TRAIN VAPEUR D'HIER ET TRAIN D'AUJOURD'HUI

 ARCHIVES 2013




LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

SEMAINE du 21 au 27 janvier 2013

LA VIDÉO DE LA SEMAINE


ETR 500 Frecciarossa "golden arrow" style (short) - dashloc (France)

LE SITE DE LA SEMAINE

NATURES-AILES

NATURES-AILES. A première vue, le choix de ce blog peut paraitre étonnant pour un site dédié au train. Comme le suggère le titre, ce blog est consacré aux oiseaux, également aux animaux en général. Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image. Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent, parfois dans un parc ou réserve ornithologique, rarement dans un zoo. En plus de ces images superbes, l'auteur de ce site propose également dans d'autres rubriques, des images de fêtes populaires ou d'événements culturels et notamment un article sur la dernière Fête de la Vapeur organisée en 2009 par le CFBS (Chemin de Fer de la Baie de Somme). Comme dit plus haut, peu de textes et beaucoup de photos ; et quelles photos ! C'est tout simplement magnifique et on ne peut qu'être conquis, la « Sélection photo de la semaine » en est une illustration (voir ci-dessous). Quand la photo ferroviaire devient art. Pour aller sur le site de NATURE-AILES, cliquez sur ce lien. A voir absolument.

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

QUAND UN TRAIN S'INVITE CHEZ VOUS !

Le mardi 15 janvier, à Stockholm, un train est venu s'encastrer dans un immeuble de trois étages. Aux commandes de ce train de quatre voitures, heureusement vide de passagers, une jeune femme de ménage de 22 ans. La jeune femme a réussi à pénétrer dans la motrice, puis à mettre le train en route. C'est à une vitesse de 80km/h que le convoi est arrivé en bout de voie pour, ensuite, finir sa course folle dans le bâtiment après un bond de 25 mètres.



Fort heureusement aucune victime n'est à déplorer, hormis l'apprentie conductrice qui, blessée, a été conduite à l'hôpital. ...
Pour lire un article sur le sujet, cliquez sur ce lien. Source : Le Huffington Post.


BEAU SUCCÈS DU SALON DU MODÉLISME 2013 DU RONCHIN MODEL CLUB

Malgré un véritable temps d’hiver (froid, neige et glace), c’est un nouveau sans-faute qu’a réussi le RONCHIN MODEL CLUB dans l’organisation de son annuelle exposition de modélisme. Cette édition 2013, dont le thème était « Les transports », avait réuni de nombreux clubs et exposants venus proposer leurs dernières maquettes et réalisations. Un moment de partage toujours magique où enfants et adultes s'émerveillent devant autant de minutie et de beauté.
Il faut dire que le plateau proposé était de premier choix. Pour commencer, une composition originale de Lionel Plouvier, mariant un mini réseau ferroviaire en Z et un camion au 1/14ème. Une association inattendue mais réussie. Un diorama de René Gardyn et Louis Andreoletti, représentant une scène du début de la dernière guerre, dans une gare imaginaire. Une maquette magnifique et pleine de réalisme ! L’inévitable réplique du « Train des Mouettes » réalisée par Modélisme Givenchy en Gohelle. Un réseau empli de détails et de justesses. Étaient également de la fête : Modélisme Passion Wasquehal, avec ses collections de trains et camions - Faches Thumesnil Modélisme et ses camions, voitures et véhicules utilitaires – Ronchin Model Club avec ses pistes de courses et de rallye tout terrain Scalextric et ses réalisations d’aéromodélismes proposées par une équipe de fanatiques de la reconstitution historique dans les moindres détails, chaque modèle étant placé au centre d’une maquette reproduisant une scène inspirée d’un fait réel illustré par une photo ou une reproduction d’époque - la collection de camions de Michel Laignel. Enfin, et pour terminer ce tour d’horizon, les organisateurs avaient invité le club M2RC Nord de France, des passionnés du camion radiocommandé au 1/14ème, spécialistes de la reconstitution d’un réseau routier avec son centre-ville, sa zone industrielle et bien plus encore. Animation et intérêt garantis.
Le thème de l’exposition de 2014 n’est pas encore connu mais cette année coïncidant avec le centenaire du début de la première guerre mondiale, cela pourrait être une piste.
Vivement l’année prochaine et un grand merci aux organisateurs pour cette édition 2013.
SourceTrainvapeur.fr.

LES TRAINS DE BANLIEUE RALENTIS À L'ENTRÉE DE LILLE SUD

Depuis plusieurs semaines les trains de banlieue se rendant à la gare Lille Flandres sont contraints de rouler à 15-20 km/h au lieu des 100 km/h en temps normal. Deux raisons à ces ralentissements. Une recrudescence de vols de câbles et des problèmes de sécurité liés à la présence de personnes qui traversent les voies pour rejoindre le centre ville.


Plusieurs mesures sont aujourd'hui misent en place pour la sécurisation des voies, comme la présence de vigiles chargés de dissuader et d'expliquer la dangerosité du franchissement des voies ainsi que la pose de 1800 mètres de clôture de part et d'autre du réseau. Quant aux vols, la SNCF a déjà procédé à l'enfouissement de 700 mètres de câbles et la police ferroviaire a intensifié ses actions.  Pour lire un article sur le sujet, cliquez sur ce lien. Source : France 3.

L'HIVER EST DE RETOUR

Les conditions hivernales créent des contraintes particulières sur les différents modes de transport et, par conséquent, sur le système ferroviaire. En effet, elles touchent à la fois les infrastructures, le matériel et les gares. Pour anticiper au mieux ces perturbations, la SNCF a préparé un programme d'actions préventives appelé « Dispositif grand froid ».

LE DISPOSITIF GRAND FROID
Fortes chutes de neige, baisse des températures : la météo hivernale fait son retour sur l’ensemble de la France. De nombreux départements sont placés en alerte orange par Météo France, qui prévoit d’autres épisodes neigeux dans les prochains jours.
La mise en place du dispositif Grand froid concerne principalement la préparation et l’entretien du matériel et du réseau ferré national, mais aussi la mobilisation des équipes à l’approche de l’hiver ainsi que la mise en place d’outils d’information clients dédiés.

ANTICIPER L’IMPACT DES CONDITIONS CLIMATIQUES
SNCF anticipe grâce à des dispositifs qui permettent de maintenir un haut niveau de sécurité. L’ensemble des mesures qui sont prises renforcent la fiabilité du système ferroviaire dans son ensemble, en cas de neige et de grand froid.

Préparer les infrastructures :
- L’accumulation de neige dans les aiguillages empêche leur manoeuvre si rien n’est fait, et bloque la circulation.
Action : mise en fonctionnement des réchauffeurs d’aiguilles et surveillance accrue par des agents d’astreinte en période de neige.
- Lorsque les chutes sont très abondantes, la quantité de neige peut obstruer la voie. Cela arrive dans les régions  montagnardes mais peut également arriver de façon exceptionnelle dans d’autres régions.
Action : SNCF dispose de 69 engins « chasse neige » qui sont révisés et testés puis pré positionnés aux endroits à risques.
- L’accumulation de glace autour de la caténaire empêche le passage du courant et peut provoquer la paralysie de certaines lignes.
Actions : mise en place des engins équipés de lames racleuses en acier et utilisation des circuits électriques de réchauffage de la caténaire existant sur certaines sections.




Protéger le matériel roulant :
Les blocs de neige glacés soulevés par le souffle des trains et projetés agissent comme des projectiles. Ce phénomène concerne tous les trains, mais se remarque particulièrement sur les TGV : au croisement de 2 TGV, la vitesse d’impact d’un bloc de glace qui se détache est de 600 km/h. Plusieurs centaines de vitres sont ainsi fissurées chaque année et des organes essentiels comme des capteurs de signalisation situés sous caisse sont détériorés. Les rames deviennent alors indisponibles pour raisons de sécurité.
- Pour protéger le matériel :
Action : Installation de protections autour des organes sensibles, mise en place d’une machine permettant d’asperger un antigel sur les bas de caisse des trains pour empêcher le collage de la neige et utilisation de la technique Cargalss pour réparer les bris de vitres dans des temps beaucoup plus courts.
- Pour rendre encore plus fiables les circulations :
Action : Abaissement des vitesses dès que cela apparaît nécessaire, à 220 voire 160 km/h pour les TGV et à 120 pour les trains Intercités ou les TER.
Et pour agir encore plus rapidement, SNCF déploie un dispositif national opérationnel d’équipes mobiles d’urgence (TGV, Intercités, Transilien, TER), qui interviennent en cas de pic de charge (bris de vitres, remplacement d’organes suite à des chocs en lignes…).

Maintenir un accès facile et sécurisé aux quais
:
- Avec l’enneigement des quais, l’accès des voyageurs est rendu impossible ou dangereux (risque de glissade) par la neige et/ou le verglas.
Action : déneigement des quais : ces opérations nécessitent une main d’œuvre importante. SNCF fait appel à son personnel et à des entreprises prestataires. 850 tonnes de sel sont achetés et stockés pour la période hivernale.

GESTION OPÉRATIONNELLE EN CAS D’ALERTE MÉTÉO
Alerte météo :
Quelles que soient l’anticipation et la préparation de l’entreprise, SNCF est tout aussi attentive à la gestion opérationnelle des situations. Un dispositif qui s’appuie sur une veille météorologique est mis en place :
l’entreprise est informée par les Préfectures via l’envoi de l’Alerte Météo France.
En cas d’alerte, le pilotage opérationnel est réalisé par la salle de crise du Centre national des opérations
ferroviaires - CNOF, avec en relais, les salles de crise des régions concernées par l’alerte météo.

Lorsqu’une alerte météo est déclenchée :
Les organisations et les moyens préparés pour le déneigement, la préservation du matériel et la prise en charge des clients sont activés.
SNCF, pour des raisons de sécurité, de confort et de respect du contrat de transport peut être amenée à réduire la vitesse de ses trains, voire à en supprimer, si les conditions météo ne permettent pas un acheminement complet.
En pratique, et selon l’enneigement, la vitesse est réduite :
- Pour les TGV : à 220/230 km/h et si nécessaire à 160/170 km/h (au lieu de 300 ou 320 km/h)
- Pour les trains Intercités, et les TER : à 120 km/h (au lieu de 160 et parfois de 200 km/h).
Conséquences de la réduction de vitesse :
Cela augmente le temps de parcours des trains et perturbe les trains suivants. Par exemple : Sur un TGV Paris-Lyon, 200 km de ralentissement à 220 km/h créent un décalage à l’arrivée de 15 minutes.



INFORMATION VOYAGEURS
Informer ses clients sur les trains :
SNCF se conforme à la Loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs :
Si la chute de neige est prévisible (c’est-à-dire si l’alerte météo est donnée 36 heures à l’avance), une information fiable sera délivrée au plus tard 24 heures avant le début de la perturbation.
Si l’information n’est pas prévisible (alerte moins de 36 heures avant la chute de neige), l’information sera fiable mais elle sera donnée avec moins d’anticipation.
Un repère visuel signale clairement les « Info trafic neige ». Ce repère alerte le voyageur avant son voyage, par temps de neige, sur les affiches en gares et lors des annonces orales.

Une information en temps réel
:
Aux systèmes d’informations habituels (affichage et annonces en gare, sites web d’information), SNCF a renforcé l’information en temps réel. SNCF recommande aux voyageurs de s’informer 24 heures avant un voyage en cas de météo « à risque ».
- SNCF la Radio : Dans chaque région, une information en direct et localisée. Cette radio géo-localisée est accessible depuis l’application SNCF Direct sur les Smartphones et sur le site web SNCF.com.
- Information en direct, avec une possibilité d‘alerte par SMS sur toutes les modifications des horaires de son train habituel ou du train sélectionné :
Via toutes les applications Smartphones, développées depuis plus de 3 ans pour certaines et qui connaissent un grand succès depuis leur création :
          - SNCF Direct,
          - SNCF Transilien,
          - SNCF TER Mobile
          - Sur les sites Internet : sncf.com, transilien.com, ter.com,infolignes.com
Via des alertes par mail ou SMS, adressées aux clients.
- Un plateau d’assistance ouvert tous les jours de 6h à 22h en soutien aux contrôleurs des trains « longue distance ». Le plateau d’information renseignera directement les contrôleurs...
Pour lire l'intégralité du communiqué de presse du 15 janvier 2013 , cliquez sur ce lien. Source : SNCF.

UNE PASSION DU TRAIN SANS LIMITES

Place oblige, lorsque l'on construit un train chez soi, c'est en général à une échelle miniature (HO, N,  Z, etc.). Un canadien ô combien passionné a décidé de faire la démarche inverse et de reproduire dans sa cave la réplique exacte, et dans les moindres détails, d'un wagon voyageurs (la voiture 5647) à l'échelle 1:1, c'est à dire taille réelle. Il aura fallu plus de 2.500 heures de travail pour réaliser ce projet mais le résultat est étonnant. Voir la vidéo ci-dessous.



Pas facile à déménager en cas de changement de domicile... Pour aller sur le blog de ce passionné, cliquez sur ce lien.
Pour lire un article sur le sujet, cliquez sur ce lien. Source : 7sur7.

 

LE DOCUMENT DE LA SEMAINE
 
The accident at the Montparnasse / L'accident de la gare Montparnasse


Давид Степанов



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Un bruit terrible, et de grands rayons rouges, qui teignaient les arbres et les collines, tournaient avec les roues. Le convoi qui allait à Bruxelles a rencontré le nôtre. Rien d’effrayant comme ces deux rapidités qui se côtoyaient, et qui, pour les voyageurs, se multipliaient l’une par l’autre. On ne distinguait pas d’un convoi à l’autre ; on ne voyait passer ni des wagons, ni des hommes, ni des femmes, on voyait passer des formes blanchâtres ou sombres dans un tourbillon. De ce tourbillon sortaient des cris, des rires, des huées. Il y avait de chaque côté soixante wagons, plus de mille personnes ainsi emportées, les unes au nord, les autres au midi, comme par l’ouragan.

Victor HUGO - Écrivain et poète français (1802 - 1885)



Édition n° 139. Semaine du 21 au 27 janvier 2013


© Philbru Production