TRAIN VAPEUR D'HIER ET TRAIN D'AUJOURD'HUI


ARCHIVES 2013



LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

SEMAINE du 18 au 24 mars 2013

LA VIDÉO DE LA SEMAINE


LE TRAIN EN MINIATURE. Modélisme ferroviaire à Wasquehal (16-17/02/2013). 2ème partie
Philbru Production (France)


LE SITE DE LA SEMAINE

LA LETTRE DU MASTROU

En juillet 2013, le MASTROU doit reprendre du service, à la grande joie de tous les amateurs et passionnés du train. Pour remettre ce mythique Chemin de fer touristique du Vivarais sur les rails, un travail colossal a déjà été effectué mais il reste encore de grands chantiers à terminer et le timing devient très serré. Depuis janvier 2013, LA LETTRE DU MASTROU, avec de magnifiques photos et reportages, nous permet de suivre l'évolution des remises en état des matériels, bâtiments et des voies, nous donnant ainsi une idée de la somme de travail nécessaire pour que vive ou revive un Chemin de fer touristique. Pour aller sur LA LETTRE DU MASTROU, cliquez sur ce lien. Vidéo.

   LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

QUAND LA SNCF EST OBLIGÉE DE RAMENER SA FRAISE

Suite aux nombreuses congères bloquant les voies, le chasse-neige CN3 Beilhack équipé d'une fraiseuse et d'une turbine et affecté à la section SNCF de Franche-Comté-Bourgogne est arrivé en Picardie le vendredi 15 mars 2012. Ce matériel, bien particulier et très efficace, était très attendu pour dégager les voies encore obstruées par une neige qui atteint parfois plus de 2,50 m de haut.

Le CN3, construit à Rosenheim, en Allemagne par Martin Beilhack (ASH), a une longueur de 12 m et pèse 36 tonnes. Il peut circuler à 80 km/h en autonome, hors déneigement, et sa vitesse en action est limitée à 40 km/h. Il a la particularité de pouvoir pivoter de 180°, dans un sens ou dans l’autre par rapport au chassis. Pour visionner une vidéo sur le chasse-neige Beilhack, cliquez sur ce lien. Source vidéo : France 3Merci à Philippe ARMAND pour les informations.

LE TRAIN « INDUSTRIE ET INNOVATION »

À l'occasion de la 3ème édition de la Semaine de l'Industrie qui débutera le 18 mars prochain, le Train « Industrie & Innovation » sillonnera la France du 19 mars au 18 avril et s'arrêtera dans 18 gares françaises et 1 gare européenne afin de présenter le dynamisme et la performance de l'Industrie française sous les aspects innovation, formation et création d'emplois. C’est également une opération de recrutement itinérante qui traduit la volonté de répondre au plus près aux besoins en main d’œuvre sur chacun des bassins d’emploi des régions parcourues. Le train sera à Paris - Gare de Lyon le mardi 19 mars, Paris - Gare du Nord le mercredi 20 mars, Troyes le jeudi 21 mars, Belfort le vendredi 22 mars, Dijon le lundi 25 mars, Clermont Ferrand le mardi 26 mars, Lyon Perrache le mercredi 27 mars, Grenoble le jeudi 28 mars, Marseille St Charles le mardi 2 avril, Toulouse Matabiau le mercredi 3 avril, Tarbes le jeudi 4 avril, Bordeaux Saint-Jean le vendredi 5 avril, Saint Nazaire le lundi 8 avril, Rennes le mardi 9 avril, Le Havre le mercredi 10 avril, Lille Flandres le jeudi 11 avril, Dusseldorf (Allemagne) le lundi 15 avril, Metz le mardi 16 avril, Strasbourg le mercredi 17 avril et Valenciennes le jeudi 18 avril.           
Renseignements complémentaires sur le site web du Train « Industrie et Innovation » en cliquant sur ce lien. Source : SNCF.

REDONNONS VIE À LA LOCOMOTIVE À VAPEUR VULCAN

L'APPEVA (Association Picarde pour la Préservation et l'Entretien des Véhicules Anciens) est une association loi 1901 qui préserve depuis 1971 la dernière ligne de chemin de fer à voie étroite (écartement de la voie : 60 cm) construite par les armées alliées pendant la bataille de la Somme.
L'association exploite sur cette ligne unique un chemin de fer touristique appelé P'tit train de la Haute Somme, qui permet de présenter ce matériel sous la forme d'un musée vivant. Le P'tit train de la Haute Somme est l'un des sites touristiques majeurs de la Haute Somme et transporte chaque saison plus de 14.000 voyageurs français et étrangers.
Aujourd'hui, pour redonner vie au joyau de sa collection : la locomotive à vapeur VULCAN, l'APPEVA a besoin de vous ! Construite en 1925, l'intérêt historique de cette locomotive a été reconnu par le Ministère de la Culture qui l'a classée "Monument Historique" en 1987. Pour aider l'APPEVA à redonner vie à cette locomotive, rendez-vous sur la page consacrée à ce projet sur le site My Major Company et participez à la collecte de fonds allant de 5 € à 500 € et plus si vous le désirez. Pour aller sur My Major Company (Redonnez vie à la locomotive à vapeur VULCAN), cliquez sur ce lien.

LES TARIFS SNCF EN QUESTION ?

Chaque jour de la semaine, la radio France Inter, lors de la tranche horaire 06h00 - 07h00, propose une chronique intitulée « La question du jour ». Le vendredi 8 mars 2013, la question posée était : Pourquoi la SNCF donne-t-elle l'impression d'augmenter sans arrêt les prix des billets de trains ? Chronique que trainvapeur.fr vous propose de (ré)écouter en cliquant sur le bouton ci-dessous.



Pour lire un article sur le sujet, cliquez sur ce lien. Source : France Inter.

RFF ET ERE S'ASSOCIENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES

Suite au lancement du contrat de partenariat d’une durée de 25 ans, pour le prolongement de la ligne à grande vitesse Atlantique entre Le Mans et Rennes, Réseau Ferré de France (RFF) et Eiffage Rail Express (ERE), filiale d’Eiffage, ont signé un accord volontaire environnemental, le jeudi 14 mars 2013. Cet accord, témoin du fort engagement des deux parties, a été rédigé pour officialiser cette volonté commune d’expérimenter, au-delà des obligations réglementaires et des dispositions contractuelles, la mise en œuvre opérationnelle du développement durable sur l’un des plus grands projets français d’infrastructure linéaire.

UNE DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE VOLONTAIRE ET PILOTE
Réseau Ferré de France et Eiffage ont fait depuis de nombreuses années du développement durable un axe stratégique de leur politique d’entreprise. La réalisation d’une ligne à grande vitesse constitue un acte majeur d’aménagement durable du territoire. Dans ce cadre la LGV Bretagne – Pays de la Loire représente une opération pilote de développement durable par l’importance des innovations qui l’accompagnent.

En plus de préciser la politique de développement durable d’ERE, cet accord expose les démarches volontaires convenues notamment :
1. Pour réduire l’empreinte carbone du projet avec la création du « fonds d’arbitrage carbone ». Ce « fonds d’arbitrage carbone » doté d’un budget de 6 millions d’euros permettant de promouvoir, en phase conception et réalisation, des solutions techniques moins émissives de gaz à effet de serre, en finançant les surcoûts induits par les solutions variantes dès lors qu’elles sont plus chères.
2. Pour mettre en œuvre un programme opérationnel destiné à l’entretien, la restauration et la gestion des écosystèmes impliquant les gestionnaires, les propriétaires et les acteurs locaux dans le cadre du projet FIPAN© BPL
3. Pour mettre en place une politique d’achats responsables avec la création d’un portail fournisseur où chaque entreprise consultée communique et estime sa politique de développement durable et son degré d’avancement en la matière.
4. Pour établir un référentiel de développement durable avec la création de l’observatoire socio-économique et environnemental sur une durée de 10 ans.

RFF ET EIFFAGE S'ENGAGENT DURANT TOUT LE CYCLE DE VIE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE
Conscient de l’impact sur le terrain des projets de développement, RFF a initié une politique sociale et environnementale engagée pour les lignes qu’elle réalise en maîtrise d’ouvrage directe telles que récemment la LGV Rhin-Rhône et la LGV Est Européenne, et entend la poursuivre au travers des projets réalisés en contrat de partenariat ou concession.
Pour Eiffage, il s’agit de valoriser l’expérience acquise aux travers de grands projets d’infrastructures linéaires tels que la LGV Perpignan-Figueras et l’autoroute A65 Langon - Pau en matière de politique environnementale et développement durable.
RFF et ERE co-construisent donc une stratégie opérationnelle de développement durable. Elle repose sur des indicateurs renforcés qui déterminent les conséquences environnementales et sociales de la ligne. Trois thématiques essentielles sont mises en exergue : le carbone, la biodiversité et l’acoustique.
ERE s’engage à remettre chaque année du contrat de façon transparente à RFF, un bilan détaillé des actions menées sur le terrain. En collaborant étroitement ainsi avec ses partenaires, RFF assure la cohérence d’une politique environnementale à travers une homogénéité dans les actions environnementales menées sur le réseau ferré national.
A cet effet, et de manière plus générale, RFF et Eiffage sont membres actifs du Club Infrastructures linéaires et biodiversité qui vise à renforcer les engagements de l’ensemble des gestionnaires d’infrastructures linéaires engagés en faveur de la biodiversité.

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, UN AXE FORT DES PROJETS DE RFF
La signature de cet accord volontaire de développement durable avec ERE s’inscrit pleinement dans les objectifs de mobilité durable que s’est fixé RFF. Cette exigence de performance du réseau ferré va de pair avec engagements environnementaux et sociétaux. RFF s’attache particulièrement au respect de l’environnement, à la lutte contre le bruit et à la promotion de l’emploi, notamment localement, et ce, en partenariat avec le monde associatif, le monde agricole, les élus des communes concernées, et les administrations compétentes.
RFF considère le principe d’éco-responsabilité comme partie intégrante du modèle industriel et économique du réseau, et l’initie au plus tôt dans ses projets. Un partenariat initié en 2009 entre RFF et France Nature Environnement a abouti à la parution d’un guide pratique intitulé « Biodiversité et grands projets ferroviaires : intégrer les enjeux écologiques dès le stade des études ». Pour que la biodiversité soit au cœur des priorités.

A travers chacun de ses projets de développement, des actions responsables sont menées notamment sur les quatre lignes à grande vitesse en construction qui verront leur mise en service commerciale entre 2016 et 2017 : Est européenne phase 2, Sud Europe Atlantique Tours - Bordeaux, le contournement Nîmes - Montpellier et Bretagne Pays de la Loire.
D'après le communiqué de presse du 14-03-2013. Source : RFF (Merci à Hélène DROSZCZ).

OL 49 - ULTIMES PANACHES

 Aujourd'hui encore, deux locomotives à vapeur circulent quotidiennement sur une voie normale en Pologne. De type OL49, elles tractent matin et soir un train de voyageurs qui assure la liaison entre les villes de Wolsztyn et Poznan. Réalisées entre 2005 et 2011, les photographies de Laurent Cocchi restituent cette atmosphère hors du temps. Un superbe livre qui nous donne le sentiment que le temps est suspendu. Tous renseignements sur ce magnifique ouvrage en cliquant sur ce lien.

 

LE DOCUMENT DE LA SEMAINE
 
Derailed Steam Engine.mov


alaskafilmarchives




LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

On ne perd rien à être poli sauf sa place dans le métro.

Tristan BERNARD - Romancier, auteur dramatique et humoriste français (1866 - 1947)



Édition n° 147. Semaine du 18 au 24/03/2013




© Philbru Production