ARCHIVES : NOVEMBRE 2015

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

Numéros  284 - 285 - 286 - 287



Numéro 284
SEMAINE du 2 au
8 novembre 2015



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Train spécial de l'AJECTA Longueville - Troyes 2015
ErebosSan  
(France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 7 et 8 novembre, SALON MULTI-MODÉLISME 2015. Cinquième édition de l'exposition multi modélisme à dominante ferroviaire organisée par LES FERROVIPATHES DU CALAISIS. Ouvert le samedi de 11h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 3 €. Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans accompagnés. Forum Gambetta. 23 boulevard Gambetta (à 50 mètres du Théâtre) à CALAIS (62). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE TRAIN DU PÈRE NOËL SACCAGÉ !

« Les cons ça osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît ».
Cette réplique culte de Michel Audiard extraite du film « Les tontons flingueurs » s’applique malheureusement parfaitement à une bande d’irresponsables qui, mi-octobre, ont vandalisé les voitures qui devaient servir au train du Père Noël organisé par les bénévoles de l’association Loco Vapeur 141.R.1199.
Les dégâts sont tels (vitres brisées, tags, compartiments dévastés et autres saccages en tous genres…) que l’association se voit dans l’obligation d’annuler les balades prévues avec le Père Noël les 19 et 20 décembre prochain. On comprend la colère des bénévoles qui, après le succès de la campagne de financement participatif, venaient de terminer de remettre la rame en état. On imagine aussi la déception de tous les enfants qui attendaient avec impatience de rencontrer le Père Noël dans un train historique tracté par une locomotive à vapeur. Mais au-delà de la frustration légitime de ne pouvoir assurer le train du Père Noël, c’est en plus un manque à gagner important que va subir cette dynamique association qui œuvre efficacement pour la préservation du patrimoine ferroviaire.
Mais cette nouvelle épreuve ne fait pas peur à tous ces bénévoles qui, une fois la colère passée, sont prêts à relever ce nouveau défi pour mieux repartir en 2016.
Pour encourager l’association Loco Vapeur R 1199, vous pouvez laisser un message sur la page facebook ou si vous résidez dans la région de Nantes, voire ailleurs, vous pouvez adhérer à l’association en cliquant sur ce lien.
LOCO VAPEUR R 1199. 2 rue du pont de l’Arche à NANTES (44). Site Web.
Ph. B.

LA LIGNE CREIL - JEUMONT SE MODERNISE


Ouverte en 1847 par la compagnie des Chemins de fer du Nord, la ligne Creil - Jeumont constitue une partie de la grande artère historique entre Paris et Bruxelles. Longue de 187 kilomètres, sa double voie est empruntée par des trains Intercités, des TER de Picardie et du Nord - Pas de Calais et des trains de marchandises.
Le fort trafic enregistré depuis de nombreuses années sur ce réseau a fortement sollicité les composants de la voie ferrée et notamment certains appareils de voie de la gare de Tergnier (02). SNCF Réseau a donc décidé de remplacer 6 de ces appareils (aiguillages) qui ont atteint leur fin de vie après environ 25 ans d’usage intensif.
Le remplacement concerne : 2 traversées jonction doubles à l’identique ; 2 traversées jonction doubles de tangente 0.13 par deux traversées jonction doubles de tangente 0.11 ; 1 traversée oblique de tangente 0.47 par une traversée oblique de tangente 0.57.
Ce changement des aiguillages induit également le remplacement des composants de la voie (rail, ballast, traverses) et le remplacement de 8 poteaux caténaires.

Débutés le 5 octobre, les travaux exécutés de nuit et durant 4 week-ends consécutifs devraient être totalement terminés le 11 novembre. Préparé depuis 3 ans, le coût total du chantier représente 4,5 millions d’euros financés entièrement par SNCF Réseau.
Au total, en 2015, 113 millions d'euros auront été investis pour moderniser le réseau Picard.
Source : SNCF Réseau.

LES GRANDS CHEFS DANS LE MÉTRO PARISIEN

Du 3 au 5 novembre, la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens), invite, pour la 7ème année consécutive, les grands chefs dans le métro, à la station Miromesnil (Lignes 9 et 13).
Au menu de cette 7ème édition, une dégustation de recettes exclusives de trois grands chefs, mais également des démonstrations et des conseils personnalisés de cuisine pour faire (re)découvrir le goût des produits et de saveurs.
Installés sur des tables façon bistrot, une dizaine de participants (voir modalités de désignation ci-dessous) goûteront 5 recettes différentes à chaque session dont il faudra retrouver les ingrédients utilisés par les chefs.

Lors des 2 sessions quotidiennes, des variations seront ainsi proposées autour de 3 thèmes :

Mardi 3 novembre : la haute gastronomie (chef cuisinier : Patrick Bertron)
  • 12h30 : 5 recettes de chutney accompagnant du foie gras;
  • 17h30 : 5 recettes de purées accompagnant du ris de veau.
Mercredi 4 novembre : la pâtisserie (chef pâtissier : Nina Métayer)
  • 12h30 : 5 recettes de madeleines ;
  • 17h30 : 5 recettes de choux.
Jeudi 5 novembre : la cuisine grecque (chef cuisinier : Andreas Mavrommatis)
  • 12h30 : 5 recettes de cromesquis ;
  • 17h30 : 5 recettes de mezzés accompagnant des pitas.
A l’issue de chaque dégustation, la personne qui aura trouvé les bonnes saveurs gagnera un panier gourmand. Une autre personne du public sera également tirée au sort pour remporter un panier gourmand.
Comment participer :
A partir du 26 octobre 2015, sur la page Facebook officielle de la RATP (facebook.com/RATPofficiel), un jeu autour du goût permettra à 4 internautes de participer aux sessions du midi (soit 12 gagnants en tout). Les autres participants seront choisis parmi le public en début de session.
Source : RATP.

LES JEUNES BÉNÉVOLES À L'HONNEUR DANS LE COURRIER PICARD

Les associations de Chemins de Fer Touristiques pourraient difficilement fonctionner sans ces bénévoles, passionnés de train et de mécanique, qui chaque week-end, viennent entretenir, restaurer ou conduire  les machines à vapeur pour que les visiteurs puissent faire un petit tour à bord de ces tortillards qui sillonnaient nos campagnes à la vitesse de 40 km/h comme le faisaient nos grands-parents autrefois.
Cette passion n'a pas d'âge et peut commencer très jeune, comme l'a très bien illustré, le quotidien régional « Courrier picard » dans son édition du 23/10/2015 en publiant une photo du jeune roubaisien, Charles-Mony Décout, qui passe la majeure partie de ses vacances scolaires à travailler bénévolement dans les ateliers de Saint Valery-Canal sur le réseau du Chemin de fer de la Baie de Somme (CFBS), assouvissant ainsi une passion dévorante pour le train qui a débuté à l'âge de 5 ans.
A noter que cette passion pour le train se traduit également, avec talents, dans la réalisation de vidéos ferroviaires diffusées sur la Chaine CMDrail sur YouTube (voir ci-contre).
La relève est assurée.
Source : Courrier picard.

TGV DUPLEX, UN VOYAGE INÉDIT
LIFTING TOTAL POUR UNE MÉTAMORPHOSE

Quatrième et dernière diffusion. Si vous désirez tout connaître sur le TGV Duplex, voici un livre qui lui est consacré et plus particulièrement une opération menée tous les 15/16 ans sur le matériel roulant de SNCF, appelée « opération mi-vie ».
En feuilletant TGV DUPLEX UN VOYAGE INÉDIT, vous découvrirez au fil des pages, outre un rappel de l’évolution du TGV avec une prise de parole de Jacques Cooper, le dessinateur du prototype, toutes les opérations menées dans un technicentre industriel SNCF lors d’une rénovation d’une rame Duplex.
Vous y trouverez de nombreux détails, toujours décrits avec un grand souci de pédagogie.
La maintenance du matériel roulant SNCF est complexe. Elle a lieu loin des yeux des clients. 22.500 agents travaillent, jour et nuit, dans toute la France, pour entretenir le train que les voyageurs prennent le matin pour aller au travail ou pour se rendre en vacances, pour réparer des pièces, pour imaginer des solutions innovantes, toujours dans un souci de sécurité et de confort et de respect de l’environnement.
Écrit par Martial Debriffe et Marie-France Hascoët, avec une préface de Xavier Ouin, ce livre raconte cette belle histoire du TGV, avec force détails et de très nombreuses illustrations.
Un ouvrage qui fera plaisir à tous les amateurs de train et une idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année qui arrivent à grands pas.
Un beau livre relié, format 24 cm x 22 cm, 192 pages et plus de 200 illustrations. Prix public 29 €.
Pour commander, contact : jpierregyss@yahoo.fr - Tél. 06 22 52 02 01 / Fax : 09 72 35 80 11.
Courrier : EST LIBRIS - QUARTO FOLIO - 6 rue Principale - 67310 COSSWILLER.
Parution le 5 novembre 2015.




LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Présentation du tramway T2 RATP
 


RATP



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Je compare l’amour à un train lancé dans un voyage sans fin. Il effectue son parcours, que nous y ayons pris place ou pas. Je monte dedans pour une partie du trajet. A chaque gare… il y en a beaucoup… des gens montent et des gens descendent. Régulièrement, une femme entre dans le compartiment et nous le partageons pendant un trajet donné. Mais, tôt ou tard, nous arrivons à une gare où elle doit descendre.

André BRINK - Écrivain sud-africain (1935 - 2015)
L’amour et l’oubli (2006)




Numéro 285
SEMAINE du 9 au
15 novembre 2015



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Ffestiniog & Welsh Highland Railway Photo Charters 2015 - Part One
acw71000  
(Grande Bretagne)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 14 et 15 novembre, EXPOSITION MAQUETTES ET MODÉLISME organisée par le club FACHES THUMESNIL MODÉLISME (F.T.M.) avec BOURSE D'ÉCHANGE. Trains, bateaux, voitures, avions, etc., sur 900 m², avec la présence de clubs régionaux (Ronchin, Sequedin, Wasquehal, Hallennes, St Pol sur Mer, Pérenchies, et bien d'autres, ainsi que très nombreux modélistes et maquettistes particuliers. Ouvert le samedi de 11h00 à 19h00 et le dimanche de 09h00 à 17h00. Entrée 2,50 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés et les personnes à mobilité réduite (avec accès réservé). Restauration à proximité. Salle Jacques Brel. Rue du Général Hoche à FACHES THUMESNIL (59). Site Web.
Également les 14 et 15 novembre, EXPOSITION INTERNATIONALE DE MODÉLISME FERROVIAIRE organisée par le R.M.C.C.O. (Rail Model Club de la Côte d'Opale) avec démonstration de nombreux réseaux toutes échelles. Ouvert le samedi de 10h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 3 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Espace de La Faïencerie. Avenue John Kennedy à BOULOGNE-SUR-MER (62). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

ALSTOM : C’EST PARTI POUR LE TOUT FERROVIAIRE

Après la vente de sa branche énergie à Général Electric (GE), Alstom peut maintenant se consacrer totalement à l’activité ferroviaire sous toutes ses formes : motrices, trains à grande vitesse, tramways, métros, systèmes de signalisation et d’infrastructures, etc..
La société affiche aujourd’hui un carnet de commande record qui contient des contrats importants tels que les métros destinés à Sydney, Cochin, Riyad, Paris ; des solutions de signalisation destinées au Grand Toronto et au Danemark ; des systèmes de tramway pour Rio de Janeiro, Lusail et Sydney ainsi que des trains de banlieue pour l'Afrique du Sud, avec des contrats de maintenance à long terme associés à la plupart de ces projets. De plus, l’acquisition de GE Signalling, qui regroupe 1.200 personnes, ouvre à Alstom les portes du marché de la signalisation pour le fret tout en renforçant sa présence en Amérique du Nord.
Mais il ne faut pas perdre de vue que la concurrence est vive et que, allemands, chinois, japonais et canadiens veulent également avoir leur part du gâteau ferroviaire et, si possible, une part plus grosse que les autres. Jusqu’à présent, le ferroviaire européen était la chasse gardée d’Alstom, de Siemens et de Bombardier, mais le japonais Hitachi (déjà bien implanté en Grande-Bretagne) vient de racheter l'intégralité des activités ferroviaires de l’italien AnsaldoBreda et de 40% des activités systèmes de la branche Ansaldo STS. Cette acquisition est l'occasion pour l'entreprise nippone de miser sur ses implantations européennes pour tenter de répondre aux prochains appels d'offres tant sur le matériel roulant mais aussi sur les systèmes de signalisation ferroviaires. Le jeu habituel des entreprises européennes pourrait être modifié par l'arrivée de ce puissant groupe qui pourrait s'appuyer sur l'expérience de son marché intérieur mais aussi de ses récents succès britanniques pour développer ses activités sur le vieux continent.
Un autre péril pointe également à l’horizon avec le groupe chinois CRRC Corp. Ltd qui, par l’intermédiaire de sa filiale Zhuzhou Electric Locomotive Co Ltd, fait également son entrée en Europe en livrant, à Skopje (Macédoine) un train répondant aux normes européennes et qui devrait rouler, après essais, entre Tabanovce dans le nord de la Macédoine et Gevgelija à la frontière sud avec la Grèce. La concurrence risque d’être très présente.
Alstom est présent dans plus de 60 pays et emploie actuellement 32.000 personnes dont 9.200 en France.
Source : Alstom.

LE CONCOURS « FRENCHKISS » SNCF


Les quais de gares sont parfois associés aux adieux, séparations,... mais on oublie qu'il y a autant de rencontres heureuses, de retrouvailles, de moments de bonheur et d'embrassades grâce au train !
La journée internationale du baiser* a été l’occasion pour la SNCF d’inviter les français à participer à un concours photo national sur le thème du baiser en gare, du 6 juillet au 16 août 2015.

Jusqu’au 30 novembre, le Hall 2 de la Gare de Lyon accueille une exposition photographique regroupant les plus belles photos, parmi les 400 clichés réalisés par les voyageurs amateurs photo passionnés, experts de l’objectif ou simples adeptes du smartphone qui ont participé à ce concours : Embrassez-vous « Frenchkiss ».

Quant aux photographes professionnels auxquels la SNCF a donné carte blanche sur ce même thème du baiser de gare, ils exposeront leurs œuvres du 15 au 19 décembre à la Galerie Polka , 12 rue Saint-Gilles à Paris 3ème.
* Lire l’article LE CONCOURS PHOTO « FRENCHKISS » SNCF dans le numéro 270 de trainvapeur.fr.
Source et photos : SNCF.

UNE FRAUDE QUI COÛTE CHÈRE !

63 millions d’euros*, c’est ce que coûte la fraude, chaque année, à SNCF Transilien. Sur 3 millions de voyageurs quotidiens du réseau Transilien, plus de 220.000 voyagent sans billet et ne paient pas le service qu’ils utilisent. A l’échelon national, la fraude est estimée à 300 millions d’euros.
Pour enrayer ce phénomène qui est devenu pour certains une véritable habitude, la SNCF a lancé un plan anti-fraude. Dans un premier temps, pour marquer les esprits, une grande opération de contrôle des titres de transports était organisée le jeudi 5 novembre dans 7 gares d’Île-de-France. Objectif : zéro fraude. Difficile de passer entre les mailles du filet dressé par les 500 agents mobilisés pour l’occasion et près de 5.000 procès-verbaux ont été rédigés durant cette journée « coup de poing ».
Pour poursuivre la lutte contre les resquilleurs, la SNCF prévoit d’investir, en collaboration avec le STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France), 49 millions d’euros pour installer des portiques de contrôle automatique dans les gares non encore équipées et renforcer la présence de ces portiques dans les autres gares. De plus, de nouveaux agents vont être assermentés afin d’augmenter l’actuelle brigade des 800 contrôleurs, et des opérations identiques à celle réalisée le 5 novembre seront programmées plusieurs fois par mois.
Enfin, pour améliorer le recouvrement des amendes qui aujourd'hui ne dépasse pas 13%, la SNCF a demandé une collaboration plus fine avec l’État afin de retrouver les fraudeurs ayant fait l’objet d’un procès-verbal.
A l'issue du Comité national de la sécurité dans les transports en commun le 19 octobre dernier, le ministère de l’Intérieur a annoncé des mesures concrètes.
Dorénavant, les états-civils et adresses des contrevenants pourront être communiqués aux transporteurs par les administrations des finances et des organismes sociaux. D'autre part, le délit de « fraude d’habitude », constitué à partir de dix contraventions sur un an pour défaut de titre de transport, sera désormais constitué dès cinq contraventions.
* L’équivalent de 4 rames neuves.
Source : SNCF.

UN TRAIN QUI A BONNE MINE

En général, les artistes se servent des crayons pour dessiner ou pour esquisser les premiers traits de leur œuvre future. Mais ce n’est pas le cas de cet artiste dont le talent s’exprime autrement puisqu’il réalise des sculptures sur des mines de crayons avec un résultat étonnant. Pour preuve, la photo ci-dessous représentant la réalisation d’un TGV sortant d’un tunnel. Une sculpture qui a certainement demandé beaucoup de patience et de minutie à Jasenko Dordevic dont l’inspiration et le talent s’expriment dans d’autres domaines que celui du monde ferroviaire.
Pour visionner les œuvres de ce sculpteur, cliquez sur ce lien.
Source : GraphiLine.com.

LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Opening video of the 84th UIC General Assembly, Portoroz, 27 June 2014
 


UIC webmaster



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

J'ai vu un millier de bisons pourrissant dans la prairie, abandonnés par l'homme blanc qui les avait abattus d'un train qui passait. Je suis un sauvage et je ne comprends pas comment un cheval de fer fumant peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour subsister.

SEATTLE - Chef amérindien  (vers 1789 - 1866)
Discours  (1854).
Texte retranscrit par Henry Smith en 1887 puis, dans les années 1960, par William Arrowsmith et, en 1971, par Ted Perry.





Numéro 286
SEMAINE du 16 au
22 novembre 2015



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

FESTIVAL VAPEUR - CFV3V 2015 - STOOMFESTIVAL (26 et 27/09/2015)
Philbru Production  
(France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Le 22 novembre, la BOURSE INTERNATIONALE DE MODÉLISME FERROVIAIRE organisée par SOUFFEL' MODÉLISME. Nombreux boursiers et artisans. Ouvert de 09h30 à 17h00. Entrée 2 €. Petite restauration sur place. Espace des 7 Arpents à SOUFFELWEYERSHEIM (67). Site Web.
Le même jour, la BOURSE INTERNATIONALE organisée par FRANCE-AUTORAILS. Modélisme ferroviaire, maquettes agricoles, miniatures automobiles, jouets anciens, maquettes, etc.. Ouvert de 09h00 à 18h00. Nouvelle salle polyvalente. Rue Germain Delhaye à PONT À MARCQ (59). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.




LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

JOURNÉE RÉGIONALE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE
AUX PASSAGES À NIVEAU DE BIACHE-SAINT-VAAST (62)

UN PASSAGE À NIVEAU N’EST PAS UN CARREFOUR ORDINAIRE

En juin dernier, en collaboration avec la Sécurité routière, SNCF Réseau organisait la 8ème Journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau pour sensibiliser automobilistes, cyclistes et piétons des risques encourus lors d’un franchissement d’une voie ferrée aux mépris des règles de sécurité.
Malgré la forte diffusion de cette campagne d’information et de prévention largement relayée par les médias nationaux, il semble que certains automobilistes n’aient pas encore compris qu’un passage à niveau est dangereux si l’on ne respecte pas le code de la route lors de son franchissement.

Une vidéo, diffusée sur internet, a dernièrement fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y voit de nombreux automobilistes franchir un des deux passages à niveau de la ville de Biache-Saint-Vaast, dans le Pas de Calais, alors que les barrières sont baissées et que le feu rouge clignotant est en action. Fort heureusement, aucun accident ne fut à déplorer, mais ces images ont fortement marqué les esprits surtout que quelques semaines plus tard, au même endroit, une collision entre une voiture et un train, a fait un blessé grave.
Cette actualité dramatique ayant rappelé, de façon aiguë, le comportement irresponsable de certains automobilistes, SNCF Réseau, avec le concours de la Sécurité routière, de la Gendarmerie et de la municipalité de Biache-Saint-Vaast, a organisé le 3 novembre une opération régionale de prévention et de sensibilisation à la sécurité routière au passage à niveau avec distribution de dépliant rappelant les différentes règles à respecter avant de franchir une voie ferrée, que l’on soit piéton, cycliste ou automobiliste. Une piqure de rappel des règles à respecter sachant que 98% des accidents en lien avec un passage à niveau sont dus à des comportements des usagers de la route et contrairement aux idées reçues, la majorité des accidents concerne les trajets habituels et touche souvent les personnes résidents à proximité.

CENT COLLISIONS EN 2014

Chaque jour, les 15.000 passages à niveau présents sur les 30.000 km du réseau ferré national, sont traversés par 16 millions de véhicules. Pour assurer la fluidité du trafic ferroviaire, près de 450.000 fermetures des PN sont nécessaires. Un passage à niveau se ferme entre 25 à 40 secondes avant le passage du train et son temps de fermeture n’excède pas quelques minutes. En moyenne, le temps d’attente d’un usager est estimé à 45 secondes.
Il faut 1 kilomètre à un train de 1.500 tonnes lancé à 100 km/h pour s’arrêter alors qu’une voiture met 80 mètres. Il lui est donc impossible de stopper lorsqu’il voit un obstacle, surtout que certains convois peuvent rouler jusqu’à la vitesse de 160 km/h, même en ville. A ces vitesses, une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste une fois sur deux. En comparaison, 5 % des accidents de la route sont mortels.
En 2014, SNCF Réseau a dénombré 100 collisions, 25 personnes ont trouvé la mort dont 11 piétons et 4 cyclistes. C’est deux fois moins qu’il y a dix ans, mais toujours trop.
Enfin, les « trompe-la-mort » qui risquent leur vie mais aussi celle des autres, en ne respectant pas les règles de sécurité, sachez qu’ils encourent une amende forfaitaire jusqu’à 3.750 €, un retrait de 6 points sur le permis de conduire, et d’autres condamnations pouvant aller jusqu’à trois ans de prison.
Source : SNCF Réseau.
Ph. B.

PREMIER DÉRAILLEMENT MORTEL D’UN TGV

Au lendemain des dramatiques événements parisiens du vendredi 13 novembre 2015, un accident mortel est venu endeuiller le monde ferroviaire en Alsace. Une rame non commerciale, qui effectuait des essais sur la LGV Est, a déraillé à hauteur de la commune d’Eckwersheim.
Après être sortie des rails, la motrice et la première voiture du TGV ont terminé leur course sur les berges et dans le canal de la Marne au Rhin, les autres voitures étant renversées et éparpillées dans un champ situé en contrebas du talus.
Sur les 53 techniciens, cheminots et accompagnants (dont 4 enfants âgés de 10 à 14 ans) à bord du train, 11 sont décédés, 42 sont blessés dont 4 très gravement. D'après les dernières informations, le train roulait qu'à 176 km/h au lieu des 350 km/h annoncés précédemment.
L’hypothèse d’un attentat terroriste est écartée.
Depuis sa mise en service commerciale en 1981, les quelques déraillements des TGV, principalement consécutifs à des chocs avec des objets présents sur la voie, étaient restés sans gravité. Cette catastrophe est la première avec une telle violence et un bilan aussi lourd.
Les enquêtes en cours et l'examen des « boites noires » détermineront les causes de cet accident dramatique.
Sources : 20 minutes et L'Alsace.

CHARBON OU DIESEL ?


Après la scandaleuse révélation concernant les véhicules du groupe Volkswagen, suite à la découverte d’un logiciel espion chargé de limiter les gaz polluants émis par les voitures, lors des tests effectués au cours d’un contrôle technique, certains internautes s’en sont donné à cœur joie pour détourner et caricaturer l’information, notamment en incrustant le logo VW sur une locomotive à vapeur qui laissait échapper une épaisse fumée noire.
D’autres ont également réalisé des vidéos mettant en scène des locomotives toutes fumantes en ajoutant dans leurs commentaires que, si une grande partie des locomotives à vapeur, encore en service aujourd’hui, ont été fabriquées en Allemagne, elles ne nécessitent pas de filtre à particules et ne trichent pas avec les contrôles techniques. Rappelons malgré tout que certaines locomotives à vapeur ont été transformées pour fonctionner au fuel.

Ironie du sort, au moment où le scandale était révélé, Volkswagen recevait une locomotive hybride H3 construite par Alstom*. Cette machine destinée à effectuer les manœuvres sur le réseau interne des usines VW, est réputée diminuer de 50% les rejets de CO² et réduire de 70% les émissions de polluants comparativement à une machine traditionnelle. De plus, grâce à sa vitesse de pointe de 100 km/h, cette locomotive peut également être intégrée dans le trafic.
VW pourrait peut-être s‘inspirer de cette technique écologique pour la réalisation de ses futurs moteurs….
* Locomotive hybride 700 kW équipée d'un générateur diesel de 350 kW et d’une batterie, particulièrement adaptée pour le service de triage intensif.
Ph.B.

TRAIN AMPHIBIE…  ESSAI RATÉ !

Certains trains de luxe japonais proposent des voitures équipées de pédiluves pour que leurs clients puissent admirer le paysage en pleine détente les pieds dans l’eau*.
Un tel service est rare (et coûteux) et pourtant les voyageurs du métro léger MAX de la société de transport TriMet à Portland en Oregon (U.S.A.) se sont vu « offrir » la même prestation gratuitement quand, à la suite de pluies diluviennes survenues le jour de la fête d’Halloween, plusieurs trains ont continué leurs routes alors que les voies étaient inondées.
Le plus étonnant est le calme des voyageurs qui, comme le montre la vidéo filmée par des caméras de contrôle, tentent de rester au sec alors que l’eau monte dans les voitures.
Fort heureusement, les dégâts ne sont que matériels et certains « Youtubeurs » ont même traité l’événement avec beaucoup d’humour. Pour visionner une des vidéos, cliquez sur ce lien.
Au total, 13 trains ont été endommagés avant que la circulation ne soit interrompue. La compagnie a présenté ses excuses à ses clients pour les désagréments occasionnés.
* Lire l’article Le confort ferroviaire à la japonaise dans le numéro 198 de trainvapeur.fr.
Source : Oregonlive.

UNE COMMANDE RECORD DE 800 LOCOMOTIVES

Après 8 ans de discussions, la société française Alstom a reçu du ministère des Chemins de fer indiens une lettre d’attribution d’un contrat portant sur la fourniture de 800 locomotives électriques de fret doubles sections, dont la plupart seront construites localement, ainsi que sur le service de maintenance associé. Le contrat s’élève à un montant total de plus de trois milliards d’euros. Le projet inclut l’implantation d’une usine à Madhepura (État du Bihar) et de deux dépôts de maintenance à Saharanpur (État de l’Uttar Pradesh) et Nagpur (État du Maharashtra). La livraison des locomotives s’étalera entre 2018 et 2028.
Avec plus de 8.000 gares et un kilométrage de voie qui permettrait de faire une fois et demi le tour de la Terre, le réseau ferroviaire indien est le quatrième au monde. Mais une grande partie de ses infrastructures et son matériel datent de l’époque coloniale britannique. Pour rénover cet énorme réseau, l’’État indien a annoncé un investissement de 137 milliards de dollars, sur 5 ans.

Cette énorme commande conforte Alstom dans sa stratégie commerciale qui consiste à être localisé au plus près de ses clients et qui a certainement pesé lors du choix des autorités indiennes (Alstom compte plusieurs sites en Inde, parmi lesquels un centre d’ingénierie pour la signalisation, les télécoms et les trains à Bangalore, une usine de fabrication de métros à Sri City et une usine de fabrication de systèmes de traction à Coimbatore).
Les locomotives électriques doubles Prima commandées pour Indian Railways auront une puissance de 9.000 kW à la jante et pourront circuler à une vitesse pouvant atteindre 120 km/h.
La gamme Prima couvre tous les segments de marché de locomotives : des opérations de transport de fret lourd (principalement en Chine, au Kazakhstan et en Azerbaïdjan) ; de fret et de transport de voyageurs (Europe, Afrique, Moyen-Orient, CEI) ; des opérations de manœuvre ou travaux de voie (Europe). Grâce à cette commande, Alstom est devenu le numéro un sur le marché des locomotives électriques à grande puissance de traction, avec désormais plus de 1200 locomotives doubles commandées ces dix dernières années.
Source et photo : Alstom.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

La nouvelle gare de Nantes
 


Ville de Nantes



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Dans une société industrielle qui confond travail et productivité, la nécessité de produire a toujours été antagoniste au désir de créer. Que reste-t-il d'étincelle humaine, c'est-à-dire de créativité possible, chez un être tiré du sommeil à six heures chaque matin, cahoté dans les trains de banlieue, assourdi par le fracas des machines, lessivé, tué par les cadences, les gestes privés de sens, le contrôle statistique, et rejeté vers la fin du jour dans les halls de gares, cathédrales de départ pour l'enfer des semaines et l'infime paradis des week-ends, où la foule communie dans la fatigue et l'abrutissement ?

Raoul VANEIGEM - Écrivain et philosophe belge (Né en 1934)
Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (1967)




   

Numéro 287
SEMAINE du 23 au
29 novembre 2015


LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Manor 50 ~ Severn Valley Railway 14 & 15/11/2015
Robert MASTERMAN  
(Grande Bretagne)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 28 et 29 novembre, MODELMANIA - UN AUTRE MONDE, une exposition organisée par le club des MODÉLISTES DE MONCHECOURT (M.D.M.) avec une quinzaine de réseaux de train, toutes échelles, des maquettes et miniatures toutes disciplines (autos, avions, bateaux, drones, hélicoptères, etc.) répartis sur 900 m². Voir les détails ci-dessous dans la rubrique « Les informations de la semaine ».
Et les 27, 28 et 29 novembre, RAIL EXPO, le SALON INTERNATIONAL DU MODÉLISME FERROVIAIRE organisé par LES TRAVERSES SECONDAIRES. Unique en France et même en Europe, ce salon est une véritable prouesse dans la seule discipline du train miniature sur une superficie de 6000 m² ! Ouvert de 10h00 à 19h00 les vendredi et samedi, et de 10h00 à 18h00 le dimanche. Parc des expositions de Cergy-Pontoise. Hall Saint Martin. Chaussée Jules César à PONTOISE (95). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.




LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

MODELMANIA OUVRE SES PORTES CE WEEK-END À MONCHECOURT

Quinze réseaux de trains avec 5 inédits dont « Quai des grumes et Yam Asahi (La montagne du Soleil Levant) », mais aussi des avions, des dioramas, des bateaux, des camions, des cirques, des Lego, des figurines, des chars, un grand bidule à balles, le Titanic et… des Pères Noël qui vous attendent le week-end prochain pour la nouvelle édition de MODELMANIA , le rendez-vous de fin d'année tant attendu des amateurs et passionnés de miniatures, organisé par les MODÉLISTES DE MONCHECOURT (M.D.M).
Une BOURSE sera également de la partie ainsi que des démonstrations de bateaux, hélicoptères et drones en extérieur. 900 m² de plaisir, de bonheur et de passion partagés autour du monde de la miniature qui, contrairement à certaines idées reçues, dépasse bien souvent l’univers du jouet pour rejoindre celui d’œuvre d’art.
Si vous désirez en savoir plus sur l'exposition, écoutez FRANCE BLEU NORD le vendredi 27 novembre à 13h30, où lors de l’émission « Un café entre amis », tout MODELMANIA vous sera dévoilé pendant une demi-heure.
MODELMANIA - UN AUTRE MONDE. Les 28 et 29 novembre 2015. Ouvert le samedi et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 2,50 €. Gratuit pour les enfants accompagnés. Buvette.
Complexe Louis Griffon. 1 rue Pierre de Coubertin à MONCHECOURT (59). Site Web.
Ph.B.

LES PREMIÈRES RÉPONSES SUR LE DÉRAILLEMENT DU TGV À ECKWERSHEIM

UN FREINAGE TARDIF À L’ORIGINE DU DÉRAILLEMENT

D’après les premiers éléments recueillis par les enquêteurs SNCF de la Direction des Audits Sécurité SNCF, un freinage tardif serait à l’origine du déraillement du train d’essai n° 814521 sur le raccordement de Vendenheim de la LGV Est Européenne, le samedi 14 novembre 2015.

Le rapport d’enquête immédiate présenté lors de la conférence de presse du 19 novembre tenue au siège social SNCF à Saint-Denis (93) constate :
  • qu’aucune anomalie dans l’état et le fonctionnement de l’infrastructure n’est de nature à avoir provoqué le déraillement. Les dégâts constatés sont tous identifiés comme étant les conséquences du déraillement
  • de même, les enquêteurs n’identifient aucun élément de défaillance de la rame d’essai n° 744 de nature à avoir provoqué le déraillement. Ils ne relèvent non plus aucune anomalie dans la maintenance préventive et curative de la rame
  • enfin, ils ne mettent en évidence aucun élément notable dans la gestion de la circulation.
Par contre les enquêteurs attribuent, de façon certaine, l’origine de l’accident à une vitesse excessive, le train roulant à 243 km/h au point de déraillement, alors que la vitesse prescrite au programme d’essai était de 176 km/h.

Cette vitesse trop importante, qui résulte d’une séquence de freinage tardif qui aurait dû être exercé sensiblement plus en amont (environ 1 kilomètre), a conduit à un délestage des essieux situés sur la file intérieure de la courbe par un effet de force centrifuge, et provoqué le déraillement.

LES DÉCISIONS IMMÉDIATES

Les circonstances de l’accident et le constat de nombreuses anomalies d’organisation et de management (présence imprudente d’enfants à bord et de sept personnes en cabine, manque de rigueur dans la préparation de la liste et son contrôle, erreurs de comportements humains à la fois en cabine et dans la relation entre la cabine et la rame…) ont amené la direction générale SNCF à prendre plusieurs décisions à effet immédiat.
  • Engagement de mesures conservatoires sur les conditions de réalisation des essais sur ligne à grande vitesse dont notamment :
    • la suspension des marches d’essai grande vitesse jusqu’à l’intégration des premiers enseignements des enquêtes dans les processus d’essai ;
    • l’interdiction de présence de personnes n’appartenant pas à l’équipe projet dans la liste des participants à bord des rames ou sur les sites d’essai ;
    • le renforcement du processus d’autorisation des présences à bord (élaboration des listes, contrôle de l’embarquement, en cabine et en rame).
  • Création d’un Comité d’Expertise en charge d’approfondir les conditions d’organisation et les facteurs humains ayant pu concourir aux conditions de l’accident. Ce Comité s’attachera notamment à revisiter les procédures et leur application dans le cadre des essais. Les conclusions et les recommandations de la mission seront remises sous 6 mois, avec un rapport provisoire dans 3 mois.
  • Des procédures disciplinaires vont être engagées dans le cadre des règles en vigueur. Elles conduiront, dès que l'enquête le permettra, aux sanctions justifiées. Des suspensions conservatoires vont être décidées, après audition des intéressés et de leur chaîne managériale.
  • Renforcement de la détermination à accélérer la mise en œuvre du programme de sécurité dans le groupe public ferroviaire.
A noter que deux autres enquêtes, l’une technique réalisée par le BEA-TT (Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre) et l’autre judiciaire pour déterminer les responsabilités, sont également en cours.

UN ACCIDENT IMPOSSIBLE EN EXPLOITATION COMMERCIALE

Lors de la conférence de presse du 19 novembre, la direction de la SNCF a rappelé que cet accident est survenu sur un tronçon de la LGV Est non encore exploité et que lors des essais préalables à la mise en service d’une ligne, les automatismes de sécurité sont en partie désactivés pour permettre la réalisation des essais.
Pour les circulations commerciales, tous les systèmes de sécurité des TGV sont en service, les contrôles de vitesse en particulier, et permettent d’arrêter automatiquement les trains en cas d’anomalie.

UN BILAN TRÈS LOURD

Sur les 53 personnes à bord de la rame, le bilan au 18 novembre était de 11 personnes décédées, 16 personnes hospitalisées dont 3 gravement blessées et 26 personnes hors de danger ou sorties de l’hôpital.
Les infrastructures ayant été dégradées lors du déraillement, de nouveaux travaux seront indispensables pour remettre la ligne en état. Un report de la mise en service du dernier tronçon de la LGV Est est donc très fortement probable.
Source : SNCF.


LES ACCIDENTS FERROVIAIRES 2014 EN EUROPE


Ne pouvant présager de l’avenir, le hasard du calendrier a voulu que l’UIC (Union Internationale des Chemins de fer) publie le 26 octobre 2015 son rapport annuel « Railway accidents 2014 in Europe » dans lequel l’organisme international se félicitait de la continuité et de l’efficacité des actions menées pour la sécurité ferroviaire en Europe. Malheureusement, quelques jours plus tard, deux accidents mortels, l’un en Allemagne, le 6 novembre, l’autre en France, le 14 novembre, ont mis à mal les statistiques et la tendance positive à la sécurité avec le lourd bilan de 13 morts et de nombreux blessés.


DES CHIFFRES ENCOURAGEANTS

Les données récoltées depuis 2001 par l’UIC, auprès des 22 membres de l’UIC européenne, montrent que, malgré un trafic en constante augmentation (400 milliards de passagers au kilomètre et 200 milliards de tonnes au kilomètre en 2014), le chemin de fer est le mode de transport le plus sûr avec une diminution de 33 % du nombre de décès depuis 2006. L’UIC attribue cette amélioration aux nombreuses initiatives liées à la sécurité prises ces dernières années.

241 VICTIMES LORS DU FRANCHISSEMENT D'UN PASSAGE À NIVEAU

En 2014, 910 personnes sont décédées sur les réseaux de chemin de fer des 22 membres européens, contre 1072 en 2013*, 1022 en 2012 et 1095 en 2011.
Sur les 910 victimes comptabilisées en 2014, 5 étaient des passagers, 19 étaient des employés des entreprises ferroviaires, 241 traversaient un passage à niveau, 625 étaient entrées sans autorisation dans les emprises ferroviaires et 20 sont décédées pour d’autres raisons. Au total, 82 % de ces accidents sont dus à des causes externes au ferroviaire. Les 18 % restants sont par contre imputables à des causes internes comme les défaillances techniques, organisationnelles et humaines à l'intérieur du système d'exploitation ferroviaire.
Lors de sa conférence de presse du 19 novembre, le Président du directoire SNCF a répété avec force que la sécurité est un impératif absolu. A suivre...

* Année de la catastrophe ferroviaire de Saint Jacques de Compostelle qui a fait 80 morts en Espagne. Lire l’article L’instruction sur la catastrophe de Saint Jacques de Compostelle, est terminée dans le numéro 281 de trainvapeur.fr.
Source : UIC.

ESSAI RÉUSSI POUR LE TRAIN CHINOIS À GRANDE VITESSE EMU*

Alors que lors de la dernière phase d’essais de la LGV Est, une rame TGV a déraillé à quelques kilomètres de Strasbourg (voir plus haut), le train à grande vitesse chinois (Bullet High Speed Train / EMU pour Electric Multiple Unit), en chinois : 高 铁, réussissait son test de fonctionnement en franchissant la vitesse de 385 km/h, le 18 novembre 2015 sur la ligne reliant Datong et Xi’an. Prévu pour rouler à 350 km/h, ce train ne devrait pas dépasser une vitesse commerciale de 300 km/h voire 200 km/h sur certains itinéraires.
La Chine possède aujourd’hui le plus grand réseau mondial de lignes ferroviaires à grande vitesse. Il permet notamment de relier à Shanghai (1.318 km) en un peu plus de 4 heures, Wuhan à Guangzhou (1.068 km) en 3 heures, Shanghai à Nanjing (301 km) en 70 minutes et Zhengzhou à Xi’an (458 km) en 2 heures.
* EMU : Electric Multiple Unit en français UME (train composé de voitures automotrices fonctionnant à l'électricité).

Source et photo : China.com.

ATTITUDE SUICIDAIRE AUX PASSAGES À NIVEAU

Nous venons de le lire dans le reportage ci-dessus que, d’après l’UIC, 241 personnes ont perdu la vie en Europe lors du franchissement d’un passage à niveau. Mais qu’en est-il dans le reste du Monde où les consignes sécuritaires sont plus ou moins respectées. Impossible d’avoir une statistique fiable ou même une estimation réaliste car un grand nombre de pays ne comptabilise pas les accidents aux passages à niveau. Encore faut-il qu’ils existent… car dans de nombreux cas aucune barrière ou signalisation ne sont présentes.
Les vidéos d’accidents prises pas des caméras de surveillance montrent malheureusement que les comportements sont toujours les mêmes et qu’en Europe comme ailleurs, la notion du danger est totalement absente pour certains individus qui traversent les voies ferrées sans la moindre prudence.
Pour preuve, cette vidéo ci-dessus, filmée tout dernièrement au Brésil, où un homme totalement inconscient du danger encouru, traverse la voie sans prendre garde au train de marchandises qui arrive. Une attitude suicidaire qui se terminera bien cette fois-ci, mais vraiment de justesse.

Il arrive parfois, mais fort heureusement très rarement, que piétons, cyclistes et automobilistes soient les victimes d’un dysfonctionnement du matériel de déclenchement automatique de fermeture des barrières (voir-ci-dessous).

Bien que ce phénomène soit extrêmement rare, c'est une raison supplémentaire d'être vigilant.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

LA RECONSTRUCTION DEFINITIVE DU VIADUC DE CARONTE (1956)
 


SNCF



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare.

Paulo COELHO - Écrivain brésilien (Né en 1947)
Aleph (2011)


    © Philbru Production