Bienvenue - Welcome - Willkommen
Bienvenida - Benvenuto - Welkom


NUMÉRO 438
1er au 30 novembre 2020

Ne manquez pas, dans la rubrique L'actualité ferroviaire en continu, ci-dessous, la revue de presse permanente qui vous tient au courant en continu de l'actualité ferroviaire et de la grande et petite histoire du train en France et dans le Monde.

                 


LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

LA SÉLECTION VIDÉO



Fall Foliage on the Western Maryland Scenic Railroad

Jason Lowe Photography  (USA)



LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS DU MOIS


ATTENTION. Suite aux consignes gouvernementales pour enrayer la propagation de la Covid-19, les salons, expositions, bourses et autres rencontres ferroviaires prévus pour le mois novembre, ont été annulés.

D'autres manifestations ferroviaires sont programmées pour les mois à venir. Vous en trouverez les détails dans les journaux et offices de tourisme régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès des organisateurs et continuez à prendre soin de vous, et des autres, en respectant les gestes barrières.




LA SÉLECTION PHOTO


Locomotive 040T, Class B 778 DHR pour (Darjeeling Himalayan Railway). Construite en 1889 par Sharp Stewart & Co dans les anciens ateliers de Glasgow de la Clyde Locomotive Company renommés Atlas Works, cette machine, sortie de l’usine avec le numéro 19, effectua pendant 71 ans la traction des trains du chemin de fer indien classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, le Darjeeling Himalayan Railway, surnommé « le train jouet ». Sur les 34 exemplaires de ce type, la DHR 778 est la seule machine à être ressortie de l’Inde. Récupérée puis restaurée par un collectionneur anglais, elle est maintenant basée au Beeches Light Railway, un chemin de fer privé à voie étroite situé à Steeple Aston, Oxfordshire, Angleterre.
Elle est ici photographiée sur le réseau de l’Appeva à Froissy (80), où elle était une des locomotives invitées à l’occasion du 40ème anniversaire du P’tit train de la Haute Somme en juin 2011.(R)  


Photo : Philippe BRUYELLE

Pour publier vos photos ou vidéos, cliquez ici.


DOCUMENT


Des trains pas comme les autres - Shinkansen - Kyoto - Tokyo - Kobe



Voyages au bout du monde



À LA « UNE »

LA MOBILITÉ, UN DES ENJEUX SOCIAUX ET ÉCOLOGIQUES

POUR NOTRE FUTUR

 

PRENDRE LE TRAIN EST-IL UN GESTE ÉCOLOGIQUE ?

D’après certaines études, en  prenant le train, on émet 30 fois moins de gaz à effet de serre qu’en voyageant seul avec votre voiture et 70 fois moins que lorsqu'on prend l’avion sur une longue distance. On peut donc en déduire qu’en valorisant ses atouts écologiques, le  train moderne permettrait donc d’offrir une mobilité respectueuse de l’environnement.  Qu’en est-il vraiment et comment y arriver…




OBJECTIF ZÉRO ÉMISSION

C’est un des engagements pris par la SNCF le 25 juin 2019*, et, pour arriver à ce résultat, à l’horizon 2035 (neutralité de ses émissions gaz à effet de serre et particules), l’opérateur national travaille depuis 2016 sur différentes avancées technologiques synonymes d’une mobilité toujours plus durable, en partie dans le cadre du programme Tech4Rail**.

Il n’existe pas de solution unique et les ingénieurs planchent sur différentes technologies afin de proposer les solutions les plus pertinentes aux régions et aux territoires en fonction de leur besoin. Parmi les  possibilités, on trouve le TER hybride,  le train à hydrogène, le nouveau TGV M, la solution Opti-conduite d’aide au conducteur, la modernisation du réseau, l’achat d'électricité auprès de fournisseurs d’énergies renouvelables, le développement des programmes photovoltaïques, etc…

 

LES PROMESSES DU TER HYBRIDE

Une réduction de 20 % de l’énergie consommée et des émissions de gaz à effet de serre et ce, sans pour autant changer le modèle d’exploitation, sont les résultats par l’hybridation des trains TER.

Moins polluant, moins bruyant et moins coûteux, le train hybride sera bientôt une réalité. En effet, les essais du prototype du système de stockage d’énergie du premier TER hybride se sont achevés en septembre 2020. Le train hybride utilise plusieurs sources d’énergie en fonction des situations :
  • alimentation électrique par caténaire ;
  • moteurs thermiques ;
  • énergie stockée dans les batteries.

Dans chaque rame, la moitié des moteurs diesel est remplacée par des batteries lithium-ion de grande capacité. Celles-ci récupèrent l’énergie de freinage afin de la réutiliser pour faire avancer le train. Grâce à elles, plus besoin d’utiliser de traction diesel aux abords des gares, source de pollution comme de bruit. De même, ces batteries aident au maintien des performances de traction du train en cas de tension caténaire faible (sous 1,5 kV). Ce nouveau système de stockage n’a donc rien d’anecdotique dans la mesure où l’énergie de freinage représente environ un tiers de l’énergie totale consommée par un train. Dès 2021, le 1er Régiolis hybride circulera en conditions réelles. À horizon dix ans, l’hybridation pourrait porter sur environ 400 trains TER (la moitié du parc TER Diesel), ce qui permettrait de réaliser une baisse de 10% de la consommation globale de gasoil de l’ensemble des TER en France. Au total, par ses performances en matière de consommation d’énergie, de coût et d’exploitation, le TER Hybride apparaît bien comme un premier pas vers la fin du diesel, envisagée à l’horizon 2035.




LE TRAIN À HYDROGÈNE

Pour développer le train à hydrogène, la SNCF s’est associée au constructeur Alstom ainsi qu’aux régions Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpe. L’objectif, convertir la flotte diesel de matériel roulant et ainsi accélérer la transition énergétique.

Cette technologie consiste à remplacer les classiques moteurs diesels par des piles à combustible, des batteries et des réservoirs d’hydrogène pour une traction zéro émission de gaz à effet de serre et zéro émission polluante.
L’hydrogène stocké dans les réservoirs est mélangé à l’oxygène dans la pile à combustible pour obtenir de l’électricité. L’électricité est ensuite stockée dans les batteries et utilisée pour la traction du train. Le seul résidu de cette réaction est de l’eau. Fabriqué par Alstom, le train est donc bimode (électrique et H2) et peut atteindre une vitesse maximale de 160 km/h en transportant jusqu’à 220 passagers pour une autonomie de l’ordre de 600 km. La 1ère circulation en essai est prévue en 2023 et sa mise en circulation commerciale en 2025.



À noter que le premier train à hydrogène, le Coradia iLint d’Alstom a été dévoilé au public en septembre 2016 lors du Salon Immotrans de Berlin avec une première mise en service commercial en Allemagne en septembre 2018.




LE TGV M   

Prévu pour une mise en circulation en juin 2024, le TGV M, ou « éco » TGV, aura des coûts de fabrication, de maintenance et d’énergie réduits. Parmi les innovations prévues, on note :

  • le renvoi d’énergie vers la caténaire lors du freinage, l’écoconduite et sa forme aérodynamique permettent une réduction de 20% de la consommation d’énergie ;
  • le matériel est recyclable à 97%, avec des matériaux plus respectueux de l’environnement ;
  • la conception engendre un bilan carbone amélioré de 32% par rapport aux rames actuelles ;
  • le coût d’acquisition est inférieur de 20% à celui des rames classiques ;
  • le coût de maintenance baissera ensuite de plus de 30%.

Ce nouveau matériel, qui pourra également être utilisé pour les trains OUIGO, se caractérise notamment par sa flexibilité. Parmi les nouveautés majeures : un nombre de voitures ajustables (7, 8 ou 9), la possibilité de transformer un espace 1ère en 2nde classe et inversement en une journée, des aménagements intérieurs reconfigurables, des voitures permettant d’installer un nombre variable de fauteuils.

Grâce aux deux motrices de longueur réduite, jusqu’à 740 voyageurs pourront être accueillis à bord, soit 20% de plus que dans les rames Duplex.




L’ÉCO-CONDUITE

L’éco-conduite est un exemple concret pour maîtriser la consommation énergétique. À l’aide d’un algorithme intégré à Sirius, la tablette des conducteurs, l’outil « Opti-conduite » calcule la vitesse optimale à respecter à chaque instant pour que le train arrive parfaitement à l'heure tout en consommant le moins d'énergie possible.

Cette indication est actualisée en temps réel par l’algorithme présent dans le dispositif.




LES BESOINS EN ÉNERGIE

Pour répondre à l’ensemble de ses besoins, la SNCF utilise un large panel d’énergies dont principalement : l’électricité (53%), le gazole non routier (13%), le gazole routier (22%) et le gaz naturel (7%). L’enjeu affiché aujourd’hui est  d’augmenter de 20% la performance énergétique tout en diminuant de 25% nos émissions de carbone d’ici 2025. Pour arriver à ce résultat, plusieurs mesures ont déjà été prises comme :

  • la modification des usages et gestes métier, par l’optimisation des matériels existants et par la conception ou l’achat de matériels plus sobres en énergie ;
  • améliorer les mesures, les contrôles et donc, le pilotage des consommations en utilisant des solutions GTB/GTC1 ainsi que des capteurs intelligents pour les bâtiments, des compteurs embarqués dans les trains et d’autres systèmes d’information adaptés ;
  • sortir des énergies fossiles au moyen de la bio-énergie, de l’hybridation des matériels roulants, du train à hydrogène, du remplacement des chaudières au fioul, etc. ; 
  • sécuriser les achats d’électricité par des contrats à long terme d’électricité renouvelable ;
  • produire des énergies renouvelables et tout particulièrement dans le photovoltaïque, en développant des centrales solaires et des installations en toiture sur le foncier et les parkings. 



 

LE RÉSEAU

Le renouvellement des infrastructures, programme d’adaptation au changement climatique, déploiement d’outils innovants, amélioration continue de la performance du réseau, etc., ont pour objectif : un réseau sûr, écologique et socialement responsable, facteurs clés d’une économie bas carbone. Aussi, compte tenu de la durée de vie des matériels et des infrastructures ferroviaires, allant de 30 à 100 ans, il est important d’anticiper les évolutions climatiques afin d’adapter le système ferroviaire d’ici 2050. 

 

UN CERTAIN SCEPTICISME

Non le train n’est pas écologique. ! Prenant totalement l’opinion majoritaire à contre-courant, certains voient  toujours dans le chemin de fer un symbole de la révolution industrielle qui a marqué l’accélération de la destruction de monde naturel. S’il est vrai qu’à la fin du 19ème siècle, l’arrivée du rail à complètement modifiée les campagnes et changée le mode de vie de la population, cela ne veut pas  dire que le train soit à l’origine de tous les maux que rencontrent l’écologie***.

Oui il y a urgence aujourd'hui à lancer les actions pour que l’empreinte carbone diminue rapidement et, pour arriver à un bon résultat, toutes les suggestions, critiques et arguments sont à prendre en considération.

* SNCF : Une entreprise citoyenne, moteur de la transition écologique des mobilités. Lien.

** Tech4Rail compte 35 personnes qui collaborent avec un réseau de 200 experts techniques et métiers, ainsi que de nombreux partenaires académiques ou industriels ( IRT SystemX ou Railenium, la DB ou les CFF, Alstom, Thales, Bosch …). Site Web.
*** Lire les articles, Non, le train n’est pas écologique, publié sur le site Greenwashing Economy du 9 juin 2020 (Lien), et Train hydrogène : de qui se moque la SNCF ? publié dans la revue Contrepoints du 4 novembre 2020 (Lien).

Source : SNCF. trainvapeur.fr, le 2 novembre 2020, modifié le 9 novembre 2020.



OPINION
QUEL AVENIR POUR LA SNCF...

 

Réalisé juste après la fin de la dernière guerre mondiale par la Section centrale cinématographique de la SNCF, le film documentaire « Les dépôts de locomotives et ateliers de la Région Nord, au service de la France », reproduit l'état de dévastation dans lequel se trouvaient les dépôts de locomotives et les ateliers d'entretien du matériel de la Région du Nord au moment de la Libération, et montre l'immense effort accompli, pendant l'année qui suivit, en vue de la reprise du trafic.

Rediffusé il y a un peu plus d’un an par la chaine « Trains TV* », dans le but de rappeler le travail admirable  accompli par les cheminots pour rebâtir et faire redémarrer le réseau, ce documentaire suscita de nombreux commentaires dont celui d’un ancien cheminot entré à la SNCF en 1962.
Fort de ses 38 ans d’expériences et témoin d’une époque où la notion de service public prenait tout son sens,  Willy Deleu, car c’est de lui dont il s’agit, nous rappelle la dureté du métier au temps de la vapeur, et nous fait part de ses réflexions sur l’évolution d’une SNCF qu’il a connue comme étant une grande famille mais qui, suite à la mise en place de concepts disruptifs successifs répondant à des besoins purement matérialistes, est en train d’évoluer vers la privatisation au risque d’en oublier l’idée première de sa création : être au service du public.

 

« 38 ans de service : c'est comme si j'y étais encore, ayant monté à bord et manœuvré sur ces machines à vapeur si impressionnantes...

Quand elles passaient sur un joint de rail, on eut dit que le sol se dérobait sous vous...

Aujourd'hui, on incite des autocars sur autoroutes à concurrencer les trains : quelle hérésie écologique, politique et économique...

Même constat et autre gabegie verte pour les trains de marchandises (aujourd'hui Fret) victimes du lobbying routier et de son capitalisme... Quasi moribonds comme ses triages, dépôts et autres ateliers d'entretien...

C'est sous Giscard, qui s'était mis en tête de faire faire du bénéfice à la SNCF et autres services publics, que le démantèlement de celle-ci a commencé. Un véritable fossoyeur du rail ! Ça lui a coûté, entre autres, sa réélection comme Président !

A-t-on un jour vu des services publics faire du bénéfice ? Est-ce leur rôle ? Plus tard, Macron a porté le coup de grâce au rail en supprimant le statut des cheminots et leurs avancées sociales acquises de longues dates... Oubliés leurs services et sacrifices cités dans ce film : un verre avalé n'a plus de goût ! Tout en améliorant le sacro-saint de celui des politiques et autres.

Ça va encore s'aggraver avec la privatisation des chemins de fer ! Si nos anciens avaient regroupé les compagnies privées de jadis, (P.O., PLM, CF du Nord, etc...) c'est que l'intérêt public et la productivité y gagnaient ; on va renouveler aujourd'hui les errements pour ne pas dire « conn.. » des débuts 1900…

Nos dirigeants n'ont jamais compris cet axiome : le chemin de fer est une entreprise à rendement croissant ; plus de trains circulent sur une voie, plus la rentabilité augmente et les coûts diminuent... le contraire d'une route. Sans parler du facteur accident et de la pénibilité du métier de chauffeur routier, taillable et corvéable à merci. Au mépris souvent de la réglementation !

Peut-être viendra le temps où on se dira que faire circuler 50 semi-remorques sur autoroute avec 50 tracteurs mus par 50 moteurs avec 50 chauffeurs à bord au salaire de misère, c'est destructeur pour la nature et les hommes... On reliera les remorques des semi entre elles par des liaisons appelées « attelages », et on mettra en tête un seul tracteur appelé « locomotive »... Et on aura réinventé le chemin de fer !. Comme le tramway ! Face aux routes et autoroutes saturées un peu partout, pourquoi toujours tergiverser pour enfin redonner la priorité au rail ?

Avec ses bus, Macron a eu tout faux ! La route a son domaine de pertinence sur moyennes et courtes distances : laissons le sien au rail ! C'est tout le mal que je lui souhaite et une renaissance comme dans ce merveilleux documentaire plein d'espérance, lui ! »

Willy DELEU



* Trains TV, comme Train Canal et Philbru Production, est une des chaines YouTube de trainvapeur.fr.  

Photo : Jean-Pierre Wachowiak.


RAPPEL DES GESTES BARRIÈRES POUR ARRÊTER LA PROPAGATION DU CORONAVIRUS - COVID-19



INFO


La troisième partie du dossier LE MÉTRO PARISIEN À 120 ANS, prévue initialement dans ce numéro 438, est reportée au numéro 439 de décembre 2020. Désolé de ce contretemps.




L'ACTUALITÉ FERROVIAIRE EN CONTINU
L'info-tweet de @trainvapeufr

Une revue de presse non-stop  pour vous tenir informé de l'actualité ferroviaire et de l’évolution de l'univers du train

en France et dans le Monde.




PETITES ANNONCES
Première parution

Madame Marlène OLSZEWSKI, éducatrice travaillant dans un EHPAD de Meurthe et Moselle, nous fait part qu’un de ses résidents fait don d’une collection importante de livres et magazines sur le train. Il n’y a pas moins d’un mètre cube de documents.  

Si cela vous intéresse, prendre contact avec le Service SARPA EHPAD Joudreville/Mars la Tour. SAVS RAPH54.
Courriel : ma.olszewski@caps-54-51.com  - Téléphone : 06.21.72.93.16.

____________________

Seconde parution

Pierre Gondange désire céder son réseau d’environ 2x3 m (voir la photo ci-dessous), ainsi que différents matériels ferroviaires (trains complets, Micheline ++++, et beaucoup d’accessoires). Le réseau peut être commandé par une tablette mais n’a pas été utilisé depuis longtemps. Il se trouve actuellement remisé dans un chalet  à Saint Avertin (37).



Les personnes intéressées peuvent prendre directement contact avec Monsieur Gondange à l’adresse mail suivante : pierre@gondange.com.
____________________

Un autre de nos lecteurs souhaite également se séparer de son réseau de train à l’échelle N (voir les photos ci-dessous). L'intégralité des décors et des trains sont à vendre. 



Pour tous renseignements, les personnes intéressées doivent prendre contact directement à l’adresse mail suivante : daniellereggioli@gmail.com.

 



L'INSTANT MODÉLISME


Nippon Rail à Dortmund 2017




Claude TrainCie



L'INFO DU JOUR
Chaque jour de la semaine (sauf les week-ends, jours fériés), trainvapeur.fr sélectionne une information marquante de l'actualité du monde ferroviaire nationale ou internationale
La date indiquée est celle de la parution de l'information dans l'organe de presse.

ESPAGNE : Le Transcantabrico, le train à remonter le temps (22/11/2020)

Voilà un transport parmi les wagons les plus confortables, avec services à l'ancienne et douce cadence. Le Transcantabrico vous emmène dans une Espagne surprenante et méconnue… Pour en savoir plus.

FRANCE : Alstom roule à très grande vitesse (21/11/2020)

TGV, trams, métros… Sa fusion avec Bombardier permet au champion français du ferroviaire (numéro 2 mondial) de rester dans la course de la bataille du rail… Pour en savoir plus.

FRANCE : Luc Lallemand (PDG de SNCF Réseau) : « L'activité reste très intense chez SNCF Réseau » (20/11/2020)

Si l’activité de certaines SA du groupe SNCF diminue, ce n’est pas le cas pour SNCF Réseau. Les chantiers continuent, les plans de transport sont adaptés… Mais SNCF Réseau développe aussi de nouvelles idées… Pour en savoir plus.


FRANCE : Tempête Alex : Remise en état de la ligne Nice - Cunéo entre Breil et Tende (19/11/2020)

Depuis le 04 octobre dernier les équipes de SNCF Réseau sont mobilisées pour remettre en état les infrastructures ferroviaires de la ligne entre Breil et Tende suite à la tempête Alex qui a frappé le secteur dans la nuit du vendredi 02 au samedi 03 octobre. La priorité : sécuriser les installations pour rétablir au plus tôt la continuité des circulations ferroviaires entre Breil et l’Italie et désenclaver les habitants de la vallée de la Roya… Pour en savoir plus.



LUXEMBOURG : CFL cargo choisit les locomotives TRAXX MS de Bombardier Transport pour étendre ses activités dans le marché du transport ferroviaire européen (18/11/2020)
Bombardier Transport a signé un contrat avec l’entreprise ferroviaire luxembourgeoise CFL cargo pour l’achat de dix locomotives novatrices Bombardier TRAXX MS. Ces locomotives novatrices vont  permettent à CFL cargo d’opérer des trains de bout en bout entre l’Europe centrale et la France. Une belle avancée pour le corridor de transport de marchandises est-ouest de l’Europe : l’autorisation couvre également la France, la Belgique et le Luxembourg. Pour en savoir plus.



Crédit photo : Bombardier


FRANCE : Interview de Jean-Pierre Farandou (17/11/2020)

Le Président-Directeur Général de la SNCF répond aux questions des journalistes d’Europe 1 au sujet de la baisse du nombre d'usagers, des réservations pour Noël et de la crise économique. Pour en savoir plus


EUROPE : Les incroyables chiffres du plus long tunnel immergé au monde (16/11/2020)

Parcourir en train ou en voiture les 18 kilomètres de traversée entre l’Allemagne et le Danemark dans un tunnel posé sur le fond marin, telle sera l’expérience des usagers du tunnel immergé du Fehmarnbelt en 2029. Les travaux débuteront en janvier 2021… Pour en savoir plus.



SUISSE : Des pilotes d'avion bientôt aux commandes… de trains (15/11/2020)

Le principal syndicat de pilotes préconise une reconversion dans le ferroviaire, qui manque de personnel… Pour en savoir plus.

FRANCE : Chemins de fer de Provence : un nouveau matériel en 2023 (14/11/2020)

La Région a adopté en juin dernier un nouveau volet au plan de modernisation des Chemins de fer de Provence, portant principalement sur le matériel roulant, afin de remplacer le parc ancien… Pour en savoir plus.


FRANCE : Reconfinement : comment la SNCF s’organise (13/11/2020)

Qui dit nouveau confinement dit adaptation du plan de transport. Pour éviter d’immobiliser le parc matériel trop longtemps, les technicentres optent pour le principe du « garage tournant », une procédure permettant de faire circuler les rames de manière alternative… Pour en savoir plus


Crédit photo : SNCF

QATAR : Alstom achève la phase 1 du projet de tramway de Lusail au Qatar (12/11/2020)

Alstom a achevé la phase 1 du projet de métro léger (Light Rail Transit, LRT) pour Lusail, la ville nouvelle en construction près de Doha, au Qatar. Cette phase du projet couvre 9,7 km de voie unique sans caténaires et 12,8 km de voie unique souterraine. Elle comprend également 16 stations dotées de configurations différentes, 1 station de correspondance avec métro, 1 dépôt et 1 viaduc enjambant l’autoroute Al Khor. Le réseau sera exploité avec des tramways nouvelle génération Citadis X05. Ces tramways avec et sans caténaires (technologie APS) pourront transporter jusqu’à 209 passagers chacun… Pour en savoir plus.


Crédit photo : Alstom

JAPON : East Japan Railway testera les trains à grande vitesse Shinkansen sans conducteur en 2021 (11/11/2020)

Une rame à grande vitesse de 12 voitures de la série E7 va entreprendre une série d'essais sans conducteur à partir du mois d’octobre 2021… Pour en savoir plus.  

USA : Premier test concluant avec des passagers à bord d’Hyperloop (10/11/2020)

Une nacelle test Hyperloop a emporté à son bord deux passagers sur 500 mètres dans un tube à vide en 15 secondes. Le test a été réalisé au centre d’essai de la  société Virgin, dans le Colorado... Pour en savoir plus.



ALLEMAGNE : Siemens Mobility présente le nouveau train Mireo Smart 100% axé sur l'efficacité (09/11/2020)

Siemens Mobility présente le nouveau train Mireo Smart. Il permet aux opérateurs d'étendre rapidement leur capacité et garantit un fonctionnement rentable grâce à son prix attractif, ses faibles coûts de maintenance et son très haut degré de fiabilité… Pour en savoir plus.


Crédit photo : Siemens

FRANCE : La circulation du TER de Nîmes au Grau-du-Roi va être interrompue (08/11/2020)

La circulation du TER Nîmes-Le Grau du Roi est interrompue à partir de ce lundi 9 novembre et jusqu’au 27 novembre… Pour en savoir plus.

FRANCE : Barreau Creil-Roissy : Valérie Pécresse souhaite un report du projet de TGV (07/11/2020)

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, s’est prononcée en faveur du report du projet du barreau Creil-Roissy. Elle demande à l’État de prioriser les travaux du RER… Pour en savoir plus.

FRANCE : SNCF. Information voyageur. Tous mobilisés face à la crise sanitaire (06/11/2020)

Depuis quelques semaines, la crise sanitaire liée au Coronavirus se dégrade et fait vivre à la France une nouvelle période difficile. Face à l'évolution de l’épidémie, SNCF diminue progressivement la fréquence de ses trains et suspend son service de restauration à bord. Le service Junior & Cie est aussi interrompu. Quant aux Salons Grand Voyageur, ils sont également fermés à partir de ce soir. Soucieux de vous accompagner au mieux pendant cette période, SNCF a mis en place des mesures pour vous permettre de gérer vos réservations avec plus de flexibilité. Pour tous vos voyages, jusqu’au 04 janvier, vous bénéficiez de la gratuité des frais d’échange et de remboursement… Pour en savoir plus.

FRANCE : Ce reconfinement peut-il être fatal à la SNCF ? (05/11/2020)

À partir de ce jeudi, reconfinement oblige, la SNCF ne fera plus rouler qu'un TGV sur quatre en moyenne. La SNCF peut-elle résister à cette baisse de trafic ?... Pour en savoir plus.

FRANCE : Train hydrogène : de qui se moque la SNCF ? (04/11/2020)

Avec cette lubie hydrogène coûteuse pour le contribuable et l’économie française, déjà dénoncées en 2014 par France Stratégie, de qui se moquent le gouvernement, les élus et la SNCF ?... Pour en savoir plus.

FRANCE : Confinement. SNCF Voyageurs observe l'évolution de la fréquentation et adapte son offre de transport (03/11/2020)

Depuis l’annonce de cette deuxième période de confinement, SNCF Voyageurs a assuré la circulation de tous les TGV INOUI, OUIGO, Intercités, trains internationaux et trains régionaux comme prévu afin de permettre les retours des vacances de Toussaint dans les meilleures conditions. Les premiers jours de confinement ont un double objectif pour SNCF Voyageurs : observer l’évolution des besoins de déplacements des voyageurs, et adapter l’offre de transport proposée pour y répondre… Pour en savoir plus.


Crédit photo : Philbru Production

FRANCE : Adhérence : les solutions de la SNCF (02/11/2020)

Inhérents au transport ferroviaire, les problèmes d’adhérence constituent un véritable sujet de sécurité qu'il convient de corriger toute l’année, pas uniquement quand les incidents se multiplient à l’automne. En 2017, SNCF a lancé le projet Adhérence pour mettre en œuvre des solutions efficaces, pérennes et innovantes pour limiter les patinages et enrayages… Pour en savoir plus.



FRANCE : Retour sur les rails de la ligne Bordeaux-Lyon via l'Allier : la coopérative à l'origine du projet a atteint les 750.000 euros de capital social (01/11/2020)

Une coopérative privée s’est fixée pour objectif de remettre sur les rails la ligne Bordeaux-Lyon à l’horizon 2022. Ce train s’arrêterait à Montluçon, Gannat et Saint-Germain-des-Fossés… Pour en savoir plus.

ALLEMAGNE : RheinCargo opte pour l'énergie verte (31/10/2020)
À partir de 2021, tous les besoins en électricité de traction de RheinCargo seront fournis par enviaM en utilisant le programme Renewable Plus… Pour en savoir plus.

SLOVÉNIE : L'opérateur national slovène de fret ferroviaire s’associe avec un opérateur privé (30/10/2020)
La société nationale ferroviaire Slovenske Železnice a approuvé un partenariat stratégique entre sa division de fret SŽ-Tovorni Promet et le groupe européen d'énergie, d'infrastructure et de logistique EP Holding, basé à Prague… Pour en savoir plus.




INSOLITE - ÉTONNANT - HUMOUR

INSOLITE ET SAVOUREUX

Que ceux qui aiment le train et le chocolat lèvent la main. Si c’est votre cas, l’exposition CHOCO LOCO est faite pour vous. Organisée temporairement, du 20 octobre 2020 au 21 février 2021, par le musée Train World, gare de Schaerbeek à coté de Bruxelles, Choco Loco vous invite à découvrir une vingtaine de sculptures originales en chocolat créées spécialement pour l'occasion par deux chocolatiers belges de renom, Pierre Marcolini et Dominique Persoone. Plusieurs activités sont également proposées comme : une conférence sur le thème du chocolat équitable ; des séances de dégustation autour du chocolat ; des visites guidées thématiques, données par nos guides expérimentés ; des balades littéraires ; une activité familiale accessible à tous ; des stages « chocolat » pour enfants pendant les congés scolaires ; l'organisation d'excursions d’une journée, en collaboration avec Concept Chocolate et Choco Story Brussels ; un pop-up store gourmand !




Une exposition qui vous fera fondre. Site Web.

Merci à Roselyne -  Domaine de la Mésange

ATTENTION. Suite aux mesures sanitaires prises en Belgique, pour cause de la propagation de la Covid-19, le musée Train World est actuellement fermé au public. Renseignements sur le Site Web du musée.


 

CITATION ET PETITE PHRASE DU MOIS

Le voyageur du train rapide a-t-il bien le temps de percevoir les sentiments qu'exprime le regard de la garde-barrière ?

Georges DUHAMEL - Médecin, écrivain et poète français (1884 - 1966)

Salavin (1932)

Merci à Henri BONVALOT




   

Membre du Club de la presse Hauts-de-France

MENSUEL - Numéro 438. Du 01 au 30 novembre 2020.
Dernière mise à jour : 23/11/2020 (à l'exception de la rubrique « L'actualité ferroviaire en continu » dont la mise à jour est permanente)



Pour vous abonner aux vidéos de Philbru Production cliquez sur le bouton ci-dessus.
 



  © Philbru Production