LES TRAVAUX DE L'ÉTÉ EN PICARDIE

Dans la continuité des travaux engagés depuis 2008 dans le cadre du « Grand plan de modernisation du réseau », SNCF entreprend cette année, 1.500 chantiers visant à rénover 1.000 kilomètres de voies, remplacer 400 appareils de voies (aiguillages) et renouveler 450 kilomètres de caténaires auxquels s’ajoutent les travaux de mise en accessibilité des gares et de suppression des passages à niveau jugés prioritaires. Tous ces chantiers représentent un investissement de 4,9 milliards d’euros.
Pour moderniser le réseau ferroviaire picard, SNCF réseau investit 113 millions d’euros permettant d’engager plusieurs chantiers dont les principaux sont les renouvellements en « Suite rapide » des voies entre Gannes et Chantilly, Laon et Reims, Jaux et Ribercourt, Tergnier et Laon, le renouvellement voie et ballast sur la LGV Nord-Europe* et les travaux accessibilité des personnes à mobilité réduite des gares de Clermont-de-l’Oise et de St-Just.

LA MODERNISATION DU TRONÇON CHANTILLY - GANNES DE LA LIGNE PARIS-AMIENS-LILLE

Empruntée journellement par 503 trains TER, Intercités, trains de fret et Transiliens du RER D qui assurent la desserte locale Paris - Orry la Ville - Creil, cette ligne est une des grandes artères radiales du réseau ferré du nord de la France.
Un tel trafic sollicite fortement la voie et afin de préserver la fiabilité du réseau, la régularité des trains, la sécurité et le confort des voyageurs, SNCF Réseau a entrepris une opération renouvellement de l’ensemble des composants de 40 km de voie (rail, ballast et traverses) qui datent de 1973.

Réalisé, exclusivement de nuit afin de ne pas arrêter le trafic, le chantier est organisé en 3 temps :

  • travaux préparatoires du 4 mai au 13 juin (préparation du chantier et de ses abords) ;
  • travaux principaux du 15 juin au 12 septembre (remplacement du ballast, du rail et des traverses avec un train usine « Suite rapide ») ; 
  • travaux de finition du 14 septembre au 3 octobre (relevage de la voie, libération du rail et nivellement).



Pour assurer le stockage, la préparation et l'acheminement des matériaux nécessaires au chantier, 3 bases arrières ont été installées à Verberie, Creil et Longueau. Ces bases servent également à garer et entretenir le train travaux « Suite rapide », pendant la journée, ainsi que les différents matériels et les machines nécessaires au chantier.

INCIDENCES SUR LE TRAFIC ET SUR LE VOISINAGE

En attendant la stabilisation de la voie, des limitations de vitesse sont mises en place sur les tronçons en travaux la nuit, allongeant ainsi la durée des trajets de quelques minutes. En conséquence, les horaires sont avancés de quelques minutes dans le sens Province - Paris. Dans le sens Paris - Province les horaires de départ restent inchangés mais le temps de parcours est sensiblement allongé.
L’avancement du chantier nécessite la fermeture de certains passages à niveau, soit seulement de nuit ou de façon permanente. Des déviations routières sont alors mises en place. Il est rappelé aux automobilistes, cyclistes et piétons de veiller à respecter ces déviations afin de circuler en toute sécurité et ne pas perturber le chantier.

LES CHIFFRES CLÉS DU CHANTIER :

  • 3 ans de préparation,
  • 82 km de rails neufs,
  • 67.773 traverses en béton,
  • 73.224 tonnes de ballast
  • 800 m de voies renouvelées chaque nuit avec la « Suite rapide »,
  • 115 agents SNCF mobilisés chaque nuit,
  • 250 agents d’entreprises extérieures,
  • 60 millions d’euros d’investissement.
* Lire le reportage Comme un serpent, la LGV Nord fait sa mue, publié dans trainvapeur.fr.

Philippe BRUYELLE (20/07/2015)
©


   © Philbru Production