DE L'ANTIQUITÉ
AU XVIIIÈME SIÈCLE



GRECS ET ROMAINS - DÉJÀ LE RAIL

Le principe du guidage par des « rails » était déjà présent dans l'Antiquité. On sait que les Grecs, et également les Romains, creusaient des ornières parallèles dans la roche lisse pour permettre un meilleur roulement des chariots sur les voies de communication.

IER SIÈCLE APRÈS J-- L'ÉOLIPYLE

L'Éolipyle, du grec HÉRON d'ALEXANDRIE, est la première machine à vapeur dont on a gardé la trace.

Il s'agissait d'une sphère montée sur un axe horizontal et  remplie en partie d'eau, que l'on plaçait au dessus d'une source de chaleur. L'eau, une fois chauffée, laissait échapper de la vapeur par deux  tuyaux perpendiculaires à l'axe et qui, par propulsion, faisait tourner la sphère.

On attribue également, à HÉRON d'ALEXANDRIE,  un projet de machine vapeur destinée à ouvrir les portes d’un temple.

1544 - LES RAILS EN BOIS

Une gravure sur bois de 1544, montre l'équipement de rails en bois dans les mines de Leberthal en Alsace. Cette illustration est la plus ancienne image de rails en bois.

1671 - DÉCOUVERTE DE LA FORCE ÉLASTIQUE DE LA VAPEUR

Le français Denis PAPIN découvre la force élastique de la vapeur en construisant un prototype de machine capable d'actionner un piston.

1698 - MINER'S FRIEND (L'AMIE DU MINEUR)

En s'inspirant des travaux de Edward SOMERSET, Thomas SAVERY mit au point une machine à vapeur qui, espérait-il, permettrait l'évacuation de l'eau dans les mines. Malheureusement, pas assez puissante et rencontrant des problèmes de joints qui ne résistaient pas assez longtemps aux conditions difficiles d'utilisation, cette machine fut seulement utilisée pour l'alimentation des fontaines et la distribution en eau des palais.

1712 - LA MACHINE ATMOSPHÉRIQUE

L'anglais Thomas NEWCOMEN aidé par son associé John CAWLEY, eut l'idée d'utiliser la pression de l'air extérieur à l'origine de la force motrice de son système. Malgré des améliorations, cette machine également utilisée dans les mines pour l'évacuation des eaux, avait un rendement très faible. Il faudra attendre 1769 pour qu'une machine fiable et puissante soit réalisée.

1738 - AMÉLIORATION DES RAILS

Recouvrement des rails en bois, utilisés dans les mines, par des plaques de fonte pour gagner en longévité.

1767 - LES RAILS MÉTALLIQUES

Richard REYNOLDS introduit en Angleterre les premiers rails métalliques (fonte) remplaçant ceux en bois. Ces premiers rails en fonte ont été installés pour la première fois dans la mine de Coalbrook Dale (Shropshire).

1769 - LE PREMIER VÉHICULE À VAPEUR ET LA MACHINE À DOUBLE EFFET

L'ingénieur militaire français Nicolas Joseph CUGNOT met au point, entre 1769 et 1771, le premier véhicule à vapeur qui roule. C'est un fardier à trois roues. Difficilement manœuvrable et doté de frein rudimentaire, il s'écrasera contre un mur provoquant ainsi le premier accident automobile de l'histoire. Les deux autres modèles construits auront un succès très mitigé auprès des autorités de l'époque.

C'est l'anglais James WATT qui fit passer la machine à vapeur du stade expérimental  à la mise en œuvre industrielle. Améliorant les prototypes de deux de ses prédécesseurs,Thomas SAVERY et Thomas NEWCOMEN dont les machines rencontraient un problème de rendement et de continuité dans le mouvement, James WATT en ajoutant un "effet" supplémentaire et d'autres inventions, permit d'améliorer la puissance et la régularité de fonctionnement. En cette année 1769, après avoir déposé son brevet pour cette nouvelle machine il s'associa à l'industriel  Matthew BOULTON pour la construire et la commercialiser à grande échelle. Malheureusement, cette machine était fixe...

1789 - LE RAIL EN SAILLIE

Mise au point, par l'ingénieur civil anglais William JESSOP, du rail en saillie avec rebords offrant aux wagons équipés de roues adaptées, une meilleure adhérence. William JESSOP fut aussi l'ingénieur qui construisit, pour la Surrey Iron Railway, la ligne reliant Wandsworth à Croydon. Exploitée à partir de 1801, et bien que la force motrice soit assuré par des chevaux, cette liaison est certainement la première ligne de chemin de fer public.

__________________________

A la fin du XVIIIème siècle, machine à vapeur et voie ferrée existent, mais séparément. Il faudra attendre le début du XIXème siècle pour que les deux inventions s'unissent pour former le chemin de fer moderne.


Haut de page   Page suivante

© Philbru Production