ARCHIVES : JUILLET 2017

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

Numéros  371 - 372



Numéro 371
SEMAINES du 03
au 16 juillet 2017



Durant la période estivale de juillet et août, trainvapeur.fr prend quelques vacances. De la publication hebdomadaire habituelle passe au rythme bimensuel soit un numéro toutes les deux semaines.
Merci de votre compréhension et bonnes vacances.



LA SÉLECTION VIDÉO


Parní lokomotiva 423.0145 na oslavách 650. výročí města Mšena

Dominik Schön  (République Tchèque)



LES RENDEZ-VOUS DES DEUX PROCHAINS WEEK-END

Les 5 et 12 juillet les PORTES OUVERTES ESTIVALES organisées par le CERCLE DE MODÉLISME FERROVIAIRE GRANVILLAIS (CMFG). Venez jouer au train électrique et vous initier au modélisme ferroviaire. Pour petits et grands. Ouvert de 14h00 à 18h00. La Bouchonnerie. Le Val es Fleur à GRANVILLE (50). Site Web.
Les 7, 8 et 9 juillet : SAINT-ANDRÉ-LES-ALPES « À TOUTE VAPEUR » avec LE TRAIN DES PIGNES. Une FÊTE DU TRAIN au programme alléchant, mêlant conférence, expositions, modélisme ferroviaire et balades en train à vapeur. Détails du programme proposé dans la rubrique Événement de l’Agenda de trainvapeur.fr ou à l'Office du Tourisme Place Marcel Pastorelli à SAINT-ANDRÉ-LES-ALPES (04). Tél : 04.92.89.02.39.
Le 9 juillet, la JOURNÉE PORTES OUVERTES organisée par le CMCF (Centre de la Mine et du Chemin de Fer). En plus du site de l'ancien carreau de la fosse 2 des mines de Oignies, cette journée portes ouvertes vous permettra de découvrir les activités, les collections et les nombreux réseaux à toutes les échelles du CMCF et, si le temps le permet, le circuit de 700 m de développement en 5″ et en 7¼″ dans le parc. Enfin vous pourrez visiter l'impressionnant chantier de restauration et de réhabilitation de la locomotive à vapeur Super Pacific 231.C.78 construite en 1931 par les Établissements Cail-Denain. Ouvert de 14h00 à 18h00. Centre Denis Papin. Rue Émile Zola à OIGNIES (62). Site Web.
Les 14, 15 et 16 juillet, le premier FESTIVAL VAPEUR EN TOURAINE organisé par le CHEMIN DE FER DE RILLÉ (AECFM). Un événement ferroviaire exceptionnel qui a vocation de vous faire revivre l'ambiance des trains à vapeur d'autrefois. Le temps d'un week-end, le train à vapeur vous conduira au dépôt des locomotives où seront rassemblées dix locomotives à vapeur (dont 6 en chauffe). À bord des reines du rail, vous profiterez du charme champêtre du lac de Rillé et d'un coin de nature tourangelle préservée. Programme détaillé dans la rubrique Événement de l’Agenda de trainvapeur.fr ou sur le Site Web du Chemin de Fer du Lac de Rillé.
Le 16 juillet, FÊTE DU TRAIN organisée par l'association AR MARC'H DU, sur le site de la gare de Guiscriff qui célèbre cette année les 50 ans de la fermeture des voies métriques du Réseau Breton. Les visiteurs considérés comme voyageurs sont invités à découvrir une programmation qui doit convenir tant aux passionnés de modélisme qu’aux amateurs ferroviaires, et autres curieux. L’association « Ar Marc’h Du» tient à cœur de pouvoir offrir une manifestation variée et de qualité tout en restant financièrement très accessible pour les familles, les jeunes et les personnes âgées. Détails du programme proposé dans la rubrique Événement de l’Agenda de trainvapeur.fr ou sur le Site Web de la gare de Guiscriff
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans les journaux et offices de tourisme régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS

BIENVENUE À NOTRE NOUVEAU PARTENAIRE : PPCWL

PPCWL (Préservation du Patrimoine de la Compagnie des Wagons-Lits) est un site internet qui pour but de partager avec tous les ferrovipathes et autres amateurs une collection d’objets liés au monde des trains, et qui est en particulier dédié à la Compagnie Internationale des Wagons-Lits, la mythique C.I.W.L.
Illustré de nombreuses photos et documents, le site PPCWL nous fait revivre l’époque où le voyage, dans un confort et un luxe remarquables, était réservé à une certaine élite en mal d'aventures et d'exotismes.
À visionner sans modération : Lien.

UN SCANNER POUR LES TRAINS DE MARCHANDISES

C’est le 29 juin à Frethun, qu’en présence de Jacques Gounon et Patrick Jeantet, respectivement Présidents directeurs-généraux d’Eurotunnel et de SNCF Réseau, qu’a eu lieu la cérémonie de la pose de la première pierre du futur scanner pour trains de marchandises
Financé à 100% sur fonds privés par Eurotunnel pour un investissement de 6,4 millions d’euros, ce scanner est installé sur le réseau ferroviaire public au titre d’une convention signée avec SNCF Réseau.
Opéré par les agents de la Douane, seule autorité habilitée en France, ce scanner devrait permettre d’augmenter considérablement l’efficacité de la lutte contre les trafics illicites. Il représentera également un gain de temps de plusieurs heures sur le temps de contrôle des trains allant ou venant de Grande-Bretagne, via le Tunnel. 30 trains par jour pourront être contrôlés avec ce nouveau système qui permet de scanner les convois de marchandises passant à une vitesse de 20 km/h sans qu’ils ne marquent d’arrêt.
Premier appareil de ce type installé en France, ce scanner devrait être opérationnel au 2ème trimestre 2018.
Source : Eurotunnel.

ALSTOM STRENGTHENS ITS PRESENCE IN GREAT BRITAIN*

Le 29 juin, Alstom a ouvert le plus grand et le plus sophistiqué des centres de modernisation de trains du Royaume-Uni. Avec une surface de plus de 13.000 m², le site de Widnes devient le plus grand centre de modernisation de matériel roulant du Royaume-Uni. Sa grande taille et la mise en œuvre des principes de l’Industrie 4.0 en font le site parfait pour travailler sur les trains interurbains. Alstom débutera bientôt un projet d’une valeur de 28 millions d’euros visant à repeindre la flotte de 56 trains pendulaires Pendolino Class 390 exploités par Virgin sur la West Coast Main Line. Le premier de ces trains est déjà garé dans les halls de modernisation. Parmi les caractéristiques Industrie 4.0 du contrat figurent des simulateurs innovants de peinture par réalité virtuelle sur lesquels les équipes seront formées et qui leur permettront de valider le travail effectué.
Alstom s’engage à recruter dans la région et à constituer l’équipe affectée à l’exécution de ce contrat avec des habitants de Liverpool et d’autres communes environnantes, comme Warrington. L’équipe chargée de la remise en peinture est composée de 80 personnes, dont 5 nouveaux apprentis qui travailleront sur le projet, une démonstration supplémentaire de l’engagement d’Alstom dans le développement local des compétences.
* Alstom renforce sa présence en Grande Bretagne.
Source : Alstom.

LA SNCF RETENUE DANS LA SHORT-LIST DE LA HIGH SPEED 2 BRITANNIQUE

Le 24 avril dernier, le consortium associant SNCF (30%), Virgin (20%) et Stagecoach (50%) a répondu à l’appel d’offres lancé par le secrétariat d’État britannique aux transports pour lancer et exploiter les services de la future ligne à grande vitesse entre Londres à Birmingham et la West Coast Main line qui relie Londres à l’Écosse.
La bataille risque d’être rude puisque deux autres alliances ont également répondu à la demande, comme celle associant le britannique First Rail et l’italien Trenitlia et celle regroupant le hong-kongais MTR, le chinois Guangshen Railway et d’autres partenaires dont des britanniques.
Virgin et Stagecoach sont les exploitants actuels de la West Coast Main Line, sous la marque Virgin. L’appel d’offres pour le renouvellement de cette franchise devrait être publié d’ici la fin de l’année, pour un début d’exploitation en 2019.
Bien que ce projet de High Speed permettant de relier la capitale britannique à Birmingham en 49 minutes, contre 1h21 aujourd’hui, et de gagner une heure sur le Londres-Manchester (1h08 contre 2h08 aujourd’hui), ne fasse pas l’unanimité dans la population (voir la vidéo ci-dessous), l’appel d’offres fut malgré tout lancé en 2013.
Pour la SNCF, après l’ouverture le 2 juillet des deux nouvelles lignes à grande vitesse, Paris - Bordeaux et Paris - Rennes, aucune nouvelle perspective n’est actuellement d’actualité en France. Aussi cette candidature est une formidable opportunité qui permettrait à la Société française de se positionner en Grande-Bretagne et de montrer son savoir-faire en participant à ce projet de ligne devant desservir les principales villes du Royaume-Uni, de Londres à Edimbourg, en passant par Birmingham, Liverpool, Manchester et Glasgow.
A suivre…
Source : SNCF.

LA MAISON-TRAIN DU FUTUR

Si chaque année, vous ne savez pas où partir en vacances ou en week-end, ou si vous en avez assez de la vie sédentaire, voici Romanichel, un nouveau concept de maison-train qui se déplace sur rails et est connectée avec des villages spécialement équipés pour la recevoir.
Le but est de pouvoir déplacer son habitation principale et de la transformer en résidence secondaire en l’emmenant là où bon vous semble.

COMME LES GENS DU VOYAGE

S’inspirant du mode de vie des gens du voyage, d’où son nom, les wagons, ou plutôt voitures, seraient équipés avec tout le confort moderne, le design et la décoration intérieurs étant laissés à la discrétion des futurs propriétaires. On peut même imaginer raccorder plusieurs voitures entre-elles, soit pour agrandir le cadre de vie, soit pour voyager avec des amis ayant opté pour le même type d’habitation.
Le Romanichel serait doté d’un système d’autopropulsion, identique à ceux des véhicules de transport léger sur rails (Light Rail Transit Systems), déjà utilisé sur certains tramways, la source d’énergie étant fournie par les panneaux solaires équipés de cellules photovoltaïques.
Imaginé par un canadien et un américain, ce concept intéressant et attrayant de maison nomade pourrait se développer assez rapidement de l’autre côté du Pacifique. En ce qui concerne l’Europe et la France en particulier, quand on connaît le prix et le temps nécessaire pour réserver un sillon ferroviaire, je pense qu’il faudra attendre un certain temps avant que ce concept de maison nomade sur rails ne voit le jour.
Source : Forbes.

LES STATIONS OUBLIÉES DU « TUBE »

Depuis sa mise en service en janvier 1863, le métro de Londres, appelé London Underground ou plus communément « The Tube », a subi de nombreux changements jusqu’à devenir un des plus importants réseaux métropolitains du monde avec 11 lignes, 274 stations, 402 kilomètres de voie et 3,37 millions de voyageurs par jour en moyenne*.
Au cours de son exploitation, certaines stations trop proches des autres ou victimes de la baisse de fréquentation du public, ont été fermées ou supprimées.
Mais que sont devenues réellement ces stations oubliées et dont les voyageurs ne soupçonnent même pas l’existence ?
Parmi les presque 80 stations fermées, déplacées, désaffectées et partiellement ou complètement démolies, celle d’Aldwych est l’une des plus connues, et plus particulièrement par les sociétés de télévision et de films. Son aménagement intérieur préservé et l’atmosphère mystérieuse qui s’en dégage font qu’elle fut choisie comme décors pour une vingtaine de longs métrages et autres documentaires.
Ouverte le 30 novembre 1907, la station Aldwych* était le terminus d’un petit prolongement, depuis Holborn de la Piccadilly Line. Desservie à l’origine par deux tunnels, le terminus voit rapidement le nombre de navetteurs diminuer et après dix ans d’exploitation un des tunnels est fermé et les rails enlevés. Durant la Seconde guerre mondiale, comme de nombreuses autres stations du métro londonien, Aldwych est fermée et utilisée comme refuge lors des raids aériens et le tunnel désaffecté utilisé comme entrepôt pour les œuvres d’art et les trésors du British Museum. Après-guerre, la fréquentation de plus en plus faible amena à réduire le service seulement aux heures de pointes à partir de 1958. Devant le coût de l’entretien des infrastructures et plus particulièrement l’obligation de remplacer les ascenseurs installés en 1907, la décision fut prise de fermer la station, 87 ans après son ouverture au public, et le 30 septembre 1994, le dernier métro transportant du public, s’arrêta une ultime fois au terminus d’Aldwych.
En 2011, Aldwych a reçu le statut de bâtiment classé de catégorie II, pour son caractère historique de station non modifiée du début du 20ème siècle
* En comparaison, le métro parisien inauguré en 1900, a 16 lignes, 303 stations, 219,9 kilomètres de voie et transporte 5,23 millions de voyageurs en moyenne par jour.
** Initialement appelée Strand, elle fut rebaptisée en Aldwych en 1915. Ce changement de nom est dû à la confusion causée avec la station appelée Charing Cross en 1907 et qui fut renommée Strand en 1915. Fermée entre 1973 et 1979, la « nouvelle » Strand fut, à sa réouverture, combinée avec l'ancienne station Trafalgar Square.
Lire également « Mail Rail » dans le numéro 368 de trainvapeur.fr.
Source : Underground History.

LA 020T « MEUSE » DU TTGM A BESOIN DE VOTRE AIDE !

Cinquième et dernière diffusion. Depuis 1972, l’Association des Amis du Chemin de Fer de la Vallée de l’Isle Nord Libournais s’applique à défendre tout ce qui se rapporte au rail. Elle abrite une des plus importantes collections de matériel des anciens Chemins de Fer économiques de la Gironde contribuant ainsi à la sauvegarde de ce patrimoine d’antan. Elle entretient notamment d’anciens trains qui parcourent régulièrement la ligne ferroviaire entre Guîtres et Marcenais permettant ainsi de redécouvrir le charme des trains de campagne d’autrefois. Aujourd’hui l’association cherche à remettre en service une locomotive à vapeur « 020 MEUSE » actuellement hors service pour des raisons mécaniques.
Fabriquée en 1924 par les Ateliers de construction LA MEUSE à Liège, cette locomotive a passé des années à la Société Nouvelle des Couleurs Zinciques, une usine chimique à Bouchain (59), avant de rejoindre l’association en 1980. Classée Monument Historique depuis le 27 mars 1990, elle a permis le rétablissement de la traction vapeur sur la ligne allant de Guîtres à Marcenais. Cette locomotive est au cœur du projet de l’association puisqu’elle assure le service de l’ensemble des trains vapeurs les dimanches et jours fériés du 1er mai au 31 octobre.
Malheureusement, l’usure du temps et la chaleur ont peu à peu endommagé certaines parties de la locomotive. Les travaux de préparation à la visite décennale ont mis en évidences des fuites autour de la chaudière qu’il est impératif de réparer comme l’a confirmé un contrôle à l’endoscope. Cela passe par le remplacement des tirants et de certaines entretoises, des pièces métalliques qui assurent la rigidité de la chaudière et garantissent un fonctionnement en toute sécurité.
Le coût total de la rénovation s’élève à près de 20.000€ TTC et l’association bénéficiera d’un financement de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’environ 7.000€. Reste donc à trouver la différence pour mener à bien ce projet de rénovation.
Un appel aux dons, par l’intermédiaire de la plateforme de financement participatif Ulule, a été lancé par le Train Touristique Guîtres Marcenais (TTGM) avec un objectif de 6.000 € qui permettrait de lancer une première tranche des travaux. Les dons, possibles à partir de 1 €, donnent droit à une contrepartie et à une déduction fiscale de 66% (ex : un don de 100 € ne revient qu’à 33 €).
Pour participer au projet de remise en service de la locomotive à vapeur 020 « MEUSE », en contribuant au financement des travaux, il vous suffit de cliquer sur ce lien pour accéder au site web Ulule sur lequel vous trouverez tous les détails des travaux à entreprendre, la procédure pour laisser votre don et la liste des contreparties.
Merci d’avance.
Source  : TTGM.


INSOLITE - ÉTONNANT - HUMOUR

ÉTONNANT

La compagnie suédoise de transport SJ propose à ses clients de régler leurs billets de train avec une puce implantée sous la peau.
Cet émetteur électronique RFID (radio frequency identification), gros comme un grain de riz, est installé de façon sous-cutanée, et permet une identification du porteur par un transfert d’énergie électro magnétique.
La compagnie SJ précise qu’elle propose ce service aux personnes déjà équipées de cette puce, ce qui est déjà le cas dans certaines sociétés suédoises qui, sur la base du volontariat, équipent une partie de leurs personnels afin d’éviter les codes, les badges ou autres systèmes d’identification permettant un accès ou une autorisation.
Bienvenu dans le futur.


LE DOCUMENT

OUIBUS Vs TGV SNCF - Versus Guys
 


Versus Guys



LA CITATION FERROVIAIRE

Les journaux sont les chemins de fer du mensonge.
 
Jules BARBEY D’AUREVILLY - Romancier, nouvelliste, poète et journaliste français (1808 - 1889)




Numéro 372
SEMAINES du 17
au 30 juillet 2017


                   
Durant la période estivale de juillet et août, trainvapeur.fr prend quelques vacances et, de la publication hebdomadaire habituelle passe, au rythme bimensuel soit un numéro toutes les deux semaines.
Merci de votre compréhension et bonnes vacances.



LA SÉLECTION VIDÉO

LMS 46233 Volcanic display over the S&C on the CME 22/7/17
TheStephengthompson  (Grande Bretagne )


SALON MULTIMODÉLISME DE LESQUIN (13 et 14/05/2017)
Philbru Production  (France )



LES RENDEZ-VOUS DES DEUX PROCHAINS WEEK-END

Les 19 et 26 juillet, les PORTES OUVERTES ESTIVALES organisées par le CERCLE DE MODÉLISME FERROVIAIRE GRANVILLAIS (CMFG). Venez jouer au train électrique et vous initier au modélisme ferroviaire. Pour petits et grands. Ouvert de 14h00 à 18h00. La Bouchonnerie. Le Val es Fleur à GRANVILLE (50). SiteWeb.
Le 23 juillet, EXPOTRAIN 2017, une exposition de modélisme ferroviaire organisée par RAIL 89. Présence de 10 réseaux du N au 0 et d'une mini BOURSE. Ouvert de 10h00 à 18h00. Entrée 1,50 €. Gratuit pour les enfants de moins de 14 ans accompagnés. 1 bis rue du 4 septembre (derrière le collège Paul Fourrey) à MIGENNES (89). Site Web.
Les 24, 27 et 29 juillet, les JOURNÉES PORTES OUVERTES organisées par le RMB (Rail Miniature de la Baie du Mont Saint Michel). Dans un local généreusement mis à notre disposition par la commune, le RMB expose un réseau modulaire de 10 m sur 5 m à l'échelle HO.Sur cette maquette, peuvent circuler simultanément 6 convois dans des conditions d'exploitation similaires à celles des trains réels. En complément, un petit réseau HO d'initiation est utilisable par les jeunes visiteurs sous la houlette d'un membre du club. Ouvert de 14h00 à 18h00. L'entrée est gratuite. Une libre participation est laissée à l'appréciation de chacun. 20 avenue Émile Dehousse à DUCEY les CHÉRIS (50). Site Web.
D'autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées ce week-end ainsi que les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans les journaux et offices de tourisme régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.


LES INFORMATIONS

BIENVENUE À NOTRE NOUVEAU PARTENAIRE



STEAMPUNK LA ROCHELLE
. Éliane dessine depuis toujours et fait de la déco depuis 20 ans. Elle a reçu en héritage familial la passion pour le rail et surtout pour les locomotives à vapeur.
Dans son atelier de La Rochelle et celui de Saintes, elle customise, colle, coud et confectionne des costumes, chapeaux et objets se rappelant l’univers de Jules Verne et le début de l'ère industrielle. Elle a déjà confectionné 18 costumes victoriens et 35 chapeaux en trois ans, une production qu’elle ne vend pas mais qu’elle aime partager lors de reconstitutions historiques qu’elle organise, avec la participation d'amis et en collaboration avec des associations de restauration et d'exploitation de train touristique à vapeur.
La prochaine manifestation aura lieu dans le cadre des journées du patrimoine le 17 septembre 2017 à 15h00, à Saujon (17), où, pour l’occasion, le Train des Mouettes présentera deux de ses locomotives à vapeur, la 030T Henschel de 1912, restaurée complètement par les bénévoles après 49 ans d'inactivité, et la 030T Schneider de 1891, la plus vieille locomotive à vapeur de France en état de marche et classée Monument Historique. Si vous désirez en savoir plus sur cet événement à venir et visionner les photos des réalisations d’Éliane, connectez-vous sur son blog en cliquant sur ce lien.
Photo : Éliane Roi.

FAITES UNE BALADE EN TRAIN À VAPEUR

Durant vos vacances les Associations de Trains Touristiques sont prêtes à vous faire monter dans la machine à remonter le temps pour un voyage où prendre le train n'était pas encore synonyme de grande vitesse et où on avait le loisir d'admirer le paysage et de découvrir une région autrement que dans les bouchons autoroutiers.  Un plaisir nostalgique pour les plus anciens et une vraie découverte pour les plus jeunes.
C’est aussi durant cette période que les clubs font leur chiffre d’affaires leur permettant de continuer à entretenir et rénover notre patrimoine ferroviaire.
Alors que vous soyez, au bord de la mer, à la montagne ou à la campagne, n’oubliez pas de faire un petit tour en train touristique à vapeur, ou pas...
Pour connaitre la liste des associations de trains touristiques près de chez vous ou de votre lieu de vacances, cliquez sur ce lien ou renseignez-vous auprès de l'Office du Tourisme de la région où vous vous trouvez.

ON REPARLE DE L’OUVERTURE À LA CONCURRENCE

L’ouverture à la concurrence suscite de lourdes inquiétudes sur l’avenir du rail français. Depuis le vote, le 14 décembre 2016 par le Parlement européen, du quatrième paquet ferroviaire, le phénomène est irréversible et l’on connaît les dates imposées de mise en application de ce principe de concurrence :
  • décembre 2019, plus de monopole d’État pour les lignes ferroviaires nationales (les LGV en France), et elles pourront être commercialisées par de nouveaux opérateurs à partir de décembre 2020 pour l’horaire de service 2021. Sous le contrôle du régulateur (Arafer*) ;
  • décembre 2019 si elles le souhaitent, les autorités organisatrices de transport pourront lancer des appels d’offres pour les lignes conventionnées nationales et régionales (TET et TER) ;
  • à partir de 2023, cette ouverture à la concurrence sera obligatoire, sauf exception.
Il reste donc peu de temps pour que la France se prépare à ce big bang ferroviaire.

Plusieurs pays européens ont déjà pris les devants en ouvrant leur marché et en en tirant des évolutions bénéfiques.
Ces expériences étrangères ont été décrites et analysées lors du colloque organisé sur le sujet par l’Arafer* le 29 juin dernier. D’après son président, il en ressort que « l’ouverture du marché des services voyageurs en France doit à présent être activement préparée… … Le processus d’apprentissage est nécessairement long, aussi bien pour les autorités organisatrices de transport que pour les opérateurs, mais il doit s’engager sans tarder pour porter progressivement ses fruits au bénéfice de tous et, en particulier, des voyageurs. L’ouverture à la concurrence n’est pas une fin en soi, elle est une opportunité pour relancer notre transport ferroviaire ».
De son côté, le Sénat travaille sur le projet d’un texte de loi sur l’ouverture à la concurrence qui sera proposé en septembre. Ce projet de loi traitera notamment des problèmes des transferts des personnels, des matériels roulants, des installations de service et de l’accès aux données, actuellement sous l’autorité de l’opérateur historique, ainsi que la gouvernance des gares et la vente des billets.
A suivre…
* Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières.
Source : Arafer.

DEMANDEZ LE PROGRAMME !

Voici, en avant-première, ce que la RATP proposera pour les Journées du Patrimoine des 16 et 17 septembre 2017. En plus des grands classiques plébiscités chaque année comme les parcours commentés dévoilant les trésors et les secrets du métro, les balades parisiennes à bord de bus des années 30 et la découverte de la machine à laver du métro, plusieurs visites nouvelles seront également au programme :
  • la station dédiée au cinéma où des dizaines de tournages de films, séries et publicités sont réalisés chaque année, ouvrira exceptionnellement ses portes ;
  • l’atelier de maintenance du RER ligne A, l’un des sites où sont entretenus les trains de la ligne la plus fréquentée d’Europe sera proposé à la visite ;
  • les grands chantiers de prolongement des lignes 4 (entre Mairie de Montrouge et Bagneux) et ligne11 (entre Mairie des Lilas et Rosny-Bois-Perrier), du métro.
LE PROGRAMME EN DÉTAILS

LA DÉCOUVERTE D'UN PATRIMOINE UNIQUE
  • Les trésors et les secrets du métro parisien : parcours commentés sur le thème des stations emblématiques de la jeunesse, menés par des conférenciers experts de l’histoire du métro parisien. Au départ de la Maison de la RATP. Paris 12ème. Sur inscription.
  • Les balades parisiennes en bus de légende. Au départ de la Maison de la RATP. Paris 12ème.
  • Les photos vintage à l’arrière d’un bus mythique des années 20. Maison de la RATP. Paris 12ème.
  • Les ateliers en famille : des activités ludiques et récréatives, notamment pour découvrir l’histoire de la RATP et de ses différents métiers mais aussi plus largement celle des transports en commun. Maison de la RATP. Paris 12ème.
LES COULISSES DE LA RATP
  • La station cinéma : des révélations et des anecdotes sur les dizaines de films tournés dans cette station fermée au public et entièrement dédiée au cinéma. Paris 20ème. Sur inscription.
  • Le chantier du prolongement de la ligne 11 du métro : comprendre les enjeux de la mobilité durable à travers ce chantier complexe. Montreuil (93). Sur inscription.
  • Le chantier du prolongement de la ligne 4 du métro : un projet de grande ampleur. 5 ans de chantier pour 1.800 m de tunnel, en utilisant différentes techniques d’excavation. Bagneux (92). Sur inscription.
  • L’atelier de maintenance du RER ligne A : à l’occasion des 40 ans du RER, une visite de l’atelier, tout juste rénové, dédié à l’entretien et la maintenance du RER A. Rueil-Malmaison (92). Sur inscription.
  • La machine à laver de la ligne 7 du métro : une immersion souterraine pour comprendre les différents aspects du nettoyage des rames de métro. Ivry-sur-Seine (94). Sur inscription.
L’ENQUÊTE DU « M » : ESPACE GAME

L’Enquête du « M » investira de nouveau la fascinante collection de véhicules de la RATP, située dans une ancienne gare de tri postal, et invitera le public à voyager dans le temps. Une occasion unique de découvrir le patrimoine de la RATP, tout en tentant de résoudre une mystérieuse énigme. Villeneuve-Saint-Georges (94). Sur inscription.
Les inscriptions pour les visites se feront, à partir du 5 septembre, sur le site internet de la RATP (lien).
Pour participer à L’Enquête du « M », vous devez vous inscrire à partir du 6 septembre sur le site dédié à cette 7ème édition de L’Enquête du « M » (lien).
Source : RATP.

QUAND LA SNCF FAIT SA PROPRE AUTOCRITIQUE

Le 7 juillet dernier, un groupe d’experts ferroviaires indépendants, avec l’aide des équipes de l’entreprise, a rendu un rapport au Directoire de la SNCF. Leur mission était de proposer des recommandations pour reconquérir la robustesse ferroviaire.

À LA RECONQUÊTE DE LA ROBUSTESSE FERROVIAIRE

Ce rapport, mandaté par SNCF et intitulé « A la reconquête de la robustesse des services ferroviaires », sera présenté dès juillet à toutes les instances de gouvernance du Groupe public ferroviaire. Il sera ensuite présenté aux autorités organisatrices ainsi qu’à l’État et à toutes les parties prenantes du système : ministère, UTP, EPSF, AQST, autres entreprises ferroviaires, associations de consommateurs.
Après avoir pris connaissance des plans d'action réalisés et encours, le Comité d'experts a rencontré un panel de décideurs et acteurs opérationnels du GPF et a proposé un certain nombre de recommandations :
  • installer SNCF Réseau en qualité d'architecte du réseau ;
  • promouvoir le pilotage de la performance du réseau par axe ;
  • renforcer la maîtrise industrielle de la production et la culture managériale ;
  • renforcer les compétences Système et Ingénierie d'exploitation et poursuivre la modernisation des systèmes d'information de conception et d'aide à l'exploitation ;
  • poursuivre la mise en qualité des pratiques de l'Information Voyageurs
  • engager un nouveau dialogue avec les Autorités organisatrices sur les conditions de robustesse du système ferroviaire.
Le Comité recommande instamment de bâtir entre tous les acteurs - SNCF Réseau, Autorités organisatrices (État, Régions), opérateurs, associations de clients -, une lecture partagée des limites et des contraintes du système et d'engager, sous les formes les plus adaptées, un débat sur la qualité de service vue sous l'angle de la robustesse.

EN CONCLUSION


Dans sa conclusion, le Comité d'experts indépendants estime que, malgré les dysfonctionnements relevés et les actions d'amélioration proposées, les structures fondamentales de SNCF Réseau et de SNCF Mobilités font face à la complexité de l'exploitation du réseau au quotidien, ce qui est un véritable défi récurrent (volume de trafic, volume de travaux, etc.).
La situation actuelle ne nécessite pas de tout remettre en question. Il n’y a donc pas lieu d’imaginer une révolution, mais plutôt de piloter une évolution des pratiques professionnelles vers plus de maîtrise des fondamentaux, de disposer de processus clairs, précis et à jour, traitant également des interfaces entre les acteurs et de faire progresser encore la culture managériale.
Le Comité recommande de s’appuyer sur une structure Projet dédiée exclusivement à l’amélioration de la robustesse et qui aura pour mission de revisiter, dans le respect des recommandations du Comité, les processus majeurs de production du système ferroviaire dans son ensemble.
Source : SNCF.


LE DOCUMENT

Dans les coulisses du T11 Express
 


France 3 Paris Ile-de-France



LA CITATION FERROVIAIRE

L’État peut et doit intervenir dans l’industrie des chemins de fer, et cela à un double titre :
  1. parce que le service des chemins de fer, en ce qui concerne les transports des services ou produits d’intérêt public, est lui-même un service public ;
  2. parce que le service des chemins de fer, en ce qui concerne le transport des services ou produits d’intérêt privé, est un monopole naturel et nécessaire qui, comme monopole privé, ne serait fondé ni en droit ni en intérêt et qui, par conséquent, doit être érigé en monopole d’État économique.
Léon WALRAS - Économiste français (1834 - 1910)
L’État et le chemin de fer (1875)



    © Philbru Production