ARCHIVES : JANVIER 2016

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

Numéros  293 - 294 - 295 - 296


Numéro 293
SEMAINE du 4
au 10 janvier 2016



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Preserved Perfection - U.K Heritage Railway Review - 2015
Marsh Steam Videos™ 
(Grande Bretagne)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

A partir du 6 janvier et jusqu'au 5 mars, « LES LIGNES OUBLIÉES DU CHEMIN DE FER EN PAYS MESSIN », une exposition organisée par l'ADPFL (Association de Défense du Patrimoine Ferroviaire Lorrain).
Quatre lignes partant de Metz seront présentées à cette occasion :

   -  Ligne Metz – Amanvillers (14,5km) qui se dirige ensuite vers Conflans-Jarny, Verdun puis Châlons en Champagne...

   -  Ligne de Metz-Château-Salins 58 km (1903).

   -  Ligne Metz-Bettelainville-Anzeling-Prusse rhénane 30,88 km (1908).

   -  Ligne stratégique vers la Prusse rhénane.

Cette exposition présentera ces différentes lignes avec, comme guide, une grande carte détaillée des Chemins de Fer d’Alsace et de Lorraine (1934) et sera accompagnée d'un diaporama avec des photos d’époque des points singuliers situés le long de ces voies.
Ouverture du mercredi au samedi de 14h00 à 18h00 à l’exception des jours fériés. Entrée libre.
Maison du pays messin. 71c, rue de Pont-à-Mousson à MONTIGNY-LES-METZ (57). Site Web.

D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

FÊTE DE LA VAPEUR 2016. L’ÉCHÉANCE APPROCHE !


La FÊTE DE LA VAPEUR du Réseau des Bains de Mer est l’un des événements très attendus de l’année 2016 pour le monde ferroviaire français de la vapeur.
Organisée les 15, 16 et 17 avril, par le CFBS (Chemin de Fer de la Baie de Somme), elle est le rendez-vous privilégié des passionnés du train à vapeur, mais aussi des amoureux du train en général. Depuis la première édition de 1988, son succès grandissant en a fait un rassemblement de renommée internationale.

LA DIXIÈME ÉDITION

Cette dixième édition apportera son lot de nouveautés avec des locomotives venant d’Allemagne avec la 131T - 99-6001 des Harzer Schmalspurbahnen ; de Suisse avec la 030T SLM JS-909 du Blonay-Chamby ; de Belgique avec la 030T La Meuse « Bébert » du Stoomcentrum Maldegem et le tramway vicinal AR.86 de l’ASVI (Association pour la Sauvegarde du Vicinal) ; de Grande Bretagne avec la 130+T NSB du K&ESR (Kent & East Sussex Railway), mais également de France dont la 230.D.9 de la SNCF (en présentation statique à Noyelles sur Mer), la 030T Corpet-Louvet TIV n° 75 du MTVS (Musée des Tramways à Vapeur et des chemins de fer Secondaires français), l’autorail X73500 SNCF / TER Picardie (en présentation statique à Saint-Valery Port), le tramway de Boutdeville (voie de 40) de l’ACFCdN (Association des Chemins de Fer des Côtes-du-Nord) et d’autres surprises.
Tous ces matériels, auxquels s’ajouteront les locomotives et autorail du CFBS, circuleront sur les différents tronçons du réseau entre Le Crotoy, Noyelles sur Mer, Saint-Valery-sur-Somme et Cayeux sur Mer.
Comme pour les éditions précédentes, de nombreuses animations et attractions seront présentes sur tous les sites.
Dans une centaine de jours, le Réseau des Bains de Mer sera rythmé par les trains historiques du Chemin de Fer de la Baie de Somme et de ses invités. Un rendez-vous à ne pas rater.
Nous en reparlerons prochainement…
CFBS. Chemin de Fer de la Baie de Somme. Gare de Saint- Valery. SAINT-VALERY-SUR-SOMME (80).
Source : CFBS.

LES ABEILLES DE LA GARE


Afin de participer à la campagne pour la protection des abeilles, en 2014 la SNCF a installé 8 ruches, sur le toit de la gare d’Austerlitz à Paris. La première récolte de 100 kilos, soit 1.850 pots de miel, a été distribuée gratuitement aux voyageurs le 16 octobre dernier.
D’après les spécialistes, le miel de ville, appelé aussi le « miel béton », se révèle être d’une qualité exceptionnelle. L’absence de produits phytosanitaires sur les plantes butinées en ville, participe au fait que le miel récolté a des qualités gustatives élevées.
Plus de 600 ruches « envahissent » les toits et les jardins de Paris et l’on en trouve dans tous les arrondissements de la Capitale, le rucher le plus célèbre étant celui de l’Opéra de Paris et le plus ancien celui du Jardin du Luxembourg qui date de 1856.

ACCIDENT SPECTACULAIRE

Dans l’État du Queensland, au nord de l’Australie, un train de 26 wagons transportant 819.000 litres d’acide sulfurique, et non 200.000 comme annoncé lors des premiers communiqués, a déraillé à 20 kilomètres à l’est de Julia Creek, le 27 décembre 2015. L’accident serait survenu suite à la montée des eaux, conséquence des fortes précipitations qui touchent cette région désertique.
Les vues aériennes, prises par les services de sécurité, montrent des wagons citernes en accordéon couchés sur le flanc.
Un périmètre de sécurité de deux kilomètres a été immédiatement mis en place. Seule une fuite mineure d’acide et de fuel avait été déclarée par les autorités, juste après le déraillement. Mais depuis la police du Queensland a dressé un bilan beaucoup plus alarmant après la constatation d’une fissure d’un des wagons citerne qui aurait laissé échapper près de 31.500 litres d’acide sulfurique. Les conséquences environnementales sont en cours d’évaluation.
Source : Police Queensland News.

UN NOUVEAU PENDOLINO

Véritable cadeau de Noël, le train Pendolino se pare d'un rouge flamboyant et arbore un avant futuriste, conçu pour apporter une protection contre les chocs. Le design du train est l'œuvre du centre Design & Styling d'Alstom, qui a également conçu l'extérieur de l'AGV.italo. L'intérieur sera choisi et présenté au public dans les prochains mois.
Conçu pour être respectueux de l'environnement, Pendolino est recyclable et réduit les émissions de CO2. De plus, son système de traction distribuée optimisé augmente l'efficacité, améliore l'accélération et récupère l'énergie pendant le freinage.
Ce nouveau train est une évolution du train à grande vitesse Pendolino. Il peut atteindre une vitesse maximum de 250 km/h.
Long de 187 mètres, le train sera composé de 7 voitures pouvant accueillir environ 480 passagers.
La principale innovation, par rapport aux générations précédentes de Pendolino, est que le train est totalement compatible avec la toute dernière règlementation sur les STI* établie en 2014 par l'Union européenne. Cette norme européenne contribue à garantir des niveaux élevés de sécurité et d'efficacité. Pendolino appartient à la gamme Avelia** d'Alstom, qui comprend également le train AGV.Italo dont NTV a précédemment fait l'achat.
Les 8 nouveaux trains Pendolino viendront compléter le parc actuel de 25 AGV, ce qui portera à 33 le nombre total de trains du parc Italo. NTV*** qui étendra ainsi son réseau, en réponse à une demande croissante.
L'objectif est de développer l'offre sur les lignes à grande vitesse du couloir nord-est et nord-ouest de l’Italie qui est très chargé. Cela constituera une nouvelle opportunité pour les millions de voyageurs qui empruntent régulièrement ces lignes.
L'agrandissement du parc s'inscrira dans le cadre du processus de développement entrepris par NTV qui, en 2015, a transporté plus de 9 millions de voyageurs, soit 40 % de plus par rapport à l'année précédente.
* Spécifications techniques d'interopérabilité.
** La gamme Avelia s'appuie sur 3 produits phares actuels : le Pendolino, l'Euroduplex et l'AGV.
*** Nuovo Transporto Viaggiatori.
Source : Alstom.

SIX ANS DÉJÀ

Depuis sa création en 2010, vous êtes de plus en plus nombreux à vous connecter à trainvapeur.fr.
Sans votre soutien et votre fidélité, ce site n'est rien.
Aussi je tiens à remercier tous les passionnés du train et du chemin de fer qui, grâce à leurs informations, suggestions, remarques, questions, invitations, photos et vidéos transmises au cours de l’année 2015, ont permis que ce site vive :
Martine BRUYELLE-WACRENIER, Christian ANDROUIN, Antoine de Bourges, Philippe ARMAND, Sophie ARMAND, Geneviève AUJOULAT, Enrico BALTERI, Dominique BARA, Benoit BEAUCHERON, Xavier BÉNY, Bruno BÉRARD, Bidone1967, Big Jim Video Productions, David BLONDIN, Patrick BONOMETTI, Michel BRICE, Benjamin CAMBRAY, Bernard CARPENTIER, Priscilla CASSEZ, John COLE, Steve COLIN, François COTTEBRUNE, Myriam CRESSENVILLE, Jean-Yves DAREAUD, Cédric DAEYE, dashloc, Sven DE BOECK, Damien DEBRIL, Charles-Mony DÉCOUT, Christian DÉCOUT, Julien DEFOURNIER, Guy DEFRANCE, Patrice DELATTRE, René DELEPORTE, Daniel DENISE, Jean-Paul DOLLO, Hélène DROSZCZ, dougattrenholmebar, Philippe DUBOCQ, Marc-André DUBOUT, efbeVideo, ErebosSan, Joseph FUSCO, Jean-Louis GAMBA, Jacqueline GARDYN, René GARDYN, Jean-Pierre GAUDILLIERE, Luc GINER, Patrick GOUDSMETT, Alain GUILLERAY, José HUEZ, HuseinMP, JNR . C5741, Roger JOUVENEAUX, Karin LAZINA, Geneviève LERDUNG, Alain LESTIENNE, Locotram, Laurence MARIAUCOURT, Michel MARIN, Robert MASTERMAN, MattOaten VR, Linda MEDDAH, François MEYER, Astrid MEZMORIAN, Mathieu MONDOULET, Philippe MOINE, Loïc MOTTET, Marsh Steam Videos, Paul NOTTINGHAM, Bernard OLIVIÉ, Gilles PÉNICHON, Pine Tree Junction, Olivier PLAISIER, pennysteam, plusboyfan, Serge PONCÉ, Bruno PONS DE VINCENT, Charline PUTTI, Thomas QUENEUTE, Rhätische Bahn AGRhätische Bahn AG, ronik 24, Daniel SCHNEIDER, Dominik SCHÖN, Loïc SIMON, David STATNICK, Steam Tube, Guy STIÉVENART, Studio (TrainzdeFrance), Guillaume TAUFOUR, Alain THENARD, TheRailzone, The Stephengthompson, Claude TOULOUSE, Christian TOURSEL, Trains en Vadrouille, Trainfart/Magictrain, trainstrain1, Claude VERBEET, Emmanuelle VERTE, Maurice VROMAN, Bertrand WAGON, Peter WATTS, Austin WHITEHEAD, Pam WHITEHEAD, 130HSP, et toutes mes excuses à ceux que j'aurais omis de citer.
À toutes et à tous, trainvapeur.fr et Philbru Production vous adressent un grand merci pour votre participation et vous souhaitent une très bonne et heureuse année 2016


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Simone prépare le dernier message de 2015, de la part de toute l’équipe SNCF
 


SNCF



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

L'on peut pénétrer l'âme et le cœur des hommes sans les chercher sur les paquebots, dans les trains foudroyants et dans les lentes caravanes.

Joseph KESSEL - Journaliste et romancier français (1898 - 1979)
Des hommes (1972)




Numéro 294
SEMAINE du 11
au 17 janvier 2016



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Mountain Winter - Steam, Smoke and Thunder
Jason Lowe Photography 
(U.S.A.)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 16 et 17 janvier, le SALON DU CHEMIN DE FER ET DU MODÉLISME FERROVIAIRE organisé par l'A.A.M.C.S. (Association Amandinoise de Modélisme Ferroviaire et de Chemin de fer Secondaire) avec BOURSE D'ÉCHANGE. Ouvert le samedi de 14h00 à 18h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 3,50 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Salle Alfred Lemaitre. Rue Henri Durre à SAINT-AMAND-LES-EAUX (59). Site Web.
Et le 17 janvier, la treizième édition de la BOURSE INTERNATIONALE organisée par FRANCE-AUTORAILS en collaboration avec LES CH'TIS DÉBROUILLARDS BEUVRYGEOIS. Modélisme ferroviaire, miniatures automobiles, miniatures agricoles, jouets anciens, maquettes. Ouvert de 09h00 à 18h00. Salle des Sports Jean Degros. Complexe sportif. Rue de l'Ancienne Poste à BEUVRY LA FORÊT (59). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE CFVE DÉMARRE SA SAISON AVEC ENTRAIN


Le Chemin de Fer de la Vallée de l’Eure (C.F.V.E.) est une association qui vous propose, en embarquant dans de véritables machines à voyager dans le temps, d’admirer la beauté des paysages de la Vallée de l’Eure. Mais en plus d’exploiter un chemin de fer touristique en faisant découvrir les paysages pittoresques de Normandie, le C.F.V.E. s’est aussi donné pour missions de préserver et restaurer du matériel roulant ancien et animer un chantier d’insertion permettant à des personnes en difficultés de retrouver un emploi.
Avec son matériel roulant ancien, ses locomotives et wagons dont certaines pièces classées à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, une voie ferrée de 25 km, allant de Bueil à La Croix-Saint-Leufroy, portion de l’ancienne ligne SNCF Rouen-Orléans et la gare de Pacy-sur-Eure, bâtiment datant de 1870, amoureusement gardé dans son jus, le C.F.V.E. vous immerge dans l’univers ferroviaire d’une autre époque où voyage rimait avec lenteur et laissait le temps d’admirer le paysage.
Le programme de la saison 2016 commence dès le mois de février avec le 10, le Train du Carnaval, les 13 et 14 les Trains diner et déjeuner de la Saint-Valentin et le mercredi 24, le premier train régulier de la nouvelle saison suivi quatre jours plus tard, le 28, d’un Train déjeuner Bretzels, Choucroute et Cie.
Suivront, tout au long de l’année, en plus des trains réguliers, de nombreux trains à thèmes comme le Train des Œufs à Pâques - Le Train de la Chasse au trésor en avril - le Train des Épouvantails en mai -  Le Cheval de fer Western en juillet - Le Train Contes et Lampions et Les Trains de la Citrouille en octobre et bien sûr les Trains du Père Noël en décembre.
Sans oublier les Trains découverte,  Eure terre d’histoire - Train des Étoiles - A la découverte de la faune et de la flore - Sur les chemins de l’Eure et les journées spéciales, Saint Patrick’s Day - Paysages ferroviaires - Bem-Vindo a Portugal - Euro 2016- Marché fermier art et artisanat - Murder party - Le quai des pas perdus - Le train de la Libération - Les journées du Patrimoine. Voici un programme bien rempli auquel on peut encore ajouter, Les Trains restaurant qui, dans une ambiance rétro, vous permettent, de façon originale et agréable, de déjeuner ou diner pour la Fête des Mères, de la Fêtes des Pères et de bien autres occasions.
Tous les renseignements concernant le programme de cette nouvelle saison sont accessibles sur le site internet de l’association.
C.F.V.E. Chemin de Fer de la Vallée de l’Eure. Place de la Gare. 27120 PACY-SUR EURE. Site Web.
Source : CFVE.

PRÉPARATION HIVERNALE DU RÉSEAU : LE PLAN GRAND FROID

La neige tant attendue dans les stations de ski est enfin tombée ces derniers jours. Comme chaque année, l’annonce de l’arrivée des rigueurs de l’hiver par les services de la Météo nationale amène la SNCF à activer son plan grand froid avec la mise en place des actions pour prévenir et anticiper l’impact des conditions hivernales sur le fonctionnement du système ferroviaire.

LES CONSÉQUENCES DU FROID SUR LE RÉSEAU

Elles sont multiples et variables selon les conditions météo. Le froid, la neige, le verglas, le gel, le vent ou de fortes pluies peuvent lourdement affecter la circulation des trains. Les perturbations peuvent aller de légers retards jusqu'à une interruption complète de la circulation pour réparer les voies et les caténaires.

Parmi les causes les plus fréquentes, on trouve :
  • L’accumulation de neige dans les aiguillages qui empêche les manœuvres et bloque les circulations.
  • Les chutes de neige abondantes qui peuvent obstruer la voie.
  • L’accumulation de glace autour de la caténaire qui perturbe le passage du courant et peut provoquer l’arrêt des circulations sur certaines lignes.
  • Avec le froid, l’acier se rétracte et provoque des fissures qui peuvent engendrer des ruptures de rails.
  • L’enneigement des quais rend l’accès des voyageurs impossible ou dangereux.
  • Les blocs de neige glacés par le souffle des trains et projetés agissent comme des projectiles dangereux. Plusieurs centaines de vitres sont cassées chaque année.
LES MOYENS POUR LUTTER CONTRE L’HIVER

L’activation du plan grand froid a pour but d’anticiper au maximum l’impact des conditions hivernales sur le trafic en agissant sur les infrastructures et le matériel.

De nombreuses actions sont alors entreprises comme :
  • Le pré positionnement de 69 engins « chasse-neige » aux endroits à risques, pour dégager les voies. Un plan d’action est envisagé pour moderniser l’ensemble du parc à l’horizon 2018. L’acquisition de 14 draisines est prévue pour 2020. Elles assurent des missions de relevage et de secours des trains.
  • La circulation sur les lignes classiques, d’un train dit « racleur » équipé de pantographes avec bandes d’archet en acier pour agir sur l’accumulation de glace sur la caténaire. Sur d’autres lignes, des installations de dégivrage électrique sont utilisées pour réchauffer la caténaire.
  • Le contrôle régulier des rails par des trains spéciaux ou par des agents munis d’appareils portatifs.
  • Le déneigement des quais. Cette action nécessitant une main d’œuvre importante, la SNCF fait appel à son personnel et aussi à des entreprises prestataires. 5,3 millions d’euros ont été investis en 2015 en produits et équipements de déneigement (sel, sable, pelles, balais…).
  • La préparation des trains avec protection des organes sensibles, projection d’antigel sur les bas de caisse des trains, etc.. La technique « Carglass » est utilisée pour réparer les bris de vitres (réparation des vitres par injection de résine). Lorsque cela semble nécessaire, la vitesse des trains est réduite, à 220 voire 160 km/h pour les TGV et à 120 km/h pour les Intercités et les TER.
INFORMATION DES VOYAGEURS

En fonction des épisodes climatiques, SNCF peut décider de réduire la vitesse des trains, voire d’en supprimer certains pour des raisons de sécurité.

Dans tous les cas, l’entreprise veille à transmettre aux voyageurs l’information la plus pertinente possible :
  • Si la chute de neige est prévisible (c’est-à-dire si l’alerte météo est donnée 36 heures à l’avance), une information fiable sera délivrée au plus tard 24 heures avant le début de la perturbation.
  • Si l’information n’est pas prévisible (alerte moins de 36 heures avant la chute de neige), l’information sera fiable mais elle sera donnée avec moins d’anticipation.
Lors d’une alerte météo, SNCF dispose de visuels permettant de communiquer sur les plans de transports adaptés, affichés ou distribués sous forme de tract en gare.
Dans les trains, les contrôleurs sont équipés de smartphone pour fournir de l’information aux voyageurs en temps réel. Un plateau d’assistance ouvert tous les jours de 6h00 à 22h00 est à la disposition de ces agents.
Dans le cas de difficultés de rapatriement de voyageurs, 50 gares dites « d’accueil » peuvent accueillir les voyageurs. Ces gares ont la capacité de recevoir des rames et disposent de personnel disponible en gare ou de Volontaires de l’Information ainsi que des possibilités d’avitaillement. De plus, des stocks d’avitaillement :
  • 13.500 couvertures,
  • 40.000 boissons auto chauffantes,
  • 130.000 coffrets repas…

sont disponibles dans les gares principales.
Source et infographie : SNCF. Cliquez sur les images pour les agrandir.

LA JUSTICE ARGENTINE FRAPPE FORT

Le 22 février 2012, un terrible accident ferroviaire fait 51 morts et plus de 700 blessés dans la gare terminus d’Once à Buenos Aires en Argentine. On se souvient de ces images catastrophiques du train entrant en gare à vive allure et s’écrasant contre le butoir du terminus. Immédiatement, les journaux argentins ont qualifié cet accident de « tragédie annoncée », suite logique d’un « système ferroviaire dans un état lamentable ». « Tout le monde le sait et personne ne fait rien. Vieillots, mal entretenus, défectueux, nos trains semblent tout droit sortis d'une autre époque, et celui qui a percuté le heurtoir de quai dans la gare de Buenos Aires, mercredi, est même le Cro-Magnon de tous nos trains de banlieues » commentait le quotidien La Nacion.
L’émotion suscitée par cette tragédie avait obligé l’État à renationaliser les lignes de chemins de fer privatisées dans les années 1990.
Après un peu moins de quatre ans d’instruction, la justice argentine est arrivée à la conclusion que la corruption, l’absence de contrôles, la négligence et la mauvaise administration étaient à l’origine du drame.
Sur les 28 prévenus qui se sont retrouvés sur les bancs des accusés, 21 ont été jugées coupables avec des peines allant jusqu’à 9 ans de prison.
Parmi les condamnés, on trouve le directeur de la société privée TBA qui administrait les Trains de Buenos Aires (9 ans de prison), ainsi que deux ministres des Transports, celui de l’époque de la catastrophe (8 ans de prison) et son prédécesseur (6 ans). Les 17 autres accusés (fonctionnaires, chefs d’entreprises) ont eu des peines moins lourdes, le conducteur du train ayant lui écopé de 3 ans et demi pour négligence.
Les preuves de corruption des fonctionnaires, à tous niveaux, des sommes importantes destinées à l’entretien du réseau ayant été détournées, ont certainement pesé très lourd dans la balance au moment du verdict.
Source : télam.

LA FAUTE AUX BLAIREAUX

Il y avait, les sangliers, les vaches, les cervidés, les chevaux, les moutons, et bien voici que maintenant les... blaireaux s’en mêlent. C’est en effet suite à un choc avec des blaireaux, que le TGV parti de Toulouse, le 3 janvier, en direction de Paris, a été stoppé dans la Creuse, l’impact avec les deux Mustélidés ayant endommagé le circuit de freinage du train. Les 700 passagers, dont aucun n’a été blessé, sont arrivés à destination avec 5 heures de retard, le TGV ayant dû être tracté jusqu’à la gare de La Souterraine située à quelques kilomètres plus au sud afin qu’un autre train puisse prendre en charge les voyageurs.
D’après la SNCF, ce genre d’incident est rare car en général, les heurts en pleine campagne interviennent plutôt avec du gros gibier (sanglier, cerf) qui sous le choc est éjecté de la voie et ne passe pas sous le train.
Les chocs avec les animaux sauvages deviennent de plus en plus fréquents avec des conséquences importantes tant au point de vue trafic que financier. En 2014, la SNCF a dénombré 1.027 heurts et divagations de grand gibier (970 en 2013) avec un coût moyen de 6.200 € le heurt (coût variant de 1.400 € à 66.000 €) et un total de 2.724 heures de retard (soit 114 jours perdus en régularité contre 105 en 2013)*.
* Lire l’article Le ferroviaire au rythme des saisons dans le numéro 283 de trainvapeur.fr.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

SNCF Réseau sur les rails de l’économie circulaire
 


SNCF Réseau



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Où mènent ces routes devant moi
Où vont ces trains que je ne prends pas
Les bateaux qui partent me laissent sur le quai
Je commence à être fatigué
Où mènent ces routes devant moi

Georges MOUSTAKI - Auteur-compositeur-interprète d’origine grecque et naturalisé français en 1985
(1934 - 2013)
Album : Il y avait un jardin (1971)




Numéro 295
SEMAINE du 18
au 24 janvier 2016


LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Winter auf der Berninabahn - Zug, trainfart, train
trainfart 
(Allemagne)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 23 et 24 janvier, l’EXPOSITION DE MODÉLISME FERROVIAIRE organisée par le SMCF (Saint-Mandé-Club Ferroviaire) et la Mairie de Saint Mandé. Venez découvrir des réseaux, des associations, des revues, mais aussi rencontrer des professionnels, des artisans et des commerçants. Ouvert le samedi de 10h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée : adulte, 5 € - De 10 à 18 ans, 2,5 €. Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Mairie de Saint Mandé. 10 place Digeon à SAINT MANDÉ (94).
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE


DIX ANS DE TRAVAUX POUR UNE RENAISSANCE


Pendant dix ans, elle s’est pudiquement cachée pour se refaire une beauté ou plus exactement pour bénéficier d'une restauration quasi complète.  Le 9 janvier, elle est sortie des ateliers Riley & Son E (Ltd) à Bury (Lancashire) pour un « galop d'essai » sur le réseau du East Lancashire Railway.
« Elle », c'est la locomotive à vapeur LNER, Class A3, 4472 « Flying Scotsman ». Construite en 1923 par Doncaster Railway Works, cette Pacific 231 a, pendant 40 ans, sillonné les lignes de la Verte Albion avant de partir aux États-Unis et au Canada (1969-1973) et en Australie (1988-1989) pour promener les touristes.
De retour en Grande Bretagne, on la retrouve en tête du mythique Venise Simplon Orient Express durant les années 1990. Rachetée en 2004, par le National Railway Museum à York, elle fait l'objet d'une restauration qui aura coûté la coquette somme de 5,6 millions d’euros, dont une grande partie des fonds est levée auprès du public anglais dont on connaît l’attachement pour le patrimoine ferroviaire national. Il est vrai que la « Flying Scotsman » a été la première locomotive à atteindre la vitesse 160 km/h, le 30 novembre 1934, et à relier Londres à Édimbourg, sans arrêt, le 1er mai 1928.
Tout d’abord numérotée 1472 puis 4472, la « Flying Scotsman » est l’un des fleurons de l’industrie ferroviaire britannique, symbole de la révolution industrielle. Elle est considérée, par beaucoup, comme la machine à vapeur la plus connue au monde, plus encore que la Mallard 4468 qui détient pourtant encore aujourd’hui le record du monde de vitesse d’une locomotive à vapeur (202,8 km/h le 03/07/1938), et qui a été conçue par le même ingénieur, Sir Nigel Gresley.
Une fois les tests terminés, la machine fera son véritable come-back sur le réseau anglais pour le bonheur de tous les fans de train à vapeur.
Bons rails...
En France, plusieurs machines mythiques sont aussi en cours de restauration. C’est notamment le cas de la 230.G.353 de 1922, une « star » de cinéma apparue dans près
de 35 films et actuellement dans  les ateliers  de l’APPMF (Association pour la Préservation du Patrimoine et des Métiers Ferroviaires) à Gièvres (Loir et Cher), pour une remise en état fonctionnelle, et de la Super Pacific 231 - 3.1280 (231.C.78) de 1931, entre les mains de la sympathique et dynamique équipe du CMCF (Centre de la Mine et du Chemin de Fer) à Oignies dans le Pas de Calais. C'est en 1938 que cette Super Pacific connut son heure de gloire lorsqu’elle emmena le train royal de souverains britanniques, le roi George VI et de la reine Elisabeth, pour une visite en France dans le cadre de l’Entente cordiale*.
* Lire le reportage La locomotive de l'entente cordiale en cliquant sur ce lien.

C'EST PARTI POUR LE PLAN ANTI-FRAUDE

Après les opérations « coup de poing » menées conjointement avec la police et les services de sûreté des transports en novembre 2015 qui s’étaient soldées par 5.000 procès-verbaux en une seule journée* rien que sur le réseau Transilien, voici depuis le 11 janvier, le premier test des portiques anti-fraude ….
D’abord réservés au contrôle des accès TGV, ces portiques mis en place en gares de Paris-Montparnasse et de Marseille Saint-Charles, devraient permettre de renforcer la lutte contre la fraude estimée à plus de 300 millions d’euros chaque année sur le réseau national.
Le dispositif réserve l’accès au train aux seuls voyageurs munis d’un titre de transport. Avant de monter dans le train, les voyageurs doivent valider leur titre de transport aux portes d’embarquement équipées de lecteurs sans contact qui reconnaissent tous les supports de billets TGV, c’est-à-dire aussi bien un billet classique (format IATA), un billet imprimé sur papier libre ou un titre sur carte ou sur smartphone.

L’objectif est de déployer ces lecteurs sur les principales destinations TGV d’ici 2017. Le test sera effectué sur deux quais de chaque gare concernée avec un prototype différent sur chaque quai soit 4 au total. Une équipe d’embarquement sera au service des clients pour les accueillir, les aider et les orienter. Chaque client qu’il soit abonné, professionnel, loisir, aura une file dédiée. Une porte d’embarquement plus large sera réservée aux voyageurs en fauteuil roulant ou accompagnés d’une poussette.
Quatre sociétés ont été sollicitées pour équiper les quais de Paris Montparnasse et de Marseille Saint Charles : Xerox, Scheidt & Bachmann, Thales et IER. Une fois l’expérimentation terminée et si l’essai est concluant, l’entreprise choisie déploiera ses portiques dans une quinzaine de gares dont Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Le Mans, Nantes, Bordeaux, etc.
Rappelons que l’installation de ces portiques s’inscrit dans le plan de lutte contre la fraude que le président de la SNCF avait en partie développé lors d’un entretien diffusé par la chaine vidéo de la SNCF le 24 février 2015 (voir ci-contre).
* Lire l’article Une fraude qui coute chère ! dans le numéro 285 de trainvapeur.fr.
Source : SNCF.

ENCORE UN ACCIDENT À UN PASSAGE À NIVEAU

On ne le dira jamais assez : si l’on ne respecte pas les consignes de sécurité et que l’on ne réduit pas sa vitesse d’approche, les passages à niveau sont une zone de danger. Ce chauffeur de camion en a fait l’amère expérience lorsque son semi-remorque de 26 tonnes n’a pas pu s’arrêter sur la route verglacée à l’approche du passage à niveau entre Arrancy-sur-Crusne (Meuse) et Beuveilles (Meurthe et Moselle) alors que celui-ci était fermé, le 14 janvier au matin.
Après avoir défoncé les barrières, le poids lourd s’est engagé sur la voie au moment où un train de fret belge de 42 wagons arrivait. Sous le choc, le train a déraillé après avoir heurté le tracteur du semi-remorque qui a été totalement détruit. Les travaux de relevage des 21 wagons couchés et enchevêtrés sur le bas-côté de la voie ainsi que de la motrice demanderont plusieurs jours. De gros moyens humains et techniques (dont une grue SNCF et une grue Kirow) ont été déployés par SNCF Réseau qui devra ensuite remettre la voie en état et réinstaller les caténaires arrachées.
Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer, le conducteur du train étant sain et sauf et le chauffeur du camion, qui a pu s’extraire de sa cabine juste avant l’impact, est légèrement blessé. L’importance des travaux nécessitant l’interruption totale du trafic, les circulations TER entre Thionville et Longuyon sont détournées par Conflans Jarny. Les clients pour Hayange et Audun-Le-Roman seront pris en charge par autocars ou taxis au lieu des trains actuellement.
Sources : France 3 et SNCF.

LE RETARD DES TRAINS N'EST PAS UNE EXCLUSIVITÉ FRANÇAISE

La ponctualité légendaire de la SNCF, au temps de la vapeur, s’est quelque peu émoussée avec le temps et l’augmentation du trafic. Avec 15.000 trains journaliers qui circulent sur le réseau national à intervalle très rapproché, le moindre incident a des conséquences énormes et impacte nombre de circulations surtout aux heures de pointes lorsque que les rames sont bondées. Les pannes, les travaux de modernisation et restauration des voies, les accidents de personnes, les dysfonctionnements des infrastructures liés aux modifications du climat, les heurts avec les animaux errants, les accidents aux passages à niveau, les grèves, droit de retrait, etc., sont les principales causes de ces retards enregistrés de plus en plus ces dernières années. Suite aux récents attentats, il faut aussi ajouter la multiplication des signalements de colis suspects, conséquence d’une psychose bien légitime et qui bien souvent, nécessite l’interruption du trafic ou l’évacuation des gares.
Les importants travaux engagés par SNCF Réseau afin de fiabiliser et fluidifier le trafic, et le renouvellement des trains financé par les Régions, devraient, espérons-le, avoir des effets bénéfiques dans un avenir proche sur la ponctualité des transports ferroviaires.
Mais en attendant, on comprend aisément la mauvaise humeur et le mécontentement de certains voyageurs qui, plusieurs fois par semaine, si ce n’est tous les jours, arrivent en retard à leur travail ou attendent, sans explication en rase campagne, que le train veuille bien redémarrer.
Nos voisins européens sont également frappés par ce phénomène de retard des trains et notamment en Allemagne où d’après certains quotidiens, un train sur trois de la compagnie ferroviaire allemande, la célèbre Deutsche Bahn, serait en retard, ce qui écorne très sensiblement l’image de ponctualité que l’on présente comme l’une des qualités du chemin de fer germanique. Le mécontentement des voyageurs allemands et les mauvais résultats financiers enregistrés par la DB, ont déclenché une série de critiques contre la société de chemin de fer accusée de ne pas avoir choisi les bonnes priorités et d’avoir privilégié la croissance de façon externe, par le rachat de sociétés étrangères de transport, au détriment de l’entretien du réseau national, du matériel et de la qualité du service.
Chez nos amis belges, les retards sont également légion, et les dernières grèves à répétition n'arrangent pas la situation, le voyageur se retrouvant, comme toujours et partout, pris en otage dans un conflit entre le monde politique et le monde syndical.
De plus, avec l’arrivée des rigueurs hivernales qui affectent chaque année la bonne circulation des trains, les statistiques sur le respect des horaires risquent de chuter encore plus fortement.
De l’autre côté de La Manche, la raison donnée pour expliquer certains retards est tout à fait inattendue, pour ne pas dire surprenante dans cette période hivernale. En effet ce serait un « fort ensoleillement » qui occasionnerait les retards, la gestion des trains étant perturbée par le fait que la réflexion des rayons du soleil sur les écrans de contrôle rend illisible les informations données aux conducteurs de trains… Les voyageurs britanniques, qui ne manquent pas d'humour, attendent maintenant les excuses pour des retards dus au clair de Lune ou à la l’abondance de nuages…
Rappelons qu’en avril 2015, le cabinet de conseil en stratégie BCG (Boston Consulting Group), a classé le système ferroviaire français sur la troisième marche du podium européen, derrière la Suisse et la Suède, le classement étant établi suivant un indicateur agrégé, appelé Railway Performance Index (RPI) appliqué à 25 pays européens*.
A noter que dans un souci de transparence, la SNCF édite chaque mois les chiffres de régularité concernant les TGV, TER, Francilien et Intercités. Pour découvrir ce baromètre SNCF de la ponctualité, cliquez ici.
* Lire l’article La France troisième au palmarès BCG dans le numéro 260 de trainvapeur.fr.
Sources : DieWelt, SNCF, BuzzFeed.

LE DERNIER ÉPISODE DE L’ENQUÊTE SUR LE DÉRAILLEMENT DE BRÉTIGNY

L’enquête sur le déraillement, en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), du train Paris - Limoges le 12 juillet 2013, au lourd bilan de 7 morts et des dizaines de blessés, vient de franchir un nouveau cap avec le placement, sous le statut de témoins assistés, de trois cheminots de la SNCF qui étaient chargés de la surveillance des voies avant l’accident.
Le témoin assisté désigne le statut de la personne qui est mise en cause au cours d’une instruction judiciaire, mais à qui il n’est pas directement reproché la commission d’une infraction. Il s’agit d’un statut intermédiaire entre celui de mis en examen et celui de simple témoin, qui confère certains droits à la personne qui en est l’objet et notamment d’avoir accès au dossier. Ce placement ne présume donc en rien de leur culpabilité.
Jusqu’à présent, seuls la SNCF (devenue SNCF Mobilités) et RFF (Réseau Ferré de France devenu depuis SNCF Réseau), ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires.
Rappelons que suite à cet accident tragique, un coup d’accélérateur a été donné au vaste plan prévu pour la rénovation et la modernisation du réseau national*.
* Lire l'article Priorité à la maintenance et à la sécurité dans le numéro 248 de trainvapeur.fr.
Sur le même sujet  :
- L’éclisse plus que jamais en question dans le numéro 170 de trainvapeur.fr.
-
Une fissure du rail à l’origine du déraillement du train 3657, le 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge dans le numéro 190 de trainvapeur.fr.
-
On reparle de Brétigny dans le numéro 213 de trainvapeur.fr.
-
L’accident de Brétigny : Les rapports accablants se suivent dans le numéro 216 de trainvapeur.fr.
-
Les suites de l’accident de Brétigny dans le numéro 226 de trainvapeur.fr
.
- Accident de Brétigny : La SNCF conteste dans le numéro 244 de trainvapeur.fr.
- La justice demande un complément d''expertise sur l'accident de Brétigny-sur-Orge dans le numéro 249 de trainvapeur.fr.
- Une instruction qui déraille dans le numéro 265 de trainvapeur.fr.
- Le BEATT a rendu son rapport final sur l'accident mortel de Brétigny-sur-Orge dans le numéro 279 de trainvapeur.fr.

Source : Le Parisien.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Strange & Extreme TRAINS and Locomotives - PART 1
 


priceman141



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

La mort n’est pas un train que chacun est libre de prendre ou de rater, un endroit auquel on a décidé tout à coup de ne pas se rendre. Il s’agit d’un train que personne ne peut manquer.

Robin COOK - Écrivain britannique (1931 - 1994)
Mémoire vive (1992)




Numéro 296
SEMAINE du 25
au 31 janvier 2016


LA VIDÉO DE LA SEMAINE

train vapeur jardin Gif sur Yvette

hobbytomakefilms75  (France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Le 31 janvier, la dix-septième édition de la BOURSE INTERNATIONALE organisée par FRANCE-AUTORAILS sous l'Égide de la Municipalité de Pont à Marcq. Modélisme ferroviaire, miniatures automobiles, miniatures agricoles, jouets anciens, maquettes. Présence de nombreux boursiers. Ouvert de 09h00 à 18h00. Nouvelle Salle Polyvalente. Rue Germain Delhaye à PONT À MARCQ (59). Site Web.
Également le 31 janvier la BOURSE INTERNATIONALE organisée par le RAIL CLUB MÉDIOLANAIS. Ouvert de 09h00 à 17h00. Entrée 2 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Salle Bonne Humeur. Rue du 11 novembre à SAINT-NICOLAS-LEZ-ARRAS (62).
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

VOYAGE À L’INTÉRIEUR DU MONDE DE LA MINIATURE


Tous les amateurs de modélisme ferroviaire, et tout simplement de modélisme, connaissent le MINIATUR WUNDERLAND situé à Hambourg en Allemagne, un véritable spectacle dédié à la miniature et qui comporte pas moins de 13 kilomètres de voie à l’échelle HO.
Depuis peu, ce monde merveilleux du train miniature se visite virtuellement avec Google Maps en mode Street View, des mini-caméras ayant été installées sur des véhicules miniatures.
Le résultat est tout simplement magique, comme le montre la vidéo réalisée ci-dessous.
Pour visiter, virtuellement, le plus grand réseau ferroviaire miniature du monde, cliquez sur ce lien et laissez-vous guider pour découvrir, l’aéroport, la ville portuaire de Hambourg, la Bavière, l’Allemagne Centrale et ses traditions, la vie des 10.000 habitants de la ville imaginaire de Knuffingen, la Suisse, l’Autriche, la Scandinavie, les U.S.A. avec le Grand Canyon, Las Vegas, Cap Canaveral, etc…, et prochainement de nouvelles images sur les autres nombreux tableaux déjà existants et sur les thèmes en cours de réalisation sur la France, l’Italie, la Grande Bretagne et l’Afrique.
Si le monde virtuel ne vous suffit pas et que vous vous décidez à voir, en vrai, les 930 trains qui sillonnent ce monde miniature, ayez beaucoup de temps devant vous pour pouvoir admirer tous les tableaux, scénettes et autres détails infinis qui vous font retrouver une âme d’enfant. Le déplacement vaut vraiment la peine.

MINIATUR WUNDERLAND. Block D  20457 HAMBOURG – Speicherstadt. Allemagne. Site Web.


LA LGV EST-EUROPÉENNE AURA TROIS MOIS DE RETARD

Tout d’abord prévu en avril, la mise en service de la deuxième phase du tronçon de la LGV Est-Européenne aura lieu le 3 juillet sur voie unique. Ce retard de 3 mois est consécutif au tragique accident survenu le 14 novembre 2015 lorsque que le dernier TGV d’essai n° 814521 a déraillé sur le raccordement de Vendenheim, faisant 11 victimes et de nombreux blessés.
Les conditions d’exploitation seront provisoires. « La voie accidentée est sous scellés judiciaires, a indiqué le président de SNCF Réseau, et ne peut être circulée. Lorsque la voie pourra être récupérée, il faudra encore à peu près sept mois de travaux pour la remettre en état. En attendant, l’exploitation se fera en voie unique. Le gain de temps sera d'un peu mois de 30 minutes
Les horaires du deuxième tronçon de la LGV Est-européenne, en cours de préparation, seront rendus publics début avril.
D’après le rapport d’enquête immédiate présenté lors de la conférence de presse du 19 novembre tenue au siège social SNCF à Saint-Denis (93), les enquêteurs attribuent, de façon certaine, l’origine de l’accident à une vitesse excessive, le train roulant à 243 km/h au point de déraillement, alors que la vitesse prescrite au programme d’essai était de 176 km/h. Cette vitesse trop importante, qui résulte d’une séquence de freinage tardif qui aurait dû être exercé sensiblement plus en amont (environ 1 kilomètre), aurait conduit à un délestage des essieux situés sur la file intérieure de la courbe par un effet de force centrifuge, et provoqué le déraillement.
Source
: SNCF Réseau
.

LE SERVICE FERROVIAIRE À LA JAPONAISE

Les japonais ont un sens très développé du service. A l’heure où, en Europe et donc en France, on supprime les lignes déficitaires et on diminue le nombre de gares, voici que la Compagnie Japan Railways - JR Hokkaido (北海道旅客鉄道 - JR北海道) a décidé, il y a 3 ans, de ne pas fermer la gare isolée de Kami-Shirataki, dans l’île d’Hokkaido, parce qu’une seule passagère, une jeune étudiante, y prend le train une fois par jour pour aller et revenir du lycée.
Partant du principe qu’au Japon, chaque enfant doit pouvoir faire des études et s’instruire, la compagnie ferroviaire s’est engagée à maintenir l’activité de la gare jusqu’à l’obtention du diplôme de la collégienne, en mars prochain. Elle est même allée jusqu’à aménager les horaires des trains pour qu’ils correspondent aux heures de cours de la collégienne, aller et retour. Ainsi, Kana, cette jeune adolescente, monte le matin dans le train qui s’arrête exclusivement pour elle à 07h04, et est de retour à 17h08 dans les mêmes conditions.
A partir de fin mars 2016, date à laquelle, cette jeune étudiante devrait obtenir son diplôme, la station de Kami-Shirataki devrait être définitivement fermée par la Japan Railways.

Cette belle romance ne doit malgré tout pas faire oublier que, ces dernières années, près de vingt lignes ont été supprimées sur l’île d’Hokkaido qui est la plus septentrionale de l’archipel nippon avec une population principalement rurale.
Source : CCTV.

L’EURO DE FOOTBALL 2016 DANS LES GARES

Dans le cadre de l’EURO 2016 qui aura lieu du 10 juin au 10 juillet, Gares et Connexions a installé depuis le 25 novembre 2015, des baby-foot en libre-service à disposition des voyageurs, dans 7 grandes gares du réseau national :
Lille Europe, Aix en Provence, Lyon Saint-Exupéry, Nantes, Paris-Lyon, Paris-Austerlitz et Valence TGV.
Ces baby-foot sont connectés grâce à une application smartphone disponible sur Android et Apple. Grâce à cette application, vous pouvez inviter les autres joueurs présents en gare à vous défier, partager vos scores avec vos amis et obtenir des badges de réussite.
Installés pour agrémenter le confort d’attente des voyageurs, 44 baby-foot seront, d’ici mars 2016, déployés dans d'autres gares de l’hexagone :
Amiens, Arras, Bercy, Besançon, Bordeaux Saint-Jean, Champagne Ardennes TGV, Chambéry, Challes-les-Eaux, Charles de Gaulle 2 TGV, Cherbourg, Clermont-Ferrand, Dijon-Ville, Evreux, Grenoble, La Roche sur Yon, La Rochelle, Lens, Lille-Flandres, Limoges-Bénédictins, Lisieux, Lorraine TGV, Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Marseille Saint-Charles, Nice, Orléans, Paris-Est, Paris-Montparnasse, Paris-Nord, Paris Saint-Lazare, Reims, Rouen, Saint-Etienne, Saint-Malo, Saint-Quentin Fallavier, Strasbourg, Toulouse Matabiau et Tours.
Source et photo : Gares & Connexions.



INSOLITE

UNE AUTRUCHE PERTURBE LE TRAFIC BELGE

La semaine dernière, je vous parlais des causes du retard des trains en Europe*. De nombreuses raisons sont évoquées par les compagnies ferroviaires pour expliquer le fait que les trains arrivent à leurs destinations en dehors des horaires prévus.
Les heurts avec les animaux sauvages ou domestiques sont souvent évoqués mais les voyageurs de plusieurs trains belges empruntant la ligne L96 ont été témoins d’une scène insolite en croisant sur la voie un « rail runner » qui n’était autre… qu’une autruche.
Des retards de plus de 10 minutes furent donc enregistrés en ce 14 janvier, entre Mons et Bruxelles pour cause de (gros) volatile sur la voie. Personne n'a été blessé et l'animal s'en est tiré indemne.
* Lire l’article Le retard des trains n’est pas une exclusivité française dans le numéro 295 de trainvapeur.fr.
Source : SNCB. Photo : capture d’écran Twitter : Stationschef.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Strange & Extreme TRAINS and Locomotives - PART 2
 


priceman141



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Les gens ne connaissent plus l'art de vivre, aujourd'hui. Ils ont des trains à prendre, des rendez-vous, des heures fixées pour toutes choses - c'est absurde. Comme je le dis, levez-vous avec le soleil, mangez quand vous en avez envie, ne vous attachez jamais à une heure ou à une date.

Agatha CHRISTIE - Romancière britannique (1890 - 1976)
Cinq heures vingt-cinq - The Sittaford Mystery (1931)



    © Philbru Production