ARCHIVES 2012

Les Citations Ferroviaires de la Semaine

2 au 8 janvier - En Hollande, les gens sont tellement propres que, quand ils ont envie de cracher, ils prennent le train pour la campagne. Georges COURTELINE - Romancier et dramaturge français - (1858 - 1929)

9 au 15 janvier - Certains esprits sont des trains qui vont si vite qu'on n'a pas le temps de s'apercevoir qu'ils sont vides. Gilbert CESBRON - Écrivain français (1913 - 1979)

16 au 22 janvier - Plus prompt que la parole, Plus sûr que le regard, Il part, il fuit, il vole A but fixé par l'art. Monts, plaines, tout s'efface Sous son ardent sillon ; Tout s'unit dans l'espace Et rien n'est horizon. Marche, puissant athlète et, sous des cieux tranquilles, Par des rubans d'acier va relier les villes, Fleurs de granit et d'or d'un bouquet enchanté. Théodore WEUSTENRAAD - Poète belge (1805 - 1849) 

23 au 29 janvier - Prendre quelqu’un en photo, c’est un peu comme le rencontrer dans un train. Martine FRANCK - Photographe belge (Née en 1938)

30 janvier au 5 février - Vous pouvez railler, mais n'oubliez jamais qu'un jour ou l'autre, c'est celui qui raille qui l'a dans le train. Pierre DESPROGES - Humoriste français (1939 - 1988)

6 au 12 février - Cependant voici que, là-bas derrière moi, quelque chose de laid, de noirâtre, de tapageur, d'idiotement empressé, passe, vite, ébranle la terre, trouble ce calme délicieux par des sifflets et des bruits de ferraille :  le chemin de fer. Pierre LOTI - Écrivain français (1850 - 1923)

13 au 19 février - En sortant de l'école nous avons rencontré un grand chemin de fer qui nous a emmenés tout autour de la terre dans un wagon doré. Jacques PRÉVERT - Poète et scénariste français (1900 - 1977)

20 au 27 février - Le train de la vie, c'est un petit train, qui va des montagnes de l'ennui aux collines de la joie. Gilbert BÉCAUD - Chanteur, compositeur français (1927 - 2001)

28 février au 4 mars - Certaines filles ont un tel regard de vache que vous avez soudain l’impression d’être un train de campagne. Frédéric BEIGBEDER - Écrivain et critique littéraire français (Né en 1965)

5 au 11 mars - Les cheminots ont une devise : gare gare au train-train ! Philippe GELUCK - Artiste belge (Né en 1954)

12 au 18 mars - Un train qui siffle dans la nuit  - C'est un sujet de poésie - Un train qui siffle en Bohême - C'est là le sujet d'un poème. Raymond QUENEAU - Romancier, poète, dramaturge français (1903 - 1976)

29 au 25 mars - Après mon retour, il était nuit, notre remorqueur a passé près de moi dans l'ombre se rendant à son écurie, l'illusion était complète. On l'entendait gémir dans son tourbillon de flamme et de fumée comme un cheval harassé. Il est vrai qu'il ne faut pas voir le cheval de fer; si on le voit, toute la poésie s'en va. À l’entendre, c'est un monstre, à le voir ce n'est qu'une machine. Voilà la triste infirmité de notre temps; l'utile tout sec, jamais le beau. Victor HUGO - Écrivain et poète français (1802 - 1885)

26 mars au 1 avril - L’avion pense mondialiste. L’avion transnational découvre en retour le chemin de fer comme « social-démocrate » ou collectiviste, face à quoi la voiture se pose en libérale, la péniche votant écolo. Régis DEBRAY - Écrivain français (Né en 1940)

2 au 8 avril - Dans le wagon, les corps se touchent. Rarement se cherchent (sauf quelques pervers dont c'est la raison d'être à bord, mais eux-mêmes ne tardent pas à perdre pied). S'éviteraient s'il y avait de la place. Des gens qui n'auraient jamais dû se rencontrer sont face à face, le vieux rouleur et la jeune prépubère, la matrone dignifiée et le gigolo, l'aviateur décoré et la pute décolorée, le garçon coiffeur et l'ambassadeur (il arrive qu'ils se ressemblent), le professeur et l'élève, le fou et le prophète, le vieillard aux yeux troubles et le trentenaire au sourire entendu, le juge et le prisonnier, la fliquette et le pickpocket, et plus généralement tous ces gens semblables, indifférenciés, uniformément gris et anonymes, interchangeables et pourtant uniques. Jean-Marie Gustave LE CLÉZIO - Écrivain franco-mauricien (Né en 1940)

9 au 15 avril - Quand vous verrez la lumière au bout du tunnel, priez pour que ce ne soit pas le train. Daniel LEMIRE - Humoriste québécois (Né en 1955)

16 au 22 avril - La science est un train que le mécanicien ne peut arrêter. Frédéric DARD - Écrivain français (1921 - 2000)

23 au 29 avril - Crains qu’un jour un train ne t’émeuve plus. Guillaume APOLLlINAIRE - Poète français (1880 - 1918) 

30 avril au 6 mai - Quand le train est passé, on ne le rattrape pas. Brice HORTEFEUX - Homme politique français (Né en 1958)

7 au 13 mai - La locomotive se rend rarement compte des désirs du wagon arrière. Valériu BUTULESCU - Poète, romancier et auteur dramatique roumain (Né en 1955)

14 au 20 mai - Un film avance comme un train - un film avance comme un train dans la nuit. François TRUFFAUT - Réalisateur et scénariste de cinéma français (1932 - 1984)

21 au 27 mai - Le Temps nous égare. Le Temps nous étreint. Le Temps nous est gare. Le Temps nous est train. Jacques PRÉVERT - Poète et scénariste français (1900 - 1977)

28 mai au 3 juin - Un sujet un verbe un complément direct et le papier réglé beau comme des rails de train. Claude ROY - Poète, journaliste et écrivain français (1915 - 1997)

4 au 10 juin - Si l'on habite près d'une gare cela change complètement la vie. On a l'impression d'être de passage. Rien n'est jamais définitif. Un jour ou l'autre on monte dans un train. Patrick MODIANO - Écrivain français (Né en 1945)

11 au 17 juin - Dans mes valises, Shakespeare et l'indicateur des chemins de fer. Paul MORAND - Écrivain, diplomate et académicien français (1888 - 1976)

18 au 24 juin - Le cheval de fer avait déjà mangé son avoine de charbon, il renâclait d'impatience et soufflait par ses naseaux enflammés, avec un râle strident, d'épaisses bouffées de fumée blanche, entremêlés d'aigrettes d'étincelles. Théophile GAUTIER - Poète, romancier et critique d'art français (1811 - 1872)

25 juin au 1 juillet - En amour quand on manque le train de midi, il vaut mieux ne pas prendre celui du soir. Les nuits sont fraîches. Alexandre DUMAS (fils) - Romancier et auteur dramatique français (1824 - 1895)

2 au 8 juiilet - Il y avait une locomotive si bonne qu’elle s’arrêtait pour laisser passer les promeneurs. Un jour, une automobile vint cahoter sur sa voie ferrée. Le chauffeur dit à l’oreille de sa monture : « Ne dresserons-nous pas procès-verbal ? - C’est jeune, dit la locomotive, et ça ne sait pas. » Elle se borna à cracher un peu de vapeur dédaigneuse sur le sportsman essoufflé. Max JACOB - Poète, romancier et essayiste français (1876 - 1944)

9 au 15 juillet - Annonce ferroviaire : Rail isolé devant recevoir passage locomotive, demande associé pour former parallèle et supporter poids de l'affaire. Longue suite à envisager. Pierre DAC - Humoriste et comédien français (1893 - 1975)

16 au 22 juillet - Elle [Gervaise] distinguait seulement sur l'horizon lumineux de Paris, l'angle élargi de la gare, une vaste toiture, noire de la poussière du charbon ; elle entendait, dans ce vaste espace clair, des sifflets de locomotive, les secousses rythmées des plaques tournantes, toute une activité colossale et cachée. Émile ZOLA - Écrivain et journaliste français (1840 - 1902)

23 au 29 juillet - La vie est un train, et non une gare. Paulo COELHO - Romancier et interprète brésilien (Né en 1947)

30 juillet au 5 août - La vie est un train qui ne s’arrête à aucune gare. Ou on le prend en marche ou on le regarde passer sur le quai, et il n’est pire tragédie qu’une gare fantôme. Yasmina KHADRA - Écrivain algérien (Né en 1955)

6 au 12 août - Si j'aime les trains c'est sans doute parce qu'ils vont plus vite que les enterrements. Robert DESNOS - Poète français (1900 - 1945)

13 au 19 août - Prête-moi ton grand bruit, ta grande allure si douce; Ton glissement nocturne à travers l'Europe illuminée; Ô train de luxe ! Valéry LARBAUD - Écrivain, poète, romancier et essayiste français (1881 - 1957)

20 au 26 août - Mes plus beaux souvenirs sont d'une autre planète -  Où les bouchers vendaient de l'homme à la criée - Moi, je suis de la race ferroviaire qui regarde passer les vaches. Léo FERRÉ - Auteur-compositeur-interprète et poète franco-monégasque (1916 - 1993)

27 août au 2 septembre - Le train, l'automobile du pauvre. Il ne lui manque que de pouvoir aller partout. Jules RENARD - Écrivain français (1864 - 1910)

3 au 9 septembre - Quand on voulait faire plaisir à un Conseil Régional, autrefois on lui construisait une ligne d'intérêt local. Aujourd'hui, pour lui faire plaisir, on la supprime ! Louis ARMAND - Ingénieur français (1905 - 1971)

10 au 16 septembre - Le métro à cent ans, ça se sent. Jean-Jacques PERONI - Humoriste et comédien français (Né en 1955)

17 au 23 septembre - L’une, la Crampton, une adorable blonde, à la voix aiguë, à la grande taille frêle, emprisonnée dans un étincelant corset de cuivre, au souple et nerveux allongement de chatte, une blonde pimpante et dorée, dont l’extraordinaire grâce épouvante lorsque, raidissant ses muscles d’acier, activant la sueur de ses flancs tièdes, elle met en branle l’immense rosace de sa fine roue et s’élance toute vivante, en tête des rapides et des marées ! Joris-Karl HUYSMANS. Écrivain et critique d'art français (1848 - 1907)

24 au 30 septembre - Le miracle ferroviaire : bien que les wagons soient deux fois plus larges que les rails, les convois ne s'accrochent jamais. Philippe BOUVARD - Journaliste, humoriste et présentateur français (Né en 1929)

1 au 7 septembre - Il n'est pire amour que le regard que l'on échange dans une gare lorsque les deux trains vont chacun de son côté. Yasmina KHADRA - Écrivain algérien (Né en 1955)

8 au 14 septembre - Annonce ferroviaire : Fourgon à bagages actuellement sans emploi, mais possédant un bon roulement, prendrait la suite dans affaire prête à partir. Pierre DAC - Humoriste et comédien français (1893 - 1975)

15 au 21 octobre - Comment je suis arrivé à Hollywood ? Par le train ! John FORD - Réalisateur de cinéma américain (1894 - 1973)

22 au 28 octobre - Le train venait de quitter Gênes, allant vers Marseille et suivant les longues ondulations de la côte rocheuse, glissant comme un serpent de fer entre la mer et la montagne, rampant sur les plages de sable jaune que les petites vagues bordaient d'un filet d'argent, et entrant brusquement dans la gueule noire des tunnels. Guy de MAUPASSANT - Écrivain français (1850 - 1893)

29 octobre au 4 novembre - Les chemins de fer sont à la mode, comme les montagnes russes, les diables, les bilboquets et les montgolfières l'ont été dans leur temps ; les spectateurs et les actionnaires ne rêvent que rail-road, rail-way, locomotives Waggory et autres mécaniques plus ou moins ferrugineuses ; selon eux, la face du monde doit être renouvelée par cette précieuse invention... Théophile GAUTIER - Poète, romancier et critique d'art français (1811 - 1872)

5 au 11 novembre - Un train à l'heure mérite de faire du bruit. Anonyme

12 au 18 novembre - On commence à comprendre que, s'il peut y avoir de la force dans une chaudière, il ne peut y avoir de puissance que dans un cerveau ; en d'autres termes, que ce qui mène et entraîne le monde, ce ne sont pas les locomotives, ce sont les idées. Attelez les locomotives aux idées, c'est bien ; mais ne prenez pas le cheval pour le cavalier. Victor HUGO - Écrivain et poète français (1802 - 1885)

19 au 25 novembre - Convoyeur de wagon frigorifique, capitaux gelés, demande associé. Frais à partager. Pierre DAC - Humoriste et comédien français (1893 - 1975)

26 novembre au 2 décembre - Huit heures du soir. Sur le triste quai de la gare du Nord, la foule des passagers s'empresse. Au milieu du train déjà envahi par des familles qui luttent, les bras levés, contre les filets les filets des wagons et les valises, le slleeping-car érige son interminable caisse de tôle noire. Joris-Karl HUYSMANS - Écrivain et critique d'art français (1848 - 1907)

3 au 9 décembre - Demain, nous emprunterons d’autres trains, découvrirons de nouveaux territoires, tomberons amoureux dans des gares à l’architecture audacieuse, piaffant de convois impatients. Ballottés sur des voies de campagne ou grisés de vitesse, nous tisserons nos futurs souvenirs en bénissant les hasards, dont le voyage en train est la plus belle réunion. Baptiste ROUX - Écrivain et docteur ès lettres français (Né en 1969)

10 au 16 décembre - On habite toujours un espace clos, on ne court jamais bien loin, les voitures suivent des routes, les trains des rails, les avions, les fusées ne rejoindront jamais l’infini. On se cogne toujours quelque part. Régis JAUFFRET - Romancier français (Né en 1955)

17 au 23 décembre - Sept heures. Un coup de sifflet ; nous partons. Le train passe sur les plaques tournantes, avec le bruit que font les orages au théâtre ; puis il s'enfonce dans la nuit, haletant, soufflant sa vapeur, éclairant de reflets rouges des murs, des haies, des bois, des champs. Guy de MAUPASSANT - Écrivain français (1850 - 1893)

24 au 30 décembre - La gare d'Austerlitz garde toujours pour moi une odeur d'enfance mêlée à celle de la fumée noire des locomotives, au parfum d'encre des illustrés qu'on achetait au kiosque, dans la salle des pas perdus. Ce nom qu'on donne au vaste hall où se pressent les voyageurs me ravissait. Imaginant ces milliers de pas égarés à la recherche d'un chemin qu'ils ne trouveraient peut-être jamais, un vague sentiment d'inquiétude m'envahissait peu à peu à l'idée que les miens propres pourraient rejoindre la cohorte de ceux qui s'étaient déjà perdus. Régine DEFORGES - Romancière et éditrice française (Née en 1935)





© Philbru Production