LE XIXÈME SIÈCLE



1801 - LA "LOCOMOTIVE" ROUTIÈRE DE TREVITHICK

La veille de Noël, l'anglais Richard TREVITHICK, assisté de son cousin Andrew VIVIAN, présenta à Camborne, sa  « locomotive » routière connue sous le nom de  « Puffing Devil ». Chargée de 7 à 8 personnes, la machine démarra pour escalader la pente de Beacon Hill inclinée à 5%. Elle dut s'arrêter avant le sommet faute de vapeur. Quatre jours plus tard, un nouvel essai se termina par une avarie qui mit le feu à la machine.

1804 - LA PREMIÈRE LOCOMOTIVE SUR RAIL

Le 21 février, la première locomotive à vapeur sur rails est mise en marche en Angleterre par Richard TREVITHICK. Il s'agissait d'une machine circulant sur des rails en fonte qui desservait une petite ligne de transport de fonte de l'usine sidérurgique Pen-y-Darren de Merthyr Tydfil, dans le Pays de Galles. Elle était capable de remorquer une charge de 10 tonnes et 5 wagons chargés de 70 personnes à la vitesse de 8 km/h. Cette machine ne fit que trois voyages son poids faisant éclater les rails en fonte sur son passage. En 1808, TREVITHICK fabriquera une autre locomotive appelée  « Catch me who can ! » (M'attrape qui peut !), qui malheureusement n'aura pas le succès espéré.

La réplique de la locomotive de Richard TREVITHICK (cjb12121)

1812 - LE MIDDLETON RAILWAY

Inauguration, le 12 août,  sur le Middleton Railway, d'une traction vapeur par locomotives pour rails à crémaillères. Les locomotives remorquant des wagonnets de charbon avaient été construites par Matthew MURRAY et John BLENKINSOP.

1813 - LA LOCOMOTIVE DES HOUILLÈRES

William HEDLEY construit, pour les houillères Blacket à Wylam près de Newcastle, une locomotive pouvant atteindre la vitesse de 8 à 10 km/h. Répondant au nom de  « Puffing Billy » cette locomotive restera en activité jusqu'en 1862. En accouplant les deux roues situées sur le même flanc par une bielle, William HEDLEY trouva un dispositif mettant à profit tout le poids de la machine pour empêcher de patiner. Ce dispositif sera repris par George STEPHENSON sur la  « Blucher » en 1814.

1817 - ENCORE LE TRANSPORT DU CHARBON

George STEPHENSON, que l'on considère comme le véritable inventeur du transport ferroviaire, met au point, après un premier essai en 1814 avec la « Blucher », sa première vraie locomotive capable de remorquer un train de charbon de 70 tonnes entre Killingworth et Etton.

1823 - PREMIÈRE USINE DE LOCOMOTIVES - LA NAISSANCE DU RAIL FRANÇAIS

Robert STEPHENSON et son père George créent la première usine de construction de locomotives à Newcastle.

En France, Louis XVIII autorise par ordonnance royale la construction de la première ligne de chemin de fer.

1825 - PREMIER TRANSPORT DE PASSAGERS EN TRAIN

Le 27 septembre, George STEPHENSON crée  la première ligne ferroviaire ouverte au public et à usage commercial. Elle relie Stokton-on-Tees à Darlington. La machine, à deux essieux moteurs reliés entre eux par des bielles, atteint 30 km/h sur le plat et 40 km/h dans les descentes ! STEPHENSON conduira lui-même sa machine la « Locomotion ».

1827 - LA CHAUDIÈRE TUBULAIRE

Le français Marc SEGUIN invente le procédé de la chaudière tubulaire qui a pour effet de décupler la surface de chauffe en faisant passer dans des tubes l'air brûlant issu du foyer ce qui produit une énorme quantité de vapeur.

1828 - LES DÉBUTS DU CHEMIN DE FER FRANÇAIS

Le 1er janvier est inaugurée la ligne Saint-Étienne - Andrézieux (18 km). Comme en Angleterre, cette ligne est créée pour le transport du charbon vers les voies d'eau les plus proches, Loire et Rhône.

1829 -  "LA FUSÉE" (The Rocket) - DÉBUT DU RAIL AMÉRICAIN

Certainement la plus célèbre création de George STEPHENSON, la locomotive « La Fusée » (The Rocket) construite pour transporter rapidement aussi bien du charbon que des voyageurs. Elle gagne les 500 £ de prix du concours des locomotives de Rainhill Trial.

Elle sera choisie pour équiper la première ligne régulière entre Liverpool et Manchester.

Début des chemins de fer nord-américains

1830 - PREMIÈRE LIGNE FERROVIAIRE RÉGULIÈRE

Le 15 septembre, en Angleterre, la ligne de chemin de fer reliant Liverpool à Manchester est  ouverte grâce au travail de George STEPHENSON qui supervise la construction des voies, tunnels et ponts.

Aux États-Unis l'intense développement des compagnies de chemins de fer nécessite un financement public. La bourse est alors la seule institution à pouvoir financer la réalisation d'un réseau ferré. Ainsi, la  « Mohawk and Hudson Railroad » est la première compagnie ferroviaire à être cotée en bourse.

1835 - LES VOYAGEURS AUSSI

Ouverture aux voyageurs des lignes Saint-Étienne - Andrézieux et Givors - Lyon. Le confort est rudimentaire.

1835 - OUVERTURES DES LIGNES FERROVIAIRES EN EUROPE

1835 : Malines-Bruxelles (Belgique) et Nuremberg-Fürth (Allemagne) - 1839 : Naples-Portici (Italie) - 1841 : St Petersbourg-Moscou (Russie) - 1848 : Barcelone-Mataro (Espagne) - 1880 : Ligne transcaucasienne - 1891 : Début du Transsibérien.

1837 - LA PREMIÈRE LIGNE VOYAGEURS FRANÇAISE

Le 26 août, la première rame de chemin de fer transportant des voyageurs est inaugurée sur la ligne entre Paris et Saint-Germain-en-Laye qui fait 18 kilomètres.

1840 - L'ESSOR DU CHEMIN DE FER

Le gouvernement français désireux de rattraper son retard multiplie la construction de lignes ferroviaires et arrive à 550 kilomètres, mais loin derrière l'Angleterre qui dépasse les 2.000 kilomètres.

Emploi du télégraphe, en Angleterre, pour annoncer les trains.

1842 - LES DÉBUTS DE L'ÉLECTRICITÉ

Essai, par Robert DAVIDSON, de la première locomotive électrique entre Edinbourg et Glasgow en Écosse.

1843 - CRÉATION DES PREMIÈRES GRANDES LIGNES ET DES COMPAGNIES PRIVÉES FRANÇAISES

Naissance des premières grandes lignes françaises : Paris - Rouen et Paris - Orléans.

Début des créations des Compagnies privées :  1843, La Compagnie du P.O. (Paris-Orléans) - 1846, La Compagnie du Nord - 1852, La Compagnie du Midi (la seule dont les lignes ne passent pas par Paris) - 1854, La Compagnie de l'Est - 1856, La Compagnie de l'Ouest - 1857, du P.L.M (Paris-Lyon-Méditerranée).

1844 - LA SAINT PIERRE

William Barber BUDDICOM, d'origine anglaise, crée en France sa Compagnie où est construite la célèbre Saint Pierre.

1847 - LA VITESSE

Mise en service de la  « Crampton » première locomotive à vapeur étudiée pour la vitesse.

Elle possède des roues motrices de 2,20 m de diamètre. Les locomotives conçues par Thomas Russel CRAMPTON ont été en service dans divers réseaux britanniques mais c'est en France qu'elles ont eu le plus de succès. Elles y furent fabriquées principalement par Jean-François CAIL sous licence britannique, notamment pour la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

1850 - LES RÉSEAUX S'ALLONGENT

La France possèdent 3.100 km de voies ferrées mais loin derrière l'Angleterre qui arrive à 10.620 km.

1851 - LE TRANSPORT RÉFRIGÉRÉ

Aux U.S.A., premier transport de denrées périssables dans un wagon réfrigéré par de la glace.

1858 - LE CONFORT ARRIVE

Premières installations de chauffage dans les voitures voyageurs.

1859 - LE LUXE EN PLUS

Mise en service aux U.S.A. des premières voitures de luxe Pullman, du nom de George Mortimer PULLMAN, créateur de la société exploitant les voitures de grand luxe.  Suivront, en 1864, les trains avec voiture-lit, en 1867,  les trains avec voiture-hôtel (Président) et, en 1868, les trains avec voiture-restaurant (Delmonico) consacrée à la cuisine raffinée.

1863 - INAUGURATION DU PREMIER MÉTRO

Le 10 janvier, le premier métro du monde est inauguré à Londres. Imaginé par Charles PEARSON, la ligne longue de 4 miles (6.5 kilomètres) permet de rallier Farrington Street à Padington. Malgré les problèmes d'aération, il fonctionne avec des machines à vapeur, le « London Metropolitan » transportera près de 30.000 passagers lors de cette première journée. 

1869- JONCTION DU TRANSCONTINENTAL AMÉRICAIN

Le 10 mai, les deux équipes chargées de la construction du chemin de fer qui traverse les États-Unis d'est en ouest, opèrent une jonction à Promotory Point dans l'Utah.

La compagnie  « Central Pacific » est partie de Sacramento en Californie, tandis que  « l'Union Pacific » a démarré à Omaha dans l'Iowa.

George WESTINGHOUSE invente le frein à air. Il agit uniquement sur la locomotive. Ce système ne sera introduit en France qu'en 1877.

1872 - LE FREIN CONTINU

Invention du frein à air comprimé continu qui est mis en action sur tous les véhicules du train.

1876 - LA C.I.W.L.

Le belge Georges NAGELMAKERS crée la Compagnie Internationale des Wagons-Lits et des grands Express Européens.

Anatole MALLET, ingénieur franco-suisse, construit une locomotive à double détente (compound) à deux cylindres inégaux (1 HP, 1 BP).

1882 - LES GARES ÉCLAIRÉES

A Paris, la gare St Lazare est équipée du premier éclairage électrique.

1883 - MISE EN SERVICE DE L'ORIENT-EXPRESS

C'est le 5 juin que le train destiné à relier Paris à Istanbul, via Munich, Vienne et Belgrade, est inauguré sous le nom de  « Orient-Express ».

Ce train est le plus luxueux d'Europe. Il est équipé de wagons-lits, de salons et d'un restaurant de haute gastronomie. Le parcours de 3.186 kilomètres est effectué en 3 jours environ.

1899 - L'ÉCLAIRAGE DES VOITURES

Apparition des premiers éclairages des voitures voyageurs.

Haut de page   Page suivante

© Philbru Production