ARCHIVES 2013

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

SEMAINE du 29 juillet au 4 août 2013

LA VIDÉO DE LA SEMAINE


Kleine Dampflok, ganz groß, Lok Eb 2/4 J-S 35-Zug,trainfart,train - trainfart - Magictrains  (Allemagne)

LE SITE DE LA SEMAINE

ASSOCIATION GENEVOISE DU MUSÉE DES TRAMWAYS (AGTM)

Si vous aimez la Suisse et les anciens tramways, voici le site d'une association qui depuis 1973, restaure, entretient et fait rouler les anciens trams de la ville de Genève. Sur ce site, en plus de la présentation de l'AGTM, vous trouverez les dates des circulations publiques des tramways, les différents rendez-vous proposés par l'association, la liste des véhicules et les travaux de restauration en cours, les inévitables archives et de nombreuses illustrations, bien sûr. Pour aller sur le site ASSOCIATION GENEVOISE DU MUSÉE DES TRAMWAYS, cliquez sur ce lien.

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

SAUVETAGE DANS LE MÉTRO DE TOKYO

Une quarantaine de personnes sont venues porter secours à une femme tombée sur les rails et qui s'est retrouvée coincée entre la rame et le quai à la station Yomiuri dans la banlieue de Tokyo. Les rames du métro de Tokyo ont la particularité d'avoir des suspensions permettant d'incliner les wagons à droite ou à gauche, le chef de station a demandé aux voyageurs de pousser sur la rame lourde de 32 tonnes pour l'incliner, une initiative et une solidarité couronnées de succès car la passagère, d'une trentaine d'années, a pu sortir de sa position inconfortable et monter sur le quai, saine et sauve, alors que la foule applaudissait.
Malgré cet incident la ponctualité légendaire des trains japonais n'a eu à souffrir que d'un retard de 8 minutes...


Le métro de Tokyo transporte 8,7 millions de passagers par jour, mais ce chiffre ne représente que 22 % des 40 millions de voyageurs ferroviaires quotidien du Grand Tokyo.
Source
: The Guardian.


HISTOIRE ENFANTINE OU UN VOYAGE QUI FINIT BIEN !

Ce voyage qui finit bien, c'est celui d'un bambin de 3 ans qui échappe à la vigilance de sa mère sur l'un des quais de la gare de Toulouse-Matabiau, et monte dans un TER en partance. Quand sa mère se rend compte de sa disparition, l'alerte est donnée et les services de police commencent les recherches dans la gare toulousaine. Pendant ce temps, les passagers du TER, intrigués par la présence de ce petit garçon qui déambule seul dans les voitures, alertent la contrôleuse qui prend en charge l'enfant jusqu'à l'arrivée à Pamiers d'où elle téléphone aussitôt à la gare de Toulouse pour avertir de sa découverte. La maman est aussitôt avertie de la bonne nouvelle et les recherches stoppées.
En fin d'après-midi l'enfant sera récupéré au commissariat de Pamiers, mettant fin définitivement à une journée pleine d'angoisse pour la maman et à une expérience étonnante pour le petit Baptiste. Tout est bien qui finit bien. Source : La Dépèche.


TRAGÉDIES FERROVIAIRES : LA TRISTE SÉRIE CONTINUE

Décidément, ce mois de juillet 2013, laissera un triste souvenir dans l'histoire des catastrophes ferroviaires. Après le déraillement du train « fantôme » de Lac Mégantic au Québec, le 6 juillet, qui a fait 47 morts et détruit une grande partie de la ville, après la catastrophe de Brétigny-sur-Orge en France qui se solde par 6 personnes décédées, voici une nouvelle tragédie en Espagne avec le déraillement, le 24 juillet à Saint-Jacques de Compostelle, d'un train Talgo (Alvia S 730) de la Renfe dont le bilan est de 79 morts et de nombreux blessés dont 36 dans un état grave.
Les causes de cette catastrophe sont encore inconnues mais les médias espagnols avancent l'hypothèse d'une vitesse excessive dans une courbe (courbe de Grandeira) limitée à 80 km/h alors que le train roulait à plus de 180 km/h.
La vidéo ci-dessous, prise par une caméra de surveillance, montre la très grande vitesse du train à l'entrée de la courbe ainsi que la violence du choc de la locomotive sur le mur en béton après le déraillement.

Le train avait été vérifié le matin même de la catastrophe sans que l'on décèle un problème opérationnel. L'enquête en cours dira si la cause est une erreur humaine ou une défaillance technique, voire la conjonction des deux. Toutes les hypothèses sont pour l'instant étudiées par les enquêteurs, mais l'imprudence d'un des conducteurs du train est fortement privilégiée.
Sources : francetvinfo et El Pais.

CANICULE ET FORTES CHALEURS : LA SNCF SE MOBILISE

Comme chaque année, pour la période estivale SNCF accueille plusieurs millions de voyageurs à bord des trains et dans ses gares. Les fortes chaleurs usent et influent sur le matériel roulant et les infrastructures.

LES INFRASTRUCTURES : Rails, caténaires et aiguillages sont sensibles à la chaleur et soumis à un risque de dilatation. Étant composés d'acier, les rails augmentent de volume au-delà d'une certaine température (pour une température de l'air de 30°C, les rails peuvent atteindre 45 °C). On dit qu'ils « se dilatent », ce qui occasionne des déformations du rail. Si la déformation est trop importante, les trains doivent limiter leur vitesse. Il arrive même parfois que la circulation soit interrompue pour procéder à certaines réparations ou remplacements des tronçons de rail dilatés.
Circuler à grande vitesse alors même que la température ambiante est très élevée présente donc des difficultés liées à l’impact de la chaleur sur les voies principalement. L'entreprise y porte une attention toute particulière et engage des moyens importants afin de prévenir les conséquences des conditions météo sur les trajets des voyageurs.

LE MATÉRIEL ROULANT : Pour l’ensemble du parc roulant, une opération de maintenance spécifique est réalisée tous les ans avant l’été. On la dénomme sous cet acronyme un peu barbare que sont les  « ATS » saisonniers (Autres Travaux Systématiques avant Saison chaude). Lors de ces opérations, l’accent est mis sur les équipements climatisation (filtres, circuits de réfrigération…), les compresseurs de climatisation et de production d’air et sur les nettoyages techniques spécifiques. Les campagnes d’ATS saisonniers ont lieu d’avril à juin avec un objectif : 100% des ATS doivent être réalisés avant fin juin.
Plus généralement concernant les différents matériels ferroviaires :
TER : le parc des matériels voyageurs TER est en grande majorité climatisé car ce matériel a fait l’objet d’un renouvellement massif ces dernières années. Dans les Technicentres de maintenance, un dispositif renforcé avec du personnel d’astreinte est mis en place, plus particulièrement dans le sud de la France en cas d’alerte canicule.
TRANSILIEN : environ 1/3 du parc Transilien est climatisé. Ainsi, le tram Train Aulnay-Bondy (30.000 voyageurs/jour) et les trains Paris/Provins et Meaux/La Ferté-Milon sont climatisés (10.000 personnes/jour). Lors des ATS saisonniers, l’accent est mis sur le bon fonctionnement des climatisations cabine.
INTERCITÉS : toutes les voitures Intercités sont climatisées. Les équipements de climatisation font l’objet de tests de fonctionnement en « chambre climatique » pour éprouver leur résistance dans des conditions extrêmes. Lors de l’ATS saisonnier, les échangeurs sont nettoyés, les recherches de fuites de liquide caloporteur sont faites, enfin un test global de l’installation est réalisé en Technicentre de maintenance.
TGV : la climatisation des remorques TGV a été adaptée pour fonctionner avec une température extérieure de 40°C. Durant toute la saison chaude, les équipes se mobilisent pour que toutes les rames bénéficient de 100% des équipements de climatisation en état de marche.


AVITAILLEMENT : En cas de perturbations plusieurs dispositifs d’avitaillement sont mis en place durant la période estivale. L'avitaillement est la procédure consistant à préparer et fournir des vivres, eau, glace, carburant, comburant ou matériel divers à des trains ou dans des gares. A bord des trains ou dans les gares, tout est prévu pour faciliter le parcours des voyageurs SNCF face aux fortes chaleurs de l'été.
STOCKS EN GARE : En matière d’avitaillement des clients, le Plan « fortes chaleurs » se base sur les processus existants. Toutefois, pour faire face à des volumes de prise en charge qui peuvent être plus importants que lors de perturbations « usuelles », l'avitaillement est renforcé et mis sous surveillance. Afin de faire face à des besoins exceptionnels, les gares et lieux où les conditions d’accueil « massifs » étaient les plus favorables ont été identifiés.
GARES PIVOTS : Les gares pivots sont des « gares prioritaires » pour la réalisation des avitaillements et sont celles où il est demandé aux équipes SNCF de se mettre en vigilance active dès qu'une alerte météo permet d'envisager de « fortes chaleurs » significatives sur la région considérée : vigilance sur les stocks, sur le déclenchement de Volontaires de l’Information, sur la préparation de locaux d'accueil si nécessaire, de mise en tension des partenaires locaux comme la protection civile… On dénombre aujourd’hui une trentaine de gares pivots comme Lille Europe, Metz, Nancy, Strasbourg, Roissy CDG, Marne la Vallée, Rennes, Nantes, Le Mans, Tours, Poitiers, Dijon, Lyon Part-Dieu, Chambéry, Marseille St-Charles, Montpellier ou encore Toulouse.
DISTRI'BAR : En cas d’incident à bord d'un TGV, une distribution des réserves au bar non alcoolisées est réservée aux personnes prioritaires. Au bout d’une heure, s’il s’agit d’une situation d’inconfort pour les voyageurs, comme un arrêt de la climatisation et au bout de 2 heures dans d’autres cas. A noter également un travail particulier avec la société prestataire des bars TGV sur un renforcement de leurs stocks d’eau pendant cette période.
EXPÉRIMENTATION DISTRIB'EAU : En complément du dispositif Distri'bar, ce dispositif débute le 5 juillet et se termine le 1er septembre inclus. Il est déployé sur les axes TGV Sud-Est et Atlantique. Grâce au dispositif Distrib’eau, chaque train bénéficiera d’un stock de bouteilles d’eau variant de 120 à 240 bouteilles de 33 cl, en fonction de ses capacités.

Durant l’été, la vigilance est accrue et les agents redéployés, mobilisés jour et nuit pour préparer les trains et surveiller les voies précisément afin d’identifier les zones géographiques où la température risque d’affecter le réseau même partiellement. La circulation des trains est, pour autant, maintenue dans des conditions de chaleur exceptionnelles.
Source
: SNCF.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

La rocket du rail (1/3)

arte - soleil(fly)levant32bis


LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Il déraille ; mais, chassé en avant par la vitesse acquise du convoi qui le suit, sa roue gauche laboure le sol et brise tout ce qui s’oppose à son passage. Elle enlève les coussinets des rails, son bourrelet pénètre dans les traverses qui débordent le sol comme une hache au tranchant arrondi.

Hippolyte de CHAVANNES de LA GIRAUDIÈRE - Écrivain français



Édition n° 166. Semaine du 29/07 au 04/08/2013

 © Philbru Production