de moitié en 10 ans, en France, il n’en reste pas moins que les dangers encourus lors du franchissement d’une voie ferrée, même protégée, comporte des risques lorsque l’on ne respecte pas les consignes de la sécurité routière.
Le passage à niveau n’est pas un carrefour ordinaire car en cas de collision entre un train et une voiture, le choc est mortel une fois sur deux pour l’automobiliste (en comparaison, 5% des accidents de la route sont mortels). Facile d’imaginer la triste issue après un choc avec un piéton ou un cycliste.
98% des accidents en lien avec un passage à niveau sont dus à des comportements des usagers de la route, mais aussi des piétons et des cyclistes :
  • impatience (temps d’attente au passage à niveau jugé trop long alors qu’il est inférieur à 1 minute en général et donc comparable au temps d’attente à un feu rouge),
  • passage à niveau situé sur trajet habituel entraînant une baisse de vigilance, 
  • non-respect du code de la route : 
    • vitesse excessive (plus de la moitié des accidents) ; 
    • passages en chicane entre les barrières fermées (voitures, piétons ou cyclistes) ; 
    • non-respect du panneau STOP.
Ces comportements inadéquats en matière de sécurité conduisent les usagers des passages à niveau à commettre des imprudences qui peuvent tout simplement leur coûter la vie ou de graves blessures. Ils peuvent aussi mettre en danger d’autres personnes dans leur propre véhicule, et également le personnel ferroviaire et les passagers des trains.
Le slogan de cette nouvelle campagne : « Sur les rails le danger est plus rapide que vous » nous rappelle qu’un train de 1.500 tonnes lancé à 100 km/h met 1.000 mètres pour s’arrêter tandis qu’une voiture met 80 mètres. Inutile, donc, d’espérer qu’il stoppera à temps.

Parallèlement à cette journée de sensibilisation, un premier comité ministériel s’est tenu avec pour vocation, la mise en œuvre d’un plan d’actions qui s’articule autour de 4 axes  :
  • renforcer les mesures de contrôle afin d’en finir avec les passages en force ;
  • répondre aux besoins spécifiques des poids-lourds et des autocars ; 
  • améliorer l’information des usagers de la route ; 
  • sécuriser en premier lieu les passages à niveau dont la suppression ou l’amélioration est prioritaire.
L’ensemble des mesures prises, combinées aux actions de prévention, fera l’objet d’un suivi transparent par le comité.
Source : SNCF Réseau.

« BATTEMENTS DE RAILS »

Cinquième et dernière diffusion. « BATTEMENTS DE RAILS », c’est l’histoire d’hommes courageux qui depuis plus d’un siècle ont choisi une autre voie, forcé leur destin, aux antipodes de « l’American way of life ». Parcourant cet état continent en montant clandestinement dans les trains de marchandises, les Hobos traversent les époques avec en ligne de mire leur propre survie dans une société en crise.
Marginaux, aventuriers, parias, sans domiciles fixes par choix, ils sont un peu de tout cela. Mythifiés par un pays jeune à la recherche de personnages historiques, ils ont hérité d’une place de premier ordre dans l’imaginaire de l’ouest américain, aux côtés des cowboys et autres peaux rouges.
Esprits libres, ils ont inspiré des générations d’écrivains, de musiciens et de cinéastes. Jack London et Jack Kerouac, Woodie Guthrie ou Bob Dylan, Terrence Malick ou bien Robert Aldrich. Et tant d’autres.
Mathieu MONDOULET et Astrid MEZMORIAN sont deux réalisateurs qui travaillent depuis deux ans sur un projet de documentaire sur les Hobos, destiné à la télévision.
L’histoire de ces libertaires résonne en eux et les pousse à partir à leur rencontre pour raconter leurs vies, leur quotidien. Pour cela, ils ont besoin de nous ! Et de notre soutien. Pour l’instant leur projet n’a pas trouvé de diffuseur, aussi ils ont décidé de produire ce film eux-mêmes.
Nous pouvons contribuer, et participer à cette aventure grâce au « crowdfunding » en devenant co-producteurs de ce documentaire.
Alors que diriez-vous de commencer par visiter leur page, en cliquant sur le lien Battements de Rails sur touscoprod.
Si vous le désirez, vous pouvez aussi contribuer à ce projet en diffusant leur initiative autour de vous par mail, Facebook, Twitter et autres...
Merci d’avance pour votre aide !


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Motore a vapore con distribuzione Walschaert.
 


Enrico Balteri



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

C’est un véritable vol, mais il est impossible de se libérer de l’idée d’une mort immédiate de tous, au moindre accident.

Thomas CREEVEY - Politicien anglais (1768 - 1838)
Réflexion après un voyage en train  (1828)




Numéro 265
SEMAINE du 22
au 28 juin 2015



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Locomotive à vapeur 241P17 - Franche-Comté Express 2015

ErebosSan  (France)




LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 27 et 28 juin, EXPO BOURSE TRAINS organisée par BOUSIGNIES PROMOTION et LES AINÉS DU MODÉLISME DE TRAZEGNIES (Belgique). Participation des clubs APM (Cambrai), ATMC (Cambrai), Trains de la Thiérache (Hirson), CMFA (Anor), Privés de Rixensart - Marcinelle et de la FFMF. Ouvert de 10h00 à 18h00. Entrée 1 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Buvette et petite restauration. Salle des Fêtes. Grand Place à BOUSIGNIES-SUR-ROC (59).
Le 28 juin,
JOURNÉE PORTES OUVERTES organisée par le MUSÉE HISTORAIL qui ouvre gratuitement ses portes, de 14h30 à 18h00, pour vous permettre d'admirer toutes ses collections et réseaux ferroviaires et notamment celui spécialement réalisé à l'occasion du 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration et d'extermination en Allemagne, Autriche et Pologne. Musée du Chemin de fer. 18 rue de Beaufort à ST-LÉONARD DE NOBLAT (87). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end et pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE TRAIN TOURISTIQUE DU VERMANDOIS NE ROULERA PAS CET ÉTÉ

Triste nouvelle pour les amateurs de train à vapeur et surtout pour l’association du Chemin de Fer Touristique du Vermandois (CFTV), qui se voit dans l’obligation d’interrompre son activité touristique estivale, de mi-juin à mi-septembre, suite aux travaux importants engagés pour reconstruire le pont franchissant le canal de la Sambre à l’Oise ainsi que la rénovation d’une partie de la voie entre Saint Quentin et Origny Sainte Benoîte.
La perte financière enregistrée par cet arrêt des circulations de l’été va contraindre l’association à ralentir ses investissements et à diminuer la cadence de ses rénovations de matériels pour cette année.

La reprise de l’activité est prévue, à toute vapeur, le dimanche 27 septembre avec une balade de la vallée de l’Oise à celle de la Somme comme dans les années 1950 où, en regardant par la fenêtre, on avait le temps d’admirer le paysage.
Renseignements sur le site internet du CFTV en cliquant sur ce lien.
Source : CFTV.


PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE ET DES COULISSES
DES TRANSPORTS PARISIENS

La RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) vient de dévoiler son programme 2015 organisé pour la 32ème édition des Journées européennes du patrimoine des 19 et 20 septembre et dont le thème est cette année : « Patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir ».
Pendant deux jours, en écho à la thématique nationale, le RATP ouvrira les portes de chantiers, d’ateliers, de sites industriels… dévoilant ainsi les coulisses de son réseau. Le public est ainsi invité, sur plusieurs sites en Ile-de-France, à découvrir et à comprendre l’évolution sans précédent que vivent actuellement les transports urbains.
Une dizaine d’animations, inédites dans leur majorité, seront proposées, telles que la découverte de la machine à laver du métro ou la visite du chantier souterrain du tramway T6. La RATP n’en oublie pas moins les « incontournables », chaque année largement plébiscités par le public, telles que les balades en bus TN des années 1930 – les célèbres bus à plate-forme – ou la visite guidée des incroyables collections historiques de matériels roulants.


Trois thèmes seront présentés :

1. LES COULISSES D'UN RÉSEAU EN ÉVOLUTION
  • Un centre bus nouvelle génération : un complexe immobilier et architectural innovant et multifonctionnel - Paris XXème.
  • L’atelier de maintenance de la ligne 9 du métro : un site modernisé pour de nouveaux trains - Boulogne-Billancourt (92).
  • Le site de maintenance et de remisage éco-conçu pour le Tramway T7 - Vitry-sur-Seine (94)
  • Le chantier souterrain du tramway T6 : un tunnel en construction pour les futures stations de Viroflay (78).
  • Les ateliers de réparation des bus - Paris XVIIIème.
  • L’étonnante machine à laver du métro - Ivry-sur-Seine (94)
  • « L’imprimerie grand format » de la RATP : la fabrication de la signalétique des réseaux de transport - Montreuil (93).
  • Le Poste de Commandement Centralisé (PCC) de la ligne 14 : les enjeux quotidiens de l’exploitation d’une ligne de métro automatique - Paris XIIème.
2. PATRIMOINE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
  • 100 ans de patrimoine roulant : l’incroyable collection de matériels de transports urbains - Villeneuve (94) (visite guidée).
  • Les trésors et les secrets du métro parisien - au départ de Paris XIIe (parcours commentés).
  • Les balades parisiennes en bus de légende - au départ de Paris XIIème.
3. L’ENQUÊTE DU M
  • Le futur n’est jamais écrit. Pourtant, le futur nous a écrit…
Venez décrypter la nouvelle énigme de L’Enquête du M, grand jeu de piste qui, comme en 2014 sur le thème du Rock'N'Roll (voir la vidéo ci-dessous), mobilise chaque année plus de 10.000 participants.

Toutes les animations de la RATP sont gratuites. Inscription à partir du 8 septembre 2015. Renseignements complémentaires à venir sur le site internet www.ratp.fr/journeesdupatrimoine. Source : RATP.


LE « TRAIN SURFING » EST ARRIVÉ EN FRANCE

Loin d’être un sport le « train surfing » consiste, au mépris de toutes les règles de sécurité, de braver le danger et la mort en s’accrochant sur les rebords ou à l’arrière des trains voyageurs ou de marchandises roulant à plus de 100 km/h, ou en montant courir sur les toits au risque de se faire électrocuter.
Connu depuis 1980 en Afrique du Sud où, dans certains townships, le « train surfing », est considéré comme un sport extrême pratiqué par des adolescents qui, par bravoure effectuent des cascades sur les toits ou le long des voitures ou wagons, avec le plus souvent pour résultat final l’amputation des membres inférieurs voire la mort, le phénomène est également très répandu en Inde, au Pakistan et au Brésil.

Cette mode du « train surfing » arrive en Europe de l’Est dans les années 1980 et en Allemagne dans les années 1990, puis, après une petite accalmie, réapparait de plus belle au début des années 2000 en Russie et en Allemagne où notamment des groupes de jeunes relèvent le défi de surfer sur les trains à grande vitesse comme l’ICE en Allemagne ou le Sapsan en Russie avec comme conséquences, une quarantaine d’accidents mortels enregistrés en Allemagne en 2008, et plus d’une centaine de personnes grièvement blessées ou mortes en Russie, en 2011. Le phénomène jusque-là aérien, s’étend également au métro souterrain.
L’inquiétude exprimée dans l’article du n° 227 de trainvapeur.fr*, que de telles pratiques arriveraient inévitablement en France, était malheureusement fondée, car le 1er juin dernier, un jeune adolescent de 14 ans a perdu la vie à Champagne-sur-Oise après avoir été happé par un train alors qu’il pratiquait ce jeu dangereux à l’arrière d’un train de marchandises. Les gendarmes chargés de l’enquête sont arrivés à la conclusion que la pratique du « train surfing » était à l’origine de l’accident mortel.
Suite à ce constat, le Groupement de gendarmerie département du Nord 59, a lancé un appel pour la diffusion en masse, notamment auprès des plus jeunes et des plus influençables, d'un message publié sur leur page Facebook** :
« Après le défi "fugue 24 / 48 / 72 heures" et le défi "à l'eau ou un resto", voici la dernière invention tournant sur les réseaux sociaux : le "train surfing" (source presse). L'idée ? Monter sur un train à l'arrêt, à l'extérieur de celui-ci, et parcourir le plus long chemin possible une fois ce dernier en marche. Un accident tragique a malheureusement eu lieu à CHAMPAGNE-SUR-OISE (95) il y a quelques jours suite à ce nouveau buzz. Nous vous rappelons, encore une fois, d’être prudents quant aux défis lancés sur les réseaux sociaux ».
Il est aussi bon de rappeler que cette pratique dite de sport extrême est à l’origine de plusieurs centaines de morts et de blessés dont beaucoup resteront paralysés à vie.
* Lire l'article Les fous du rail dans le n° 227 de trainvapeur.fr.
** Page Facebook du Groupement de gendarmerie département du Nord 59 : Lien.


UNE INSTRUCTION QUI DÉRAILLE

Prétextant un manque de moyens et un sous-effectif notoire de personnel de la magistrature ainsi qu’un manque de greffe, les trois juges en charge de l’instruction sur l’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, ont demandé, dans une lettre envoyée au procureur d’Évry en début d’année, à être dessaisis de l’affaire au profit du tribunal de grande instance de Paris qui possède un pôle spécialisé pour le traitement des accidents collectifs. Depuis le début de l’instruction, expertises, compléments d’expertises et contre-expertises* se succèdent dans un dossier éminemment complexe et technique et dans lequel les juges semblent avoir du mal à y voir jour.
Mettant en avant le fait que la transmission d’un tel dossier retarderait l'enquête de près de 6 mois et qu’il y aurait certainement une perte de connaissance du dossier, le procureur de la République d’Évry a refusé le transfert de l’instruction au pôle parisien.

En affirmant que tous les actes nécessaires à cette enquête ont été ou seront effectués, le procureur se veut rassurant auprès des familles des victimes qui attendent toujours de savoir qui sont les responsables et quelles sont les causes de cette catastrophe. Pas sûr qu’une seule petite phrase suffise à calmer cette impatience.
Rappelons que le bilan déraillement du train Intercités 3657 Paris-Limoges, lors de son passage en gare de Brétigny-sur-Orge le 12 juillet 2013, est de 7 morts et une soixantaine de blessés.
A suivre…

* Lire l’article Accident de Brétigny : La SNCF conteste dans le numéro 244 de trainvapeur.fr.
Source : Le Parisien.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Comment la RATP fait face aux infiltrations sur son réseau
 


RATP



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Il est étonnant que, maintenant qu’il y a le chemin de fer, et que c’est si commode pour aller à Paris, car on peut y aller dîner et revenir le soir pour se coucher : Ah ! Vraiment c’est une chose incroyable ! etc. et que conséquemment les voies de communications sont si rapides, je reçoive des nouvelles de vous comme si vous habitiez au fond de la Basse-Bretagne.

Gustave FLAUBERT - Écrivain français (1821 - 1880)
Correspondance  (11 mai 1843)




    © Philbru Production