REPORTAGES


LE REMPLACEMENT DES AIGUILLAGES EN GARE D'AMIENS

LA GARE D'AMIENS
Construite en 1955 par l’architecte Auguste Perret et remodelée dans les années 2000, la gare d’Amiens est desservie quotidiennement par les TER Picardie et par les trains intercités (liaison Paris /Boulogne). Elle présente la particularité de comporter à la fois 5 voies en impasse mais également 6 voies traversantes.
De par son trafic et le nombre de trains, elle se classe 1ère gare régionale de Picardie en accueillant quotidiennement en moyenne :

          • 15 000 voyageurs (montées et descentes)
          • 189 trains TER et 25 trains intercités.

LES TRAVAUX
La zone « gare d’Amiens » comporte 45 appareils de voie dont 11, datant des années 60 et 90, seront remplacés dans les prochaines semaines. Ces 11 appareils de voie ont été préparés dans l’atelier SNCF de Moulin neuf (Oise). Cet atelier est un site industriel dédié à la production des appareils de voie.
Outre le remplacement des 11 appareils de voie, l’opération comprend également des travaux de voie :

          •  le renouvellement du ballast,
          •  le renouvellement complet (rail, traverses et ballast) des voies 3 à 4,
          •  le renouvellement partiel des voies 1 et 2.

Le bourrage mécanique lourd et le nivellement complémentaire sur l’ensemble des zones traitées seront réalisés lors d’une dernière opération.
Les travaux d’appareils de voie se font durant des week-ends où la circulation ferroviaire est totalement interrompue. Les travaux de voie, quant à eux, sont réalisés majoritairement les nuits de semaine.
Les travaux de finitions (incorporations et nivellement complémentaire) sont réalisés dans les semaines suivant la pose des appareils de voie.



LE CALENDRIER

Les travaux sur le réseau ferroviaire se planifient au minimum 3 années à l’avance, du fait de leur incidence sur le trafic. Pour le transport voyageurs, il y a nécessité de réaliser un plan de transport spécifique associé à des substitutions routières, par autocars dans le cas présent.
Ce plan transport est élaboré en concertation avec le Conseil Régional de Picardie, autorité organisatrice des transports (AOT).
Afin de limiter les conséquences pour les voyageurs, le choix des dates de travaux s’est porté sur des week-ends de vacances scolaires pour les travaux de la 1ère phase, périodes durant lesquelles le taux d’occupation des trains est moindre.

UNE OPÉRATION PHASÉE

La 1ère phase aura lieu :
  • Du vendredi 12 avril 2013, 22h00 au lundi 15 avril 2013, 04h00 : 5 appareils de voie sont remplacés (opération terminée).
  • Du samedi 20 avril 2013, 00h00 au dimanche 21 avril 2013, 23h59 : 3 appareils de voie sont remplacés.
  • Du samedi 25 mai 2013, 13h00 au dimanche 26 mai 2013, 11h00 : finitions des zones traitées avec le bourrage mécanique lourd et le nivellement complémentaire de la voie.
La 2ème phase se déroulera :
  • Du 5 au 20 octobre 2013 pour le remplacement de 3 derniers appareils de voie et les suivis d’opérations de finition (bourrage mécanique, nivellement complémentaire de la voie...). Lors de ces travaux, le trafic sera partiellement interrompu en gare.

LE BUDGET
Le renouvellement de 11 appareils de voie représente un investissement de 6,6 millions d’euros, entièrement financé par Réseau Ferré de France.
Cette opération s’inscrit dans les 180 millions d’euros d’investissements programmés par RFF, pour la modernisation des voies sur la période 2013-2014 en Picardie.

LES CHIFFRES CLÉS DU CHANTIER
          • 6,6 millions d’euros d’investissement
          • 11 appareils de voie
          • 333 traverses en bois
          • 481 traverses béton
          • 3.400 tonnes de ballast
          • 50 agents SNCF et personnels d’entreprises privées mobilisés sur un week-end
          • 400 autocars de substitution qui parcourent au total 25.000 km*
          • 200 volontaires de l’information mobilisés*
* uniquement en 1ère phase du chantier
Merci à Jean-Yves Dareaud pour les informations. Sources : RFF et SNCF.

Philippe BRUYELLE  (15/04/2013)

© 




© Philbru Production